Béatitude

Publié: 29 août, 2009 dans Bonheur, Coup de coeur, Juste du bonheur, L'essentiel
Tags:, ,

paulbond

Je m’asseoirais là, dos contre l’arbre, face à la mer, et je béatituderais.

Peinture de Paul Bond.

commentaires
  1. Un peu branlantes les pierres, non? Instabilité. Pas de sécurité dans ce tableau. Je vous admire pour votre béatitude alors que la base est si branlante. Même l’échelle semble fragile

  2. Zed Blog dit :

    Mais peut-être que de se risquer à saisir un moment éphémère et fragile qui nous rend heureux est-il le B-A BA de la BAttitude…

    Zed ¦D

  3. pierforest dit :

    @UnefemmeLibre: Une des méthodes que j’utilise parfois pour me détendre quand je me met au lit va un peu dans ce sens. Je me couche sur le ventre, laissant la pointe du genou dépasser du bord du lit. Je m’imagine alors installé sur une petite corniche, à quelques milliers de mètres du sol, au milieu d’une immense falaise. Le sentiment de celui qui escalade le mur et qui a enfin trouvé un endroit plat, à l’abris des chutes de pierres, pour passer la nuit. Ça m’inspire un sentiment de confort et de sécurité. J’imagine que c’est un peu la même chose ici. Une fois en haut, compte tenu de la dimension des pierres qui sont énormes, on peut profiter en toute sécurité du paysage et de la lumière qui me semble des plus magnifiques.

    @Zed: Oui, tu mets le doigt sur un truc important. Les moments éphémères et fragiles sont une grande source de bonheur, parce qu’on sait qu’on doit en profiter au maximum maintenant. Je me souviens d’une journée ou j’ai vue un superbe arc-en-ciel. Un demi-cercle parfait. Je voyais les deux bouts de l’arc-en-ciel toucher terre. Je me suis dit: Wow, je dois prendre une photo, mais je n’avais pas mon appareil. Retourner à la maison et revenir? Non, il serait trop tard. J’ai donc garé l’auto sur le bord de la route et Je suis resté là, quelques minutes à regarder.

  4. Nanoulaterre dit :

    Çà me fait penser à une moitié d’inukshuk !

    Si le coeur vous en dit Pierre:

    http://www.inukshukart.com/fra_trad.htm

  5. Encre dit :

    J’y béatituderais aussi (quel beau verbe tu as inventé là!), en ce lieu où la gravité (dans les deux sens du terme) de semble même plus exister.
    Je suis d’accord avec toi, l’intemporalité où on s’intalle quand on contemple n’est pas incompatible avec la beauté de l’instant fragile et éphémere. Parce qu’il faut bien s’arrêter pour le cueillir celui-là, comme le fait le gars qui s’arrête pour regarder l’arc-en-ciel. Cela ne dure qu’un instant, un instant d’éternité 😉

  6. Jackss dit :

    Bonjour Pierre,

    tu décris tellement bien ce que je ressens. Regarder les arbres à l’infini et la mer, je n’ai besoin de rien de plus ici pour être heureux. Il n’y a pas de cinéma, pas de vrai terrain de golf, pas de centre culturel au vrai sens du terme.

    On me demande parfois si je m’ennuis. Comment pourrais-je m’ennuyer quand je peux regarder la mer toute la journée. Elle change tous les jours et m’attire tout autant été comme hiver.

  7. pierforest dit :

    @nanou: C’est vrai ce que tu dis-là, je n’avais pas remarqué.

    @Encre: J’aime beaucoup cette référence que tu fais à la gravité, dans les deux sens du terme. C’est exactement ça.

    @jacks: Je t’envie de vivre ça au quotidien. Tu en profites probablement même davantage que ceux qui restent là-bas depuis longtemps, parce qu’ils ne voient plus avec ce même émerveillement ce qui fait partie de leur vie de tous les jours.

  8. Jacks dit :

    Je ne sais pas si j’en profite plus que les gens d’ici. Plusieurs sont bien attachés à leur mode de vie. Mais, c’est le cas de le dire: je vis la béatitude au quotidien dans des choses toute simples qui laisse mon esprit en alerte.

    Aujourd’hui, j’ai eu un plaisir fou à cueillir des bleuets.

  9. unautreprof dit :

    Pierre, je suis hors propos, mais referas-tu une de ces BD-photo te mettant en scène?
    Un flash comme ça.

  10. pierforest dit :

    @UnautreProf: Ah, c’est vrai, ça fait longtemps que je n’ai pas refait ça. Bonne idée. Je vais jongler à une idée et reconnecter ma web cam. 🙂

  11. Vous semblez vraiment hypnotisé (auto-hypnotisé, vous l’avez fait finalement?) à regarder la mer, dans votre petite cabane sur les rochers. Et le temps passe et vous ne le voyez pas passer,tout à votre béatitude, mais nous, oui, et on s’ennuie de vous.

  12. pierforest dit :

    @FemmeLibre: C’est bien gentil de me le dire. J’ai eu un weekend un peu surchargé, avec le début de la session universitaire (vendredi de 18h45 à 21h45, samedi de 9h à 16h et dimanche de 9h à 12h). J’aime tellement cette ambiance universitaire où je satisfais au moins partiellement mon insatiable besoin d’apprendre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s