Un moment de bonheur

Publié: 25 août, 2008 dans Questions existentielles

Il m’arrive d’être frappé subitement d’un moment de bonheur…

 Tout comme la déprime qui vous tombe parfois dessus sans que vous ne l’ayiez vu venir, il y a de ces moments où je baigne dans le bonheur.

Comment les décrire…

C’est un peu comme de poser la dernière pièce d’un puzzle. Tout est parfaitement en place, à sa place.

Je me sens alors en complète harmonie avec mon environnement, c’est un peu comme si chaque cellule de mon corps peut parler avec celle qui la côtoie, qu’elle soit mienne ou pas. Je ressens une sorte de pétillements tout le long de mes bras jusqu’au bout des doigts et j’ai une envie irrépressible de sourire.

On se dit qu’il est normal d’avoir des moments de déprime, que ça arrive à tout le monde. Pourquoi alors ne serait-il pas aussi normal d’avoir des moments subits de bonheur? Quelle est la différence? A-t-on besoin de faire un effort pour ressentir un moment de déprime?

Comment y arrive-t-on alors? Bonne question, en effet, je n’en ai aucune idée. Vous savez vous?

commentaires
  1. Solange dit :

    Mon moment de bonheur aujourd’hui c’est de pouvoir laisser un commentaire. Sérieusement ça m’arrive des fois de ressentir de grands bonheur sans raison apparente je ne cherche pas la cause j’en profite c’est tout.

  2. pierforest dit :

    @Solange: C’est en fait un peu grâce à vous que j’ai entrepris ce déménagement, alors c’est avec grand plaisir que j’accueille votre commentaire.

  3. unautreprof dit :

    Quand on est ouverts, on y arrive je crois.
    C’est sûrement aussi une question de nature, de personnalité, de sensibilité surtout.

    Si on est du genre sensuel (comme dans plaisir des sens), une musique nous transporte, une odeur nous saisit, un beau paysage nous soulève, etc.

    Qu’en penses-tu?

    Prendre le temps de vivre ces-moments.

  4. pierforest dit :

    @Solange: Je ne peux m’empêcher de rechercher les causes de tout ce qui se produit en moi ou autour de moi, c’est une déformation professionnelle. 😉

    @UneautreProf: Je pense aussi que la sensibilité des gens y est pour quelquechose. Il y a probablement un élément déclencheur, en fait tout comme les moments de déprime qui ont aussi leur élément déclencheur…

    Hmmm…

    Je pense qu’en ce qui me concerne, la musique ou la beauté d’un paysage sont définitivement en cause. Plus que l’odorat…

    Quoiqu’en te disant cela, je me souviens avoir assisté à une compétition de Voleyball de ma plus vieille et la femme devant moi avait un parfum qui sentait tellement bon que je n’arrivais pas à me concentrer sur le match. J’en ai fait part à ma blonde qui a demandé (je n’aurai pas osé moi-même) à cette femme quel était son parfum. Entre femmes, ça se demande ces trucs-là! lolll. Plus tard, j’ai acheté ce parfum à ma blonde, mais ça n’allait pas, comme quoi un parfum est une histoire très personnelle. C’était « Amor amor ».

    Comprendre ce qui déclenche ces moments, c’est pour moi comprendre aussi comment les déclencher délibérément par la suite. C’est comme une pilule du bonheur sans pilule. lol

  5. Caro et cie dit :

    Je ressens souvent le bonheur aussi… D’un moment, d’un instant, d’un paysage, d’une odeur, d’un souvenir…

    Je suis contente de pouvoir enfin vous laisser un commentaire!!;-)

  6. pierforest dit :

    @Caro: Ça me fait plaisir de t’ouvrir la porte! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s