L’approche directive ou l’approche interactive

Publié: 16 juin, 2010 dans motivation, Réflexions
Tags:,

J’ai participé à une expérience très éclairante, dans le cadre d’un cours en gestion des ressources humaines.

Le prof avait demandé à un élève de venir s’asseoir à son bureau, devant la classe. Il a ensuite installé un paravent devant lui et lui a donné une feuille sur laquelle on retrouvait une forme assez compliquée. Il devait ensuite nous décrire, uniquement avec des mots, la forme qu’il avait devant lui et nous devions la reproduire sur papier, en silence. Ensuite, on reprenait l’expérience avec une seconde forme, mais cette fois, nous étions autorisés à poser des questions pour obtenir des précisions.

Les résultats ont été les suivants: La première partie s’est déroulée trois fois plus rapidement que la seconde. Toutefois, le nombre de personne ayant reproduit correctement la première forme était très limité, alors que la presque totalité des élèves avaient reproduit correctement la seconde forme.

Ce qu’on peut en conclure?

Quand on adopte l’approche directive, on arrive rapidement à des résultats. Toutefois, comme ces résultats ne correspondent pas à ce qu’on voulait vraiment, il faut s’y reprendre à plusieurs reprises pour arriver à ce qui était souhaité au départ. Avoir une approche ouverte, permettant aux gens de poser des questions et ainsi s’assurer qu’ils ont bien compris la nature des tâches à accomplir prend plus de temps, mais en bout de ligne, on en sort gagnant.

commentaires
  1. Éléonore dit :

    Intéressant cette conclusion, ça porte à réfléchir.

    PS tu as « perdu » tes deux filles en même temps ? On peut en conclure plusieurs choses, tu as su rendre tes poulettes autonomnes, confiante en elle-même et désireuses de voir le monde, mais que tu vas aussi vivre un grand vide dans le nid.

  2. pierforest dit :

    @Éléonore: Il me reste une fille à la maison, ma plus jeune âgée de 15 ans. C’est sa soeur qui a quitté pour la Colombie-Britannique pour un an et il y a mon fils, l’aîné qui va quitter la maison au début juillet pour s’installer dans son propre logement. Effectivement, ça vide une maison. C’est une autre étape de notre vie qui va débuter.

  3. Zoreilles dit :

    Dans cette étape de vie qui « vide le nid », je vous souhaite de beaux moments d’intimité retrouvée qui compensera. Et le retour des oiselets envolés aussi souvent que possible. Bravo pour cet accomplissement des parents qui passe par l’autonomie des enfants.

    Et maintenant, ton billet. Que j’aime ces cours, ces expériences qui démontrent des faits maintes fois établis et démontrés sous nos yeux, ces conclusions, ces réflexions qui sont les tiennes. Tu me fais ennuyer de mes années d’université. Moi, j’aurais été étudiante toute ma vie si j’avais pu!!!

  4. pierforest dit :

    @Zoreilles: Quand les enfants sont prêts à voler de leurs propres ailes, et c’est le cas, je pense que c’est toujours très positif. Cette transition sera probablement plus difficile à passer pour ma blonde qui a été longtemps une maman à la maison.

    J’aime également beaucoup la vie étudiante. Je ne sais pas si j’arrêterai un jour! 🙂

  5. Jackss dit :

    Pierre,

    il faut parfois des mises en situations toutes simples pour revisiter des approches qu’on a déjà apprivoisés d’instinct, mais qu’on oublie trop facilement.

    Quand la maison se vide, c’est parfois des un peu difficile à vivre. Mais c’est pire lorsqu’elle se remplit de nouveau. 🙂

  6. pierforest dit :

    @Jackss: Oui, je suppose qu’on prend goût à cette vie de couple retrouvée. Remarque, quand elle se remplit à nouveau, c’est souvent avec nos petits-enfants. Ça doit être le fun ça aussi.

  7. pierforest dit :

    @Zed: Super intéressant comme expérience. Qu’est-ce que ça a donné au final?

  8. Air fou dit :

    Pierre

    Essaie!!! Hihihi!

    Tu te souviens de ton billet sur le rythme, de la marche par exemple? Alors là, il faut être très branché sur l’autre et son message.

    Je verrais bien ta tentative dans l’une de tes fameuses bandes dessinées (c’est quoi le bon mot???). Ou pourquoi pas une petite vidéo sympa!

    Zed ¦D

  9. Emma dit :

    J’utilise ce jeu en communication également. « juste » pour montrer à quel point un message émis peut être reçu très différemment.
    Il est intéressant dans le cadre de cette démonstration, de noter les directives qui sont données.
    Le « meneur » lui même, doute de ses propres phrases !

  10. pierforest dit :

    @Emma: Et honnêtement, ce genre de mise en pratique est drôlement éclairant. Je dis toujours qu’on n’apprend pas à faire du vélo ne lisant un livre. Rien de tel que d’expérimenter pour apprendre, pour comprendre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s