Contrôler le hasard

Publié: 8 novembre, 2008 dans Société
Tags:, , ,

coup-de-des

J’ai mis les pieds dans un casino une seule fois dans ma vie et ce fut suffisant. 

J’était au Lac Leamy pour un de ces congrès sur le Grand Prix du tourisme où l’objectif semble être essentiellement de s’applaudir les uns les autres et en fin de soirée, pour me changer les idées, je me suis rendu au casino juste à côté. 

J’ai converti $20 en jetons et j’ai flâné ici et là, observant les joueurs plus expérimentés aux tables de Black Jack et essayant les différentes machines à sous. Je m’étais dit que je cesserais quand les jetons seraient épuisés.

Ce fut un peu plus long que prévu, puisque j’ai gagné, remplissant mon seau de jetons à 2 reprises. Finalement, je m’en suis lassé. Je trouvais l’ambiance et l’activité plutôt abrutissante. J’avais également un sentiment désagréable, face à ceux qui semblaient y être pour des raisons qui n’avaient pas grand chose à voir avec le plaisir. Je voyais peu de sourire, à cette heure tardive, des regards ternes et des comportements inquiétants.

Je me souviens de cette dame, qui portait une carte de crédit ou de débit, attachée autour du cou par une cordelette et qui était directement branchée sur une machine, SA machine à sous. On aurait dit un cordon ombilical. Un autre, un peu plus loin, jouait simultanément sur deux machines à sous, ne prenant même pas le temps de regarder ce qui se passait, se contentant d’insérer jeton après jeton sur une machine, puis sur l’autre à un rythme fou…

« Penser que l’on peut contrôler le hasard », voilà semble-t-il, le signe du jeu compulsif.

Je ne suis pas gambler. J’achète, à l’occasion un billet de 6/49 quand le montant est énorme et même si je ne gagne rien, je considère en avoir eu pour mon argent, simplement en pensant à qui j’en donnerais, les trucs que je m’offrirais, aux vies que ça pourrait changer en investissant dans des projets communautaires et au sentiment que ça procurerait de se savoir complètement à l’abris de tout soucis financiers. 

Mais bien que je ne sois pas gambler, « contrôler le hasard » est venu à ma portée à quelques reprises et à des moments inattendus. N’avez-vous jamais eu, vous aussi, à l’occasion, ces instants de certitude absolue que vous étiez dans une période de grâce et que TOUT vous sourirait?

Quand ces moments arrivent, on a l’impression de toucher le filament du destin et de pouvoir le diriger, orienter toutes les forces de l’univers. C’est un sentiment assez grisant.  Je me dis parfois, que les gamblers sont peut-être des gens qui ont vécu ces moments de grâce, mais qui pensent ensuite pouvoir les reproduire sur commande. 

commentaires
  1. Zed Blog dit :

    Hé, Pierre, suis totalement d’accord jusqu’aux derniers paragraphes, juste parce que je ne me souviens pas d’avoir jamais vécu ce sentiment-là. peut-être que d’autres, comme tu le dis, oui et que…

    Ton sentiment ressemble à ce que je ressens dans les grandes surfaces pendant toute la période des achats de Noël. Nau-sée. Les carosses qui débordent, quand il n’y en n’a pas deux, la compétition de cadeaux, de bonheur acheté, d’apparences, etc. Et la tendresse, et l’amour, et les choses qui ont une vraie valeur, comme le temps, l’offre d’un service, d’une compétence…

    Zed ¦)

  2. pierforest dit :

    @Zed: Je pense que ce sentiment de contrôler des éléments qui sont, à priori, hors de notre contrôle, trouve écho dans tous ces bouquins tel « Le Secret », L’alchimiste de Paolo Coelho « Si tu veux vraiment quelque chose, essaye par tous les moyens de réaliser ton rêve et tu verras que tout l’univers conspirera à ce que ton rêve soit exaucé ». En fait, la question est: « est-ce qu’il fait écho parce qu’on a déjà ressenti ce sentiment de contrôle » ou « est-ce qu’il fait écho parce que c’est le sentiment que l’on voudrait ressentir. ». En tout cas… loll

    Certains disent que le temps, c’est de l’argent, mais Je pense que de donner son temps a plus de valeur que de donner son argent. Si un dollar n’a pas la même valeur pour tous, selon qu’on en a beaucoup ou peu, on ne peut accumuler des minutes en les enlevant aux autres.

  3. Zed Blog dit :

    « on ne peut accumuler des minutes en les enlevant aux autres. »

    Serais-tu un voleur de temps????? ;-)))

    Bin tu vois ça n’a jamais été, ce n’est pas et ce ne sera jamais mon genre de lecture. Connais pas non plus.

    Ce que je pense est que lorsue l’on veut quelque chose, on se mobilise pour que cela ait le plus de possibilités d’arriver ( je ne dirai pas « chances »!). Un esprit positif trouve de meilleures solutions, stratégies, etc. C’est tout. C’est énorme.

    Bon dimanche, Pier, Zed ¦)

  4. Encre dit :

    salut Pierre. Je n’ai jamais acheté de billets de lotterie ni mis les pieds au casino pour autre chose qu’un repas au restaurant, mais on m’a déjà offert, à deux ou trois reprises, des billets de lotterie. Toujours dans les nuages, j’ai oublié à chaque fois de vérifier les résultats de la lotterie. J’aurais peut-être pu être millionnaire, que dis-je multi-millionnaire :-)).

  5. Minouchka dit :

    Le jeu compulsif est là pour remplir un vide, au même titre que bien des fuites… et l’argent en soi est du vie pure et simple… Les relations humaines saines et le travail sur soi remplit efficacement l’être… Je ne crois pas qu’être plus riche résouderait tout mes problèmes, enlèverait peu être un stress mais je suis certaine que d’autres se pointeraient que je n’ai même jamais imaginé… Perdre mon temps dans un endroit de vide… très peu pour moi! :))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s