Le livre électronique

Publié: 9 janvier, 2010 dans Coup de coeur, Informatique, Uncategorized
Tags:, ,

L’été dernier, je me suis fais un cadeau. Je me suis procuré un livre électronique, le eReader de Sony.

J’aimais l’idée d’amener une bibliothèque complète avec moi durant mes déplacements, sans pour autant devoir m’acheter une flotte de camion pour stocker tout ces livres. Le eReader est génial. On peut y stocker des milliers de livres dans un appareil qui a le poids et la taille d’un livre de poche.

Je vous entends déjà penser: « J’en serais incapable…Je préfère encore un vrai livre ». C’est vrai, ce n’est pas exactement comme un livre en papier. La texture des pages, l’odeur du livre n’y est pas, mais l’expérience de lecture, la qualité des caractères d’impression se comparent sans complexe avec ceux d’un livre de poche. Et puis, si ça peut aider à vous aider à vous réconcilier avec l’idée, c’est un choix plus écologique. Imaginez qu’un eReader peut contenir l’équivalent de 3000 livres en papier. C’est autant d’arbres épargnés.

Sans oublier qu’il y a maintenant des milliers de livres gratuits, parce que du domaine public, qui sont disponibles sur internet en toute légalité (Jules Verne, Charles Darwin, Dickens, Arthur Conan Doyle, Lovecraft, Machiavel, Molière, Montesqieu, Platon, etc). Évidemment, on peut aussi les lire sur ordinateur, mais c’est moins pratique, moins confortable et moins agréable. La force du eReader, c’est que l’expérience de lecture est très très proche de celle d’un vrai livre de poche, si on peut se passer de la texture et de l’odeur du papier. On peut  également acheter les derniers livres parus en format électronique et les transférer sur le livre électronique. Archambault a mis en ligne le site www.jelis.ca qui permet d’acheter ces livres, sans se déplacer.

Ce qui m’intéressais également dans le livre électronique, c’est au niveau professionnel, d’avoir avec moi tout ma librairie technique, à laquelle je réfère à l’occasion. Ici, j’ai trouvé le concept un peu moins intéressant, parce que la documentation technique en informatique est souvent accompagnée de diagrammes, de dessins qui sont moins lisibles en format de poche. De même, toute la documentation en format PDF est généralement conçue pour un format 8 1/2 x 11 et donc, la lisibilité n’est pas géniale en format de poche, parce que les caractères sont trop petits et l’idée de faire un zoom enlève l’efficacité de l’outil.

J’ai donc décidé de m’en départir de mon eReader…à perte, mais bon, c’est mieux que rien du tout.

Je vise maintenant le prochain produit, qui sera disponible au printemps à un coût indéterminé. C’est le Skiff. Un livre électronique, ultramince, léger, comportant les avantages du eReader, mais ayant cette fois un format 8 1/2 x 11, donc plus adapté à la lecture de documentation technique et, pourquoi pas, les journaux en ligne. (Cliquez sur les images pour les voir en plus haute résolution).

Évidemment, reste à voir si le produit sera disponible au Canada. Pour les producteurs, le marché canadien est plutôt accessoire comparativement au marché américain. Certains de ces appareils (le Kindle) intègrent également un lien cellulaire (sans frais mensuels) qui permettent de naviguer sur le site d’Amazon (et sur internet), acheter et télécharger n’importe quel bouquin, où qu’on se situe, sur le territoire américain. Leur modèle d’affaires implique donc une entente avec un fournisseur de communication cellulaire et ça ne semble pas aboutir au Canada. Dans le cas du Skiff, l’entente a eu lieu avec AT&T qui distribue au Canada sous la bannière Rodgers AT&T, ce qui signifie que ça pourrait être plus rapide, en tout cas, je le souhaite.

commentaires
  1. Air fou dit :

    Revenue d’Italie… 😉 😀

    Cool… Le modèle à venir ressemble assez au papiel (nom suggéré par Accent Grave et adopté par Revenue dl’OQLF). C’était japonais et on devait avoir ça ici en 2007-08. Comme le CHUM, finalement… 😦

    Harry Potter est parmi nous. Merci pour le lien. Il faudra que j’aille voir ça. Pas tous les livres sont remplaçables, mais plusieurs. Il faut voir aussi si lorsqu’on s’en défait, (six mois après qu’ils aient été remplacés par le nouveau modèle… 😐 ), ils seront vraiment plus écologique qu’un livre papier.

    Une super année pour toi, cher Pierre! Plein de contes à inventer dans le noir à ton amoureuse et à vos chats.

    Zed ¦)

  2. pierforest dit :

    @Zed:Bon retour Zed. Le papiel est sans doute l’équivalent du ePaper. J’ai aussi entendu livrel comme équivalent du eBook. J’admet ne pas être un très bon exemple en me défaisant de mon livrel 6 mois après l’achat, mais heureusement il aura une seconde vie. Il ne faut pas non plus se le cacher, l’électronique, 5 ans plus tard, c’est généralement désuet et bon pour la ferraille avec des composantes pas toujours recyclables. N’empêche, je crois que le livrel va devenir un incontournable dans les années à venir. J’ai par contre la nette impression que j’aurai mon Skiff avant que le CHUM ne soit construit. 🙂

    Bonne 2010 à toi également et à tout ceux que tu aimes.

  3. unautreprof dit :

    C’est davantage le coût initial qui m’effraie de ces gadgets intéressants. J’ai beau aimer le traditionnel livre, la version electronique est hyper pratique et écolo, donc dans quelques années, lorsque ce sera plus accessible, je ferai sûrement ce virage.

  4. pierforest dit :

    @UnautreProf: Tu as bien raison, c’est encore peu accessible, quoique les prix baissent. Ce que j’ai payé $450 l’été dernier vaut $380 6 mois plus tard et sera probablement en bas de $200 d’ici la fin de l’année. Pour le Skiff, si j’achète dès la sortie, je m’attend à payer un prix assez exorbitant, mais c’est le prix à payer pour les premiers acheteurs de toutes les nouvelles technologies.

  5. xjanesatticx dit :

    Je crois que je serai sceptique jusqu’à ce que je le vois 🙂

  6. Pierre, comme vous êtes moderne! J’aime trop mes livres en papier pour être attirée par les livres électroniques. Je vous laisse expérimenter pour nous, héhé!

  7. pierforest dit :

    @Janes: C’est normal, face à de nouvelles technologies d’être sceptique et je suis le premier à l’être. D’ailleurs, je suis sceptique de nature face à ce que tous les vendeurs me proposent, me disant que je n’ai toujours qu’une partie de la vérité. Sans mentir, on ne nous dit pas toujours tout.

    @UneFemmeLibre: J’ai toujours beaucoup aimé les gadgets électroniques et suis du coup, un grand amateur de James Bond. 🙂

  8. Cassioppee dit :

    Dites-moi, est-ce possible de souligner, surligner ou d’annoter certains passages ? C’est ce qui me manquerait le plus je crois. J’aime ces traces laissées dans mes livres par mes précédentes lectures. Elles font de mes livres des objets personnels.

    Je m’imagine mal sans être entourée de ma bibliothèque … ces livres, ce sont des objets qui font partie de moi, de ma vie.

  9. pierforest dit :

    @Cassioppee: Ah, le plaisir des retrouvailles, voilà un petit bonheur dont je ne me passerais pas! 🙂

    Il est possible d’annoter, mais pas de surligner, du moins pas encore. Le livre électronique en est à ses débuts. Dans 5 ans, il sera probablement aussi courant qu’un téléphone cellulaire ou un ordinateur. C’est un chemin tout tracé. Écrire une lettre à la main, sur du papier, sera probablement dans deux décennies, aussi ludique que de prendre aujourd’hui une plume et la tremper dans l’encrier pour ensuite coucher ses pensées sur un parchemin.

  10. Mijo dit :

    Je trouve pratique de pouvoir emmener plusieurs livres dans un si petit contenant mais c’est plus la question éclairage qui me fait peur.
    Je travaille à longueur de journée sur un écran et poursuivre encore et toujours pour lire, ça ne me dit rien.

    Il m’arrive souvent que mon livre me tombe des mains et s’écrabouille sur mon nez avant de m’endormir le soir, j’aurais peur que mon nez appuie sur une mauvaise touche si la même chose m’arrive avec un livre électronique 😉

  11. pierforest dit :

    @Mijo: En effet, ce n’est pas encore tout à fait au point. Sur le Livrel, l’éclairage est supérieur à celui d’un écran d’ordinateur et n’est pas fatigant pour les yeux, mais ça demeure perfectible. Il faudra encore attendre 2 avant que la technologie soit parfaitement au point.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s