Archives de septembre, 2009

J’aime l’automne

Publié: 24 septembre, 2009 dans Juste du bonheur, L'essentiel, Uncategorized

brumeautomneQuel magnifique matin!

En prenant la bretelle pour l’autoroute, en me rendant au travail,  je me retrouve toujours face à l’est et ce matin, le soleil pointait juste au-dessus de l’horizon, à la fois aveuglant et si plaisant.

J’aurais fermé mes yeux un instant, si je n’avais été au volant, pour profiter pleinement de cette inondation de soleil.

Un peu plus loin, on voyait les champs recouverts d’une brume blanche au ras du sol, typique de cette période de l’année, avec nos journées chaudes et nos nuits froides.

Ahh, que j’aime l’automne.

Anniversaires

Publié: 20 septembre, 2009 dans Bonheur, famille, Juste du bonheur
Tags:, ,

onoir_bgAujourd’hui, j’ai emmené ma nièce pour une randonnée à cheval. C’est la seconde année de suite qu’on répète cette activité qui lui plait beaucoup. C’est tellement plaisant ces ballades à cheval en forêt à l’automne.

Pour l’anniversaire de mon fils, qui aura 20 ans dans quelques jours, nous cherchions quelque chose d’original. Et puis, j’ai eu l’idée de l’emmener au resto « O Noir », à Montréal. Dans ce resto, le repas se déroule dans l’obscurité la plus complète. Ça ne pose pas de problème aux serveurs qui sont tous aveugles. On choisi le menu avant d’entrer dans la salle à manger ou alors, (c’est notre choix), on opte pour le menu « surprise »:  Une entrée surprise, un plat principal surprise et un dessert surprise. C’est alors le plaisir de découvrir avec nos sens autre que la vue,  ce qu’on nous servira.

Ma plus jeune, m’a demandé de lui offrir une session d’hypnose. Elle voudrais utiliser ce thème pour son projet d’Expo-science, cette année et trouverait intéressant d’avoir vécu elle-même l’expérience.

busUn vieux conducteur ayant travaillé à l’époque pour Autobus Voyageur m’a raconté un jour qu’il avait eu,  autrefois, une assignation de travail assez particulière.

À tous les dimanche matin où la température était chaude, durant l’été, il se rendait en bordure du parc Lafontaine, à Montréal, pour prendre à bord, à faible prix,  une foule de voyageurs n’ayant curieusement aucune idée de leur destination.

Selon son humeur, le conducteur choisissait la destination de ses passagers, de préférence un endroit  propice à pique-niquer, faire la baignade et passer une belle journée. Le module d’affichage à rouleau de l’autobus indiquait la destination « nowhere », pour préserver la surprise.  Parfois, la destination était Repentigny-Les-Bains, peu peuplée à l’époque et réputée pour la qualité de ses plages. C’est avec beaucoup de plaisir que ses passagers découvraient leur destination et s’installaient pour la journée, le conducteur restant sur place avec eux.

Ils revenaient tous en ville en fin de journée, satisfaits et le coeur joyeux.

Source de l’image: http://www.busfanplace.com/stcuq_list/fo63.jpg