Qu’est-ce qui cloche?

Publié: 15 mars, 2009 dans famille, Questions existentielles
Tags:, ,

germaineParlant de ses ados, Pauline dit: « Je suis entourée d’imbéciles, de paresseux et d’incompétents. J’ai beau les éduquer, ils ne sont pas reconnaissants et rien ne change! ».

Qu’est-ce qui cloche?

commentaires
  1. Zed Blog dit :

    Ça sonne un peu comme ça : la larme se déclenche parfois lorsque quelque chose cloche.

    Parles-tu d’une Pauline générique? Je n’imagine pas Pauline Marois dire une telle chose. Je « les » éduque pourrait encore passer dans certains contextes particuliers mais « reconnaissants » sans contexte fait euh… condescendant. Un contexte… ça presse!

    Si ton libellé le fournit, bien peut-être que c’est un peu bizarre d’attendre de la reconnaissance de la part d’enfants ou d’adolescents en général, à court terme?

    Zed ¦D

  2. pierforest dit :

    @Zed: C’est bien une Pauline générique qui n’a rien à voir avec Mme Marois :). Elle reflète plutôt les réflexions d’une dame de mon voisinage qui parlait ainsi de ses ados et qui les trouvaient bien ingrats de n’être pas reconnaissants pour tout ce qu’elle faisait pour eux.

  3. Zed Blog dit :

    Va lui falloir de la patience en masse ou alors reconnaitre les petits signes que certains ados font pour l’exprimer et qui ne se retrouvent pas toujours sous la forme attendue! Possible aussi que ça ne vienne jamais. Possible qu’elle ne soit pas reconnaissante non plus quand eux font quelque chose pour elle.

    Et il y a aussi des mères traditionnelles qui lavent les bobettes et font la cuisine aux enfants et au conjoint jusqu’à ce que la mort les sépare! Se placer soi-même en situation frustrante et oublier qu’éduquer, c’est enseigner l’autonomie et le sens des responsabilités. Éduquer le conjoint, là, je passe mon tour!

    Car il y a aussi plein d’ados qui la montrent et la disent leur reconnaissance, de tout ce qu’ils reçoivent de leurs parents. Je pense que tu en as chez toi…

    Faudrait en parler à Bernard générique…

    Zed (authentique) ¦D

  4. Juliette dit :

    ouffff…. par expérience il ne faut pas s’attendre à de la reconnaissance de la part de ses enfants. Je suis la preuve puisque je ne démontre aucune reconnaissance à mes parents.

    Toutefois, jamais mais jamais ne ne traîterais mes enfants d’imbécile.

    Surprenant la vie parfois

  5. Jacks dit :

    Toute généralisation alimente les préjugés

    On ne peut pas dire: Tous les ados, tous les vieux, tous les musulmans, tous les syndicats…

    Mais on peut parler de systèmes d’éducation, de systèmes de valeurs, de systèmes politiques, systèmes d’informagtion. À mon avis, dans nos systèmes, il y a beaucoup de choses qui clochent.

    Dans tous les systèmes, il y a des individus qui ont des responsabilités et qui ont l’art de se défiler. Ce qui se passe dans les écoles, par exemple, ceux qui peuvent redresser certaines situations aiment bien dire que tout le monde est responsable. Quand tout le monde est responsable, personne ne l’est.

    Et il y a des choses à changer. Il y a des domaines où l’on a beaucoup reculé.

  6. Julie dit :

    Je suis mère de trois ados et je n’attends pas de la reconnaissance de leur part. Par contre un certain respect partagé, une empathie les uns pour les autres.
    Je ne peux m’empêcher de penser que l’on récolte malgré tout souvent ce que l’on sème.
    Si cette mère leur parle/ ou parle d’eux en ces termes, il n’est guère étonnant que ses jeunes n’expriment pas leur reconnaissance ou pas directement ou clairement.
    Et si elle leur disait… je suis fière de vous, du chemin que vous prenez… , vous êtes de bons enfants. Je suis certaine que la situation évoluerait…
    Je le dis souvent à mes enfants.

    Et puis qu’est-ce que la reconnaissance…
    Personnellement, je n’ai pas besoin que mes jeunes me disent: « merci, t’es une bonne mère, tu nous as tout donné… »

    Ma valeur… j’en ai une certaine idée ( je dis cela sans prétention, mes failles je les connais aussi).

    Bon… il y a certainement une explication à tout cela, un contexte aussi…

    Bonne journée!

  7. pierforest dit :

    @Zed: Ce que je sentais dans ses propos ressemblait surtout à « Je ne me sens pas valorisée dans ce que je fais pour eux » et en réaction, elle utilisait des propos dénigrant à leur endroit. C’est toutefois un cercle vicieux.

    @Juliette: Encore faut-il que les parents la mérite cette reconnaissance. Ce n’est pas toujours le cas, en effet.

    @Jackss: Et comment! les mots comme toujours et jamais dans les expressions du genre « Tu ne fais jamais ton ménage » ou « Tu es toujours en retard » ouvrent la porte à des argumentations de sourds. D’ailleurs, trouver des coupables est toujours plus facile que de trouver des solutions. Quoi qu’encore ici, je dois faire attention à ce que je dis, parce que pour les policiers, ce n’est pas si facile de trouver les coupables. 🙂

    @Julie: J’ai aussi eu l’impression que le respect était le fond du problème. Si, dans le langage que l’on tient face à un individu, qu’il soit ado ou adulte, on ne laisse pas entendre qu’on le respecte, il est hasardeux d’attendre du respect et de la reconnaissance en retour. Le ping pong, ça se joue sur une même table. On récolte ce que l’on sème, comme tu le dis si bien. J’ajouterais que pour semer efficacement, il faut aussi s’aimer.

  8. Françoise dit :

    En fait, c’est en devenant à son tour parents, que l’on se rend compte comme on apprécierait que nos enfants nous disent leur reconnaissance. A leur âge, nous étions pareils, nous ne pensions pas à le dire, c’est tout. Ou bien, nous étions trop pudiques pour le dire. Mais ce n’est pas de l’ingratitude, je ne le pense pas.

  9. Zoreilles dit :

    Nos enfants ne nous appartiennent pas. À partir du moment où ils respirent par eux-mêmes, ils sont des petites personnes d’abord très dépendantes de nous, mais des personnes à part entière tout de même qu’il faut considérer avec tout le respect, tous les égards qu’ils méritent. La plupart du temps, tout se passe bien.

    Si Pauline était ma mère, je serais probablement imbécile, paresseuse et incompétente. La reconnaissance ne me viendrait pas non plus à l’esprit, je serais trop occupée à essayer de me construire un minimum d’ego pour survivre.

  10. unautreprof dit :

    iiiiich, mettons que si t’entends ta mère dire ça, tu n’as pas trop le goût de la contredire.
    Pas qu’il faille mentir aux enfants, mais ce genre de pessimiste ne laisse pas place à l’espoir…

  11. pierforest dit :

    @Françoise: C’est sans doute pourquoi on dit que l’adolescence est l’âge ingrat. Quand nos enfants deviennent parents eux-mêmes, très souvent, ils réalisent à ce moment tout ce qui a été fait pour eux.

    @Zoreilles: Je trouve tes mots très justes. Ils expriment tout à fait ce que j’avais en tête.

    @UnAutreProf: Et l’espoir, c’est ce qui donne des ailes. Le faire grandir, comme toi tu le fais auprès de tout ces jeunes, leur permet de croire en eux et de devenir l’être auquel ils aspirent.

  12. Gwendal dit :

    Et depuis quand est-il obligatoire que l’enfant soit reconnaissant envers ses parents ? Où est-ce marqué ?
    Si cette dame « générique » a besoin de reconnaissance, c’est à mon sens qu’elle manque de confiance en soi et doute d’elle-même… Plutôt que de remettre en question l’éducation qu’elle donne, elle préfère en faire le reproche à sa progéniture ! Belle attitude !
    Un vieux prof m’a apprit un jour une chose. Si, après avoir expliqué une fois un problème, tes élèves ne comprennent pas. Recommence. Si au bout de la deuxième fois le résultat est le même, recommence encore une fois, mais différemment. Si au bout de la troisième fois, ils ne comprennent toujours rien, soit sûr d’une chose : C’est de ta faute et pas de la leur, remet toi sérieusement en question, ou change de métier. Le problème est qu’être parent n’est pas un métier… C’est une improvisation permanente.

  13. gazou dit :

    Si c’est vraiment ce qu’elle pense, si cette phrase n’a pas été dite dans un moment de colère, elle peut être tranquille, ils ne changeront pas ,ces chers ados, et ils n’ont pas à être reconnaissants car elle ne peut rien leur apporter tant qu’elle est dans cet état d’esprit

  14. pierforest dit :

    @Gwendal: Très intéressant ce que tu dis là. En faisant ainsi des reproches à sa progéniture, elle rejette complètement sur eux la responsabilité de la relation négative, alors que ça pourrait très bien être sa propre attitude qui provoque les comportements qu’elle dénigre.

    @Gazou: Effectivement, dans un moment de colère, on peut très bien dire des choses qui dépassent notre pensée. Une relation a toujours deux bouts, comme disait Jacques Salomé et on devrait mettre plus d’énergie à gérer notre bout de la relation de celui de l’autre.

  15. Solange dit :

    Les enfants nous rendent ce qu’on leur donne, il suffit de savoir les aimer.

  16. pierforest dit :

    @solange: Oui, tu fais bien la distinction importante. Il ne suffit pas d’aimer, il faut savoir aimer, parce que parfois, l’amour est contrôlant ou étouffant, certains aiment pour ce qu’ils reçoivent en retour et non pour ce qu’ils donnent. Merci d’avoir fait la nuance.

  17. C’est la mère de Malcolm sur la photo. J’adore cette émission avec ses parents si imparfaits et ses monstrueux enfants! Ma préférée avec « Les invincibles ».

  18. pierforest dit :

    @FemmeLibre: J’ai le même plaisir que vous à écouter ces émissions.

  19. Carmen dit :

    Rire – je regarde souvent cette émission – j’ai une pré-ado et un ado! En fait elle dit tout haut ce que les mères pensent parfois dans des moments de découragements…Et que l’on dit, pour se défouler, à une amie ou à notre conjoint, question de se calmer assez pour trouver une manière d’éduquer ou déséduquer… Et les ados qui regardent peuvent voir un peu l’autre côté de la médaille et les parents peuvent voir que les ados sont juste inconséquents!
    Je trouve qu’on (on: écoles, sociétés, voisins, psy, éducateurs, et même futurs patrons, et même soi-même en tant que parent) en mets pas mal large sur les épaules des parents de nos jours… comme si tout ce que les enfants font ou pas, réussissent ou pas est dû au comportement parental….. C’est une manière perverse de déresponsabiliser les futurs adultes quand c’est exagéré.
    bon, je sais que je vais pas me faire aimer là… mais c’est ce que je pense! et non je ne traite jamais mes enfants de stupides mais parfois je leurs dis que je les trouve ingrats quand (comportement): des fois ça marche et des fois pas…
    Karmen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s