Que serait un monde sans chiffre?

Publié: 21 août, 2010 dans amour, L'essentiel, Réflexions
Tags:, ,

Voici, en quelques mots, les actualités locales, vues  à travers les médias:

« Un homme de 61 ans lutte pour sa vie après avoir été victime d’une violente embardée. L’accident s’est produit peu après 22h ».

« seule en mer à 14 ans. Elle voyage seule à bord de son deux-mats de 11.5m »

« Près de 400 millions d’oeufs rappelés. Cela ne représente heureusement que 1% de la production américaine. 40,000 américains sont victimes d’intoxication alimentaires provoquées par des oeufs  à chaque années »

« Un homme de 85 ans a été frappé par une porte tournante. Il est mort 20 jours plus tard ».

« un inestimable tableau de Van Gogh a été volé samedi. On estime la toile à environ $50 millions ».

« Le 450 fait de la place au 579 ».

Le Petit Prince disait:

« Les grandes personnes aiment les chiffres. Quand vous leur parlez d’un nouvel ami, elles ne vous questionnent jamais sur l’essentiel. Elles ne vous disent jamais: « Quel est le son de sa voix ? Quels sont les jeux qu’il préfère ? Est-ce qu’il collectionne les papillons ? » Elles vous demandent: « Quel âge a-t-il ? Combien a-t-il de frères ? Combien pèse-t-il ? Combien gagne son père ? » Alors seulement elles croient le connaître. Si vous dites aux grandes personnes: « J’ai vu une belle maison en briques roses, avec des géraniums aux fenêtres et des colombes sur le toit… » elles ne parviennent pas à s’imaginer cette maison. Il faut leur dire: « J’ai vu une maison de cent mille francs. » Alors elles s’écrient: « Comme c’est joli ! »

commentaires
  1. Méli dit :

    C’est vrai, les chiffres sont très important, je n’y avais jamais songé, mais on aurait bien du mal à s’en passer ! Bonne soirée !

  2. Quand même, j’ai apprécié ne pas avoir à compter, à calculer, à penser au moindre chiffre quand je suis allée dans un tout-inclus!

  3. Moi j’aime bien les chiffres mais seulement ceux qui commencent par une couleur.

  4. pierforest dit :

    @Méli: Sans chiffre, on mesurerait moins, on compterait moins et sans doute qu’on utiliserait davantage un jugement subjectif pour qualifier le monde.

    @UneFemmeLibre: Oui, bel exemple. J’ai aussi adoré ces journées ou on se contente de manger quand on a faim, peu importe l’heure, boire ce dont on a envie sans penser au prix. Vive les tout-inclus.

    @Princesse: Ce qui est rare est toujours plus précieux.

  5. Emma dit :

    J’ai toujours aimé les mots du Petit Prince. Merci de les remettre en avant !
    A lire à nos enfants, à relire à nos ados et à rappeler aux adultes !

  6. pierforest dit :

    @Emma: Ce texte de St-Exupery a beaucoup de profondeur et je ne me lasse pas de le relire, encore et encore. J’aime aussi beaucoup Richard Bach qui est d’ailleurs sûrement son héritier spirituel.

  7. xjanesatticx dit :

    Le petit est un livre qui m’a beaucoup marqué et je me souviens très bien de ce passage…

    C’est vrai qu’on a tendance à donner beaucoup trop d’importance aux chiffres… c’est un peu pourquoi j’aime avoir un blog. Parce qu’alors les gens ne vois pas seulement un âge, un poids, un salaire mais qui ont est réellement.

    Merci pour ce bel article.

  8. pierforest dit :

    @Jane: Oui, tu as bien raison. Les blogues, de même que les communications électroniques permettent de passer outre plusieurs préjugés ou barrières sociales. Je me souviens d’une époque, où j’étais l’hôte d’un salon virtuel où l’on discutait des grands enjeux du monde et de politique. L’un de mes amis virtuels avait 86 ans et on échangeait ensemble comme deux chums, ce qui aurait été plus difficile autrement, compte tenu de la différence d’âge.

  9. unautreprof dit :

    Moi, ce qui me fascine dans les nombres est leur relativité, dans le sens qu’entre 0 et 1 il y a une infinitude de quantités, ce qui fait que ces deux nombres qui se suivants sont en fait parfois très éloignés.

    Lorsque j’enseigne les fractions et les nombres décimaux, je trouve ça passionnant. Tout se divise à l’infini…

  10. Zoreilles dit :

    Je suis pourtant beaucoup plus « lettres » que « chiffres » mais je n’imagine pas le monde sans eux, parce que malgré tous les superlatifs, on n’arrive jamais à qualifier exactement ce qu’on voudrait exprimer. Les chiffres viennent alors à notre rescousse.

    Le Petit Prince, c’est toujours une oeuvre d’actualité, un classique qu’il faut relire à différents âges de notre vie. On en comprend toujours quelque chose de neuf ou de plus profond qui nous avait échappé.

  11. pierforest dit :

    @UnAutreProf: Effectivement, on saute de 0 à 1 sans hésiter, alors qu’un fossé infini les sépare. C’est à se demander, si entre deux moments n’existe pas un temps infini également.

    @Zoreilles: Les enfants ont cette façon originale de mesurer les choses sans y mettre de chiffres. Je me souviens d’une fois ou mon fils, tout jeune, avait dit à ma blonde: « Maman, je t’aime gros comme une vache! ». 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s