Êtes-vous sérendipiteux?

Publié: 1 novembre, 2009 dans Coup de coeur, Questions existentielles, Réflexions, Société
Tags:, ,

serendipiteLa sérendipité est l’art de trouver ce qu’on ne cherche pas.

Ce mot a été inventé par le philosophe anglais Sir Horatio Walpole en 1754 pour qualifier la capacité de certains individus à faire des découvertes tout à fait par hasard. C’est ainsi, notamment que la pénicilline fut découverte: En faisant du ménage dans son laboratoire, en 1928, Alexander Fleming avait constaté qu’un des échantillons de bactérie qu’il étudiait avaient été contaminés accidentellement par une souche de champignon étudiée par un voisin de paillasse. En y regardant de plus près, il a réalisé que les champignons avaient empêché le développement de la bactérie. De là, ont débuté les recherches aboutissant aux antibiotiques que l’on connaît aujourd’hui.

Morton A. Meyers, dans son livre Happy Accidents, « Serendipity in modern medical breakthrougs » arrive à cette conclusion:

« pour qu’un projet de recherche, puisse être reconnu digne d’intérêt par les diverses instances publiques et privées qui l’évaluent et éventuellement le subventionnent, il doit être conforme à la pensée dominante du moment ; ce qui revient à dire qu’il n’a pratiquement aucune chance d’apporter quelque chose de vraiment nouveau, à moins qu’il n’y ait dans l’équipe de recherche un déviant (rôle de l’individu par rapport au groupe) apte à saisir, à partir d’un indice souvent mince, l’opportunité de prendre un chemin non balisé. »

Êtes-vous de ceux que l’intuition ou le hasard sert bien?

Vous laissez-vous guider par votre instinct?

Quelle place faites-vous à l’intuition dans votre vie. Vous arrive-t-il de prendre un chemin inhabituel pour vous rendre à un lieu connu, juste pour faire changement?

Vous arrive-t-il de complètement changer vos plans en cours de route, sans autre bonne raison que vous pensez que c’est une bonne raison?

En d’autres termes, êtes-vous sérendipiteux?

commentaires
  1. unautreprof dit :

    Je ne suis pas vraiment adepte du « rien n’arrive pour rien ». Je m’organise pour que les mauvaises choses n’arrivent pas pour rien : j’essaie d’en retirer quelque chose, une leçon, d’en apprendre sur moi par le fait même.
    Je suis pourtant réputée chanceuse. À qui les choses positives arrivent. Hasard pour moi, pas le destin. Ni le mérite, enfin, pas toujours.
    Toutefois, parfois, aussi, lorsque je suis très optimiste, je me dis aussi que c’est une question d’attitude.

  2. pierforest dit :

    @UnAutreProf: Je pense que c’est une excellente philosophie que tu as là. Voir la vie positivement, c’est en quelque sorte cultiver ce que j’appelle le gène du bonheur.

  3. pierforest dit :

    @Nanou: Eh bien je te dis Bravo. Ceux qui font preuve de sérendité sont très utiles dans une société, parce que ce sont eux qui très souvent amorcent les changements.

  4. Monique dit :

    Suivre son intuition, c’est faire confiance à la vie, croire que si l’on change de chemin, c’est le bon chemin pour soi. Et qu’il y a quelque chose d’important à découvrir sur ce chemin.

  5. pierforest dit :

    @Monique: C’est une philosophie très synchro avec celle du « laisser-aller » que vous avez là. Elle présuppose une espèce de Grand Plan qui nous mène dans la bonne direction, même si ce n’est pas forcément celle que l’on croit au départ être la bonne pour soi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s