Laisser une trace

Publié: 26 juin, 2010 dans Coup de coeur, Expérience nouvelle, Réflexions, Société
Tags:, , , ,
Empruntant quotidiennement un tunnel piétonnier sous le pont Yule, ces graffitis tracés sur les murs intérieurs attirent régulièrement mon attention. Je me questionnais, ce matin, à savoir si ceux qui les ont réalisés sont des artistes ou des vandales. Un artiste, c’est un individu qui a le besoin viscéral, la pulsion incontrôlable d’exprimer son univers intérieur. Pour certains, çà se fera par la musique, pour d’autre par la sculpture, la peinture, l’écriture, la danse, la poésie, la photo.
Ce qui réuni les artistes, c’est ce besoin pressant, cette obligation de s’exprimer. En un sens, ces hommes de la préhistoire qui dessinaient sur les murs de leur caverne, les images peuplant leur imaginaire étaient de la même trempe que ceux qui dessinent aujourd’hui ces graffitis sous les ponts. Ils laissaient libre court à cette pulsion les amenant à accoucher, à expulser la douleur ou la beauté intérieure.
L’art n’a pas à être beau ou laid, il n’est que la matérialisation d’un état d’esprit. S’exprimer dans le respect des règles est une façon de faire et y aller à l’encontre des règles établies exprime aussi un état d’esprit différent, un mélange de beauté et de colère, un besoin d’exprimer que l’on existe envers et contre tous.
Ces hommes de la préhistoire dessinaient sans doute là ou leurs oeuvres seraient préservées des intempéries. Afficher son âme sur un mur, c’est une forme de reproduction de soi-même, un besoin de laisser une trace de son existence qui nous survira et qui poursuivra elle aussi, sa propre existence. S’exprimer là ou ce n’est pas permis témoigne à la fois d’un besoin de dire que l’on existe et du fait qu’il n’y a que peu d’écoute dans cette société pour accueillir ce que l’on ressent.

commentaires
  1. Caro et Cie dit :

    Pour ma part, je considère que les graffitis sont des oeuvres d’art… ON peut être d’accord ou non avec ce qu’ils véhiculent, mais une chose est certaine, ils représentent les pensées, les états d’âme et les préoccupations de ceux qui les font… Plus encore que ceux qui reproduisent des toiles de grands maitres à l’aide de technique apprise minutieusement, à mon avis… 😉

    En congé d’études et d’élèves, je redécouvre vos écrits avec bonheur…

  2. unautreprof dit :

    « L’art n’a pas à être beau ou laid, il n’est que la matérialisation d’un état d’esprit »
    très juste à mon avis!

  3. pierforest dit :

    @Caro: Je trouve que ce sont des oeuvres d’art tant qu’ils ne viennent pas les peindre sur ma maison. 🙂

  4. Zoreilles dit :

    « L’art n’a pas à être beau ou laid », c’est vrai et tu m’as fait penser à une autre phrase que je répète souvent : « Les sentiments ne sont ni bons ni mauvais, ils sont », ce qui fait appel au non-jugement et nous force toujours à un peu de recul et une analyse plus sensible.

    En matière d’art, je ne pourrai jamais juger ou critiquer quoi que ce soit. À l’université, un cours qui s’appellait « Psychologie et pédagogie de la créativité » m’avait tellement marquée que depuis ce temps-là, il m’arrive de m’émerveiller devant une toile, une danse, une chanson, une musique, un écrit, un film, une pièce de théâtre, etc. mais si je vois quelque chose qui m’atteint moins, je reçois, j’écoute, je suis curieuse et interpellée mais jamais indifférente.

  5. pierforest dit :

    @Zoreilles: J’aimerais prendre des cours de ce genre éventuellement. C’est fou, parfois, comme un cours peut changer notre façon de voir les choses.

  6. J’ai de l’ambivalence face aux graffitis sauvages. C’est de l’art, je veux bien, mais c’est aussi du vandalisme et je préférerais certainement que mes enfants s’adonnent à une forme d’art plus légale. Et je ne serais pas ravie du tout d’en retrouver sur les murs de l’édifice que j’habite, je me sentirais agressée.

  7. pierforest dit :

    @UneFemmeLibre: Je partage votre ambivalence et pour les mêmes raisons.

  8. Edmonde dit :

    Personne ne s’exprime dans l’indifférence, graffitis, blogues sont des moyens de libre expression qui entre dans le canal des nouveaux réseaux sociaux. Laissons-nous donc nous exprimer librement.

  9. pierforest dit :

    @Edmonde: Qui sait, d’ailleurs, s’il n’y aura pas une forme de graffiti électronique qui se fera un jour sur les espaces du web.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s