C’est pas lui!

Publié: 15 octobre, 2009 dans Réflexions, Société
Tags:, ,

trottierEh bien non, ce n’est pas lui qui a tué Natasha Cournoyer. Le test du polygraphe a permis de dissiper les doutes qui planaient à son sujet. Je me souviens que des doutes similaires avaient été exprimés concernant le père de Cedrika Provencher. En fait, il semble, lors d’une disparition,  que si un proche décide de faire des vagues et de médiatiser l’affaire, il devient automatiquement un suspect. Il faut dire qu’on a vu déjà des cas du genre, aux États -Unis par le passé.

Il me semble que la douleur doit être plus grande quand, en plus d’avoir perdu un proche, les gens vous suspectent d’être responsable de leur disparition. J’admet le premier, avoir douté du type. Ses déclarations un peu étranges (concernant la très grande intelligence des kidnappeurs), son langage non-verbal,  le fait qu’il ne semblait pas particulièrement abattu ou fatigué quand on le voyait à la télé (il me semble qu’on doit pas arriver à dormir dans ce genre de situation), bref j’avoue l’avoir soupçonné, mais c’est ça quand on est gérant d’estrade. Aujourd’hui, alors qu’il a passé le test du polygraphe avec succès, je regrette de l’avoir jugé ainsi.

commentaires
  1. Mais peut-on s’y fier à ce fameux test du polygraphe? N’y a-t-il pas une certaine marge d’erreur possible?

  2. pierforest dit :

    @uneFemmeLibre: On dit effectivement que certains (les agents de la CIA) sont formés pour déjouer les tests de polygraphe, mais à moins d’avoir eu cet entraînement et avoir pratiqué, il serait hasardeux, je pense, de se croire capable de « battre la machine » simplement en se fiant sur ses propres capacités, surtout pour une personne ayant commis un crime du genre. Personnellement, je m’en remet aux conclusions des services de police. Ça m’a également rappelé Charles Marion. Vous vous rappelez peut-être ce cas qui datent de la fin des années 70, je pense, ce gérant de caisse populaire qui avait été enlevé et pour qui on demandait une rançon. Pour une raison difficilement explicable, beaucoup de gens dans la population pensaient qu’il avait orchestré son propre enlèvement pour soutirer la rançon à la caisse. Il s’était finalement suicidé, quelques années plus tard, disant trouver trop lourd le fardeau d’être vu en criminel alors qu’il avait été victime.

  3. Jacks dit :

    Pierre,

    le polygraphe est quand même une petite merveille. J’ai déjà passé le test. J’étais content d’avoir pu le faire et éviter de continuer à être soupçonné. J’ai failli manquer une promotion.

    Tu as bien raison pour la leçon. J’essais de ne pas juger trop vite. Je me dis toujours que je ne le ferai plus. Mais je recommence à la première occasion. Il faut dire que la façon que les nouvelles nous sont rapportées par les médias, il est normal de juger vite.

  4. xjanesatticx dit :

    On peut être vite à juger c’est certain. On oublie parfois que les médias nous mènent constamment en bateau et nous ont doit trier tout ça? Voir les situations amplifier? Truqué? Soupçonné? Qui profite de qui…ETC
    Mais au moins il se sont rectifier. Mais blâme toi pas pour avoir jugé trop vite… Les médias devraient révélé seulement les coupable, pas les gens soupçonné, ça peut brisé des vies.

  5. pierforest dit :

    @Jacks: Oui, je me souviens de cette aventure que tu as raconté sur ton blogue. C’est un moyen perçu comme fiable pour innocenter une personne, un peu comme le sont les tests d’ADN.

    @Jane: Les médias font tout ce qu’il faut pour attirer l’attention et vendre de l’espace publicitaire. L’éthique dans ce domaine, comme dans plusieurs autres a pris le bord depuis un bon bout de temps.

  6. Zoreilles dit :

    Le test du polygraphe ne sert pas nécessairement à innocenter une personne mais plutôt à l’incriminer quand on n’a aucune autre preuve. C’est un moyen de plus, s’il est bien mené, pour arriver à faire craquer la personne plus ou moins vaguement soupçonnée. Mais bien souvent, ça finit par l’innocenter lorsqu’elle ne se comporte pas du tout comme l’auteur du crime ou son complice.

    Le test du polygraphe n’est pas reconnu comme une preuve irréfutable en cour pour des accusations au criminel. Tout au plus, c’est une technique d’enquête qui peut fournir des pistes et qui a déjà mené à des arrestations, des poursuites et éventuellement, très peu de condamnations.

  7. pierforest dit :

    @Zoreilles: Légalement, c’est vrai que le test du polygraphe ne tient pas comme preuve hors de tous doutes. Par contre, on peut voir que tout à coup, les policiers ne savent plus vraiment où donner de la tête dans cette enquête, suite au résultat du test. C’est un peu comme s’ils soupçonnaient le chum d’être responsable, sans avoir de motifs raisonnables de l’accuser de quoi que ce soit et le résultat du test les amènent maintenant à chercher ailleurs. Aux yeux de la population, je pense que le test du polygraphe est assez fort comme preuve. S’il avait échoué le test, même si les policiers n’avaient pu l’accuser sur cette unique base, disons qu’ils l’auraient cuisiné davantage.

  8. Zoreilles dit :

    Oui, c’est à ça que sert le test du polygraphe. Exactement à ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s