Plaisir et douleur

Publié: 7 août, 2010 dans Réflexions
Tags:, ,
La vie est action
Il n’y a pas de vie sans action
Le plaisir et la douleur sont les fondamentaux de l’action
Le plaisir est une incitation à reproduire l’action
La douleur est un inhibiteur de l’action
Le plaisir est global
La douleur est locale
Les signaux de plaisir ou de douleur sont exogènes à l’acteur
commentaires
  1. En quoi la douleur est-elle fondamentale à l’action? Le plaisir, je veux bien, mais la douleur? Expliquez-moi, s’il-vous-plaît. La douleur inhibe l’action, exact. Mais il peut bien y avoir de l’action sans douleur, non?

  2. pierforest dit :

    @UneFemmeLibre: On peut faire avancer un âne, soit en lui proposant une carotte, soit en lui frappant le derrière avec un bâton. C’est dans ce sens que je pense que l’action est motivée soit par la douleur, soit par le plaisir.Dans le second cas, la douleur est un inhibiteur à l’inaction.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s