Archives de août, 2009

paulbond

Je m’asseoirais là, dos contre l’arbre, face à la mer, et je béatituderais.

Peinture de Paul Bond.

hypnoseLa plupart des athlètes de pointe font usage d’auto-hypnose pour atteindre un haut degré de concentration avant la compétition et mobiliser totalement les ressources du corps vers l’atteinte d’un objectif précis.

Mais est-ce que l’auto-hypnose n’est destinée qu’à ces athlètes? Ne pourrait-on pas nous aussi en faire usage, pour régler des problèmes personnels, passer outre à ces patterns qui parfois nous empoisonnent la vie?

L’auto-hypnose vise à parler directement à son inconscient, passant par-dessus les barrières conscientes qui empêchent la mise en place du réflexe souhaité.

Il semble que ces techniques peuvent être très utiles pour améliorer l’estime de soi, se débarasser des dépendances, des problèmes d’anxiété, des patterns.

Je suis curieux. J’ai envie d’essayer. Vous y croyez-vous?

Source de l’image: http://www.hypnose-ericksonienne.com/images/auto-hypnose.jpg

sanofiIl y a de ces individus qui sont toujours au bon endroit au bon moment et qui font même fortune grâce à cette heureuse coincidence.

Je pense notamment à cette entreprise, Sanofi-Aventis, qui a signé le 9 mars avec le Mexique, une entente visant à construire une usine de production de vaccins contre la grippe.

De gros investissements, près de 100 millions d’euro pour bâtir l’usine au Mexique, sans savoir, évidemment si tout cela sera rentable. Il y a toujours des risques dans le monde des affaires.

Et puis, un mois plus tard, se déclenche une épidémie de grippe H1N1A au Mexique.

Vraiment, il y a des hommes d’affaires qui ont cette intuition magique d’être au bon endroit au bon moment.

D’autres diront que l’on fait sa chance, mais ça, c’est juste de la paranoia.

Incroyable, ce Usain Bolt. Il démarre comme les autres, mais quand les autres atteignent leur vitesse maximum, lui, accélère encore. Il se permet même de ralentir à la fin de la course aux jeux  Olympiques de Pékin tout en pulvérisant le record du monde.  Il est systématiquement dans une classe à part et je le trouve des plus sympathique. Cet athlète ne se prend pas au sérieux et on l’a même vu rigoler avec la foule avant le départ aux jeux olympiques, alors que la plupart des coureurs sont dans leur bulle, complètement concentrés.

Regardez ce grand bonhomme qui part du couloir numéro 4.

Voter pour le PD

Publié: 16 août, 2009 dans Politique, Réflexions, Société
Tags:,

npdLe Nouveau Parti Démocratique du Canada souhaite abandonner la particule « Nouveau » associé à la dénomination de ce parti politique.

Il est très probable qu’aucun conseiller francophone ne soit associé à cette initiative, sinon l’évidence leur serait apparue.

Ça me rappelle l’accord du Lac Meech, qui faisait la une en 1988. Cet accord politique, visait à réintégrer politiquement le Québec au processus constitutionnel. Robert Bourassa, Premier Ministre du Québec à l’époque avait énoncé les 5 conditions qui devaient être acceptées pour que l’accord puisse être signé. L’une d’elle était de reconnaître le Québec comme une société distincte au sein du Canada. Pas un peuple, pas une nation, une société. Il se croyait sans doute habile d’avoir adopté cette désignation qui n’avait pas de portée politique pouvant alimenter les souverainistes du Québec. Or, ce qu’il avait oublié, c’est que la traduction anglaise de cette condition « Quebec is a distinct society », signifiait en anglais courant que le Québec était une « société distinguée », donc différente mais surtout un peu supérieure aux autres. On s’entend que ça n’a pas passé dans la population anglophone du Canada et c’est facile à comprendre.

Dans un pays bilingue, ce genre d’erreur ne pardonne pas.

Ça me rappelle le premier site web de la Communauté Urbaine de Montréal qui portait l’adresse http://www.cum.qc.ca.  Faites une recherche sur google avec « cum » et vous verrez de quoi je parle.

hierarchie_oiseaux

Source de l’image: http://aymeric54.free.fr/image/hierarchie_oiseaux.jpg

waAu cours des  deux derniers weekends, je n’ai eu aucune tâche à accomplir, que ce soit pour le travail, les études ou des travaux autour de la maison.

Deux weekends ou je n’ai eu aucune obligation, que du temps pour faire ce dont j’avais envie et….

je me suis ennuyé!!!

Habitué, depuis plusieurs mois à un rythme infernal d’échéances et de gestion de priorités, rêvant d’avoir quelques moments libres, voilà que je les avais sans savoir quoi en faire.

Je me suis finalement trouvé une occupation « utile » en classant de vieilles factures, en faisant le bilan des comptes,  en révisant nos budgets, bref, vous savez,  ce genre de trucs passionnants :).

Je me suis également procuré le manuel d’un de mes cours au HEC cet automne et j’ai « pris de l’avance » dans les lectures.

Les 3 semaines de vacances que j’ai prises, depuis le début de l’année, l’ont toute été, au moins partiellement,  pour réviser en vue des examens.

Ai-je perdu la faculté de juste m’amuser?

Je me regarde aller et j’avoue que je suis légèrement préoccupé.

source de l’image: http://fotocache02.stormap.sapo.pt/fotostore02/fotos//a5/51/47/2387766_SSDvs.jpeg