Le bonhomme sept-heure

Publié: 24 octobre, 2009 dans Politique, Société
Tags:, , ,

bonesetterVous avez sans doute tous entendu l’histoire du bonhomme sept-heure, ce monstre qui, selon les parents, s’en prenait aux enfants turbulents.

Si on en croit la légende, c’est en fait une déformation du mot « bonesetter », le ramancheux, celui qui, à la fin du 19ième siècle, passait de village en village au Québec, pour soigner ceux qui souffraient de fractures en remettant les os en place. On peut aisément imaginer les cris de ceux qui subissaient cette expérience sans anesthésie et l’impact sur l’imagination des enfants.

Avant que l’accès aux soins de santé ne devienne public et sans frais directs, on s’en remettait souvent à ce genre de « spécialiste », par souci d’économie. J’ai une grande tante qui avait, semble-t-il, le don d’arrêter le sang. D’autres soignaient par les plantes. Je me souviens d’une médication spéciale de ma mère, à base de gomme de pin qui avait des propriétés assez miraculeuses pour soigner les plaies infectées. Le Frère André a de nombreuses guérisons soudaines et inexpliquées à son actif, lui qui soignait à l’huile de Saint-Joseph. Ces sciences populaires se sont plus ou moins éteintes au cours des 50 dernières années. Qui sait, avec l’accès aux soins de santé publics devenant de plus en plus difficile (Essayez de vous trouver un médecin de famille…) ce phénomène ne reviendra pas à la mode. D’ailleurs, il est assez paradoxal que les Gouvernements nous disent maintenant: « Si vous êtes malades, restez chez vous et ne venez surtout pas à l’hôpital avant d’être décédés. ». Enfin…c’est pas le message exact, mais ça y ressemble.

commentaires
  1. Air fou dit :

    Et si vous êtes pas malades, venez en foule vous contaminer et recevoir, possiblement un vaccin dont possiblement vous n’aurez plus besoin.

    Certains ont le don d’arrêter le sang? Sans tuer la personne afin qu’elle arrive au bout de son sang?

    Autour de nous, il y a surtout une épidémie de personnes qui ont le don d’arrêter le bon sens. Bon, je ne crois pas au bon sens, ça fait peur, le « bon sens », c’est que toute personne censée est censée penser sans avoir à réfléchir… Mais ça, c’est une autre histoire, qui ne rime pas.

    L’étymologie recèle des trésors. Cette histoire est très rigolote et oui, n’y a-t-il pas profusion de guérisseurs de tout ces dernières années. On ne s’est pas guéris des superstitions et des croyances, des ramancheurs du corps et de l’esprit, depuis qu’on peut faire soi-même ses cartes d’affaires, c’est tellement pro..

    Pensée magique à toi… 😀
    Zed

  2. unautreprof dit :

    Ma grand-mère elle, entre autre, arrête la douleur des brûlures.
    J’ai sûrement hérité de certains de ses dons de sorcière. Pas trop d’attente et je ne charge pas cher.

  3. pierforest dit :

    @Zed: Oui, oui, elle arrêtait vraiment le sang, ma mère en a été témoin à quelques reprises. C’était assez impressionnant parait-il. Qui sait…peut-être que lorsque la religion a plus de pouvoir, les sorciers et sorcières ont également plus de pouvoir question d’équilibrer les forces.

    @UnAutreProf: Elle aurait pu être infirmière auprès des grand-brûlés ta grand-maman. Elle aurait été pas mal populaire. Sorcière toi, quels dons? Pour ma part, ma spécialité de sorcier consiste à soulager les blessures qui ne paraissent pas.

  4. unautreprof dit :

    Je ne sais pas trop encore lesquels, mais pour faire des sous, je suis prête à tout.
    Mes dons ressemblent plus à : me stresser avec des pinottes, attirer les minous à moi, être populaire auprès des enfants et des personnes âgées. Pas trop des dons ça… plutôt des forces.

    Mais…

    il y a des gens qui font une vie sur le dos de ces histoires. Pourquoi pas moi? Surtout auprès des enfants et des personnes âgées. Je pourrais faire une Mme Jones des soins alternatifs très alternatifs.

    Ce qu’il faut surtout est une bonne dose de charisme non?

  5. pierforest dit :

    @UnAutreProf: Le tutoriat, ça te dirait pour aller chercher des sous? Ils cherchent ici des profs compétents: http://www.spae.ca/fr/information_et_recrutement.php

  6. Zoreilles dit :

    J’ignorais que les racines du Bonhomme 7 heures étaient issues en réalité du « bonesetter », n’est-ce pas fascinant?

    On disait de mon père qu’il avait un don, celui d’apaiser la douleur. Lui, il souriait de ça, il n’y croyait pas vraiment. Mais c’était vrai. Ce n’était pas de la magie mais sa façon d’être. J’ai déjà raconté cette histoire sur mon blogue, la légende du cheval blanc, pourtant une histoire vraie, que j’ai eu besoin d’écrire le 2 décembre 2007, le jour où il aurait eu 80 ans. Juste d’y penser m’émeut encore.

    Les remèdes de grand-mère font partie de ma pharmacopée également. Mon sirop de sapin est une panacée universelle!

  7. pierforest dit :

    @Zoreilles: Je viens d’aller lire le récit du Cheval Blanc qui me rappelle les contes de Noel, ceux qui nous font chaud au coeur et qui nous donne envie d’être plus près les uns des autres. Je mets le lien ici, pour ceux qui, comme moi n’avaient pas eu la chance de le lire ou pour les autres qui le reliront sûrement avec grand plaisir:

    http://chez-zoreilles.blogspot.com/2007/12/bonne-fte-papa.html

  8. pierforest dit :

    @Zoreilles: La médecine a oublié que l’on guérit aussi beaucoup de maux, sans science ni médicaments, avec simplement beaucoup d’amour.

  9. unautreprof dit :

    Je prends en note l’adresse, j’ai déjà 2 élèves au privé mais le suivi avec un devrait bientôt se terminer!

    Pour l’hyperactive en moi qui aime travailler, qui sait?

  10. xjanesatticx dit :

    C’était un billet fort intéressant!! Merci!

  11. Solange dit :

    J’ai connu une femme qui ramanchait les membres cassés. Elle avait apprit de son père à se pratiquer sur des animaux. Elle était très efficace.

  12. pierforest dit :

    @UnAutreProf: Un travail à plein et 2 élèves au privé, dis donc, tu es pas mal occupée toi. Et tu as besoin de plus de sous?

    @JanesAttic: Content que ça t’ait plu.

    @Solange: Au fond l’être humain n’est pas si différent d’un animal. Il suffit d’aller voir l’exposition « Bodies » pour s’en convaincre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s