Profil type du terroriste

Publié: 28 août, 2010 dans Réflexions, Société
Tags:, , ,

Très intéressante analyse de M. Tarek Fatah qui décrit le profil type d’un terroriste de la façon suivante:

« Le terroriste local typique est généralement maladroit avec les femmes, et excelle en mathématiques et dans d’autres disciplines répétitives, selon l’analyse de Tarek Fatah, un musulman pakistanais qui a fondé le Congrès musulman canadien.

Parmi les autres caractéristiques du terroriste local, Tarek Fatah note qu’il déteste l’Occident, en particulier la liberté de ses femmes, mais il se vautre dans ses délices, comme le téléchargement de pornographie, Tim Hortons, et les prostituées.

Selon M.Fatah, il n’y a rien de bien mystérieux à ce que les présumés terroristes locaux aient des profils aussi semblables. En effet, sur les trois hommes arrêtés plus tôt cette semaine, l’un est un technicien en rayons X, un autre est médecin et le troisième a étudié le génie électrique. » (Article complet ici…)

Si vous lisez l’article au complet, vous verrez également que les terroristes ne sont jamais des sociologues ou des historiens. Voilà une intéressante observation qui milite en faveur des cours d’histoire obligatoires pour nos jeunes et pourquoi pas, ceux qui immigrent au Canada.

Par contre, je reste perplexe quand M. Fatah parle des « délices de l’occident » et les identifiant comme étant la prostitution, la pornographie et Tim Horton. Tim Horton???

Enfin, l’autre question porte également sur ce qu’est l’histoire. Celle qu’on enseigne est rarement un point de vue totalement objectif des faits passés. On omet certains éléments ou on présente un éclairage qui reflète toujours celui du vainqueur, du conquérant. Par exemple, nos livres d’histoire nous parlent de la découverte de l’Amérique, laquelle bien sur, était déjà habitée par d’autre qui l’avaient découverte bien avant nous.

De même, un jeu de guerre sur ordinateur soulève actuellement l’indignation en Grande-Bretagne, parce qu’il a pour thème le combat entre les Britanniques et les Talibans en Afghanistan. Ce jeu permet de prendre le rôle de l’une ou l’autre des forces en présence, ce qu’on trouve inacceptable en Grande-Bretagne.  On s’indigne que des citoyens britanniques puissent vouloir se mettre dans la peau de l’adversaire, ce qui témoigne d’une forme évidente de propagande, propre au même phénomène. Il faut toujours diaboliser les ennemis de l’État, jamais tenter de les comprendre.


commentaires
  1. unautreprof dit :

    Intéressant oui, mais j’ai failli m’étouffer avec mon café lorsque j’ai lu le Tim Horton dans nos… délices.
    Perso, je préfère le cidre de glace, les fromages du Québec et le beurre de pinottes comme délices;)

  2. pierforest dit :

    @UnAutreProf: Je suis d’accord avec toi. Ces choix auraient été plus adéquats.

  3. pierforest dit :

    @Edmonde: Merci pour l’article. Se présenter à Canadian Idol avec si peu de talent témoigne vraiment du peu de jugement du monsieur. Parallèlement, il a terminé des études en médecine. L’un dans l’autre, ce n’est pas très rassurant pour notre système de santé.

  4. Ces généralisations grossières basées sur l' »étude » de TROIS personnes sont absolument ridicules. De quoi ostraciser et se méfier à outrance du pauvre type bollé en mathématiques et qui est gêné avec les femmes. Suffirait qu’il ait l’air vaguement arabe et qu’il fréquente le Tim Hortons en plus pour qu’on l’arrête illico. Il ne s’agit pas d’une « analyse » de monsieur Tarek Fatha mais bien d’un ramassis de clichés farfelus encourageant le racisme et la xénophobie.

  5. pierforest dit :

    @uneFemmeLibre: Je comprends que vous n’aimez pas trop trop le monsieur. Il a une certaine renommée, bien que ça ne protège pas de dire des bêtises. En Février 2007, il a été inclus par le magazine Mclean’s sur la liste des 50 Canadiens les plus connus et les plus respectés. Journaliste d’enquête, il a également publié le livre: « Chasing a Mirage: The Tragic Illusion of an Islamic State ». Établir un profil est évidemment toujours délicats, parce que si des criminels peuvent effectivement correspondre à un profil, ça ne signifie pas nécessairement que ceux qui ont le profil sont ou deviendront des criminels. C’est là le danger, parce que la population en général va souvent conclure à cette équation.

    Peut-être est-ce finalement juste un publicité virale pour inciter les policiers à quitter les Dunkin’s Donut et aller chez Tim Hortons.

  6. Zoreilles dit :

    Je les trouve risqués ces profils qu’on établit sur des bases pas très scientifiques et qui pourraient susciter une méfiance exagérée qui viendrait ostraciser des gens qui correspondent à ces critères qui, pris isolément, n’ont rien de concluant.

    Par contre, quand on affirme que des historiens et des sociologues ne sont jamais ou rarement trouvés parmi les terroristes, là, ça devient de la discrimination positive et je ne peux m’empêcher d’émettre une hypothèse qui ne sera pas scientifique non plus. L’un comme l’autre, l’historien et le sociologue, observent avec un regard très éclairé les sociétés et leur évolution, malgré toutes les imperfections et les angles qui diffèrent. Ça les dispose sûrement à des analyses plus poussées, plus nuancées et empreintes de plus de sagesse et d’humanité.

  7. pierforest dit :

    @Zoreilles: Tout à fait. Le fanatisme a beaucoup moins de prise sur les gens ayant reçu une certaine éducation. J’écoutais hier le film « Les Diamants de sang » et on voyait notamment comment ils s’y prennent pour laver le cerveau des enfant-soldats. C’est terrible.

  8. Méli dit :

    J’ai une formation en histoire et effectivement, on y apprend à faire la distinction entre les faits, les opinions, les idéologies, bref, on apprend à avoir du recul et un esprit très critique, on étudie un peu les idéologies et à être conscient de notre propre idéologie. Je pense que ce genre de formation en sciences humaines permet effectivement d’être moins perméable aux genre de « lavage de cerveau » que font les extrémistes… car on a un horizon plus large…

  9. pierforest dit :

    @Méli: Voilà sûrement ce à quoi faisait référence ce monsieur en disant que les terroristes avaient rarement eu une formation en histoire ou en sociologie. D’ailleurs, plus on en sait, plus il semble difficile d’avoir des opinions tranchées, puisqu’on est en mesure d’avoir une vision plus large et il est rare que l’on soit complètement dans le noir ou blanc.

  10. Méli dit :

    J’ai déjà aussi entendu une analyse des système d’éducation de plusieurs peuples musulmans, qui disait qu’ils reçoivent souvent une éducation dans laquelle ils doivent être très soumis, très passifs, ils ne doivent rien remettre en cause, l’esprit critique n’est pas dutout encouragé, ce qui favorise justement les idées extrémistes…

  11. Éléonore dit :

    Pour avoir fréquenté des musulmans lors de mes études à Sherbrooke, c’est un fait qu’ils vivent un combat intérieur dans la relation d’amour/haine envers l’Occident, mais également envers l’Orient dont ils se font une image mythique qui les déçoit souvent. Par contre, 3 cas pour faire une analyse c’est peu, mais peut-être avait-il un plus large échantillon ?

    Je cite ce petit bout : »Enfin, l’autre question porte également sur ce qu’est l’histoire. Celle qu’on enseigne est rarement un point de vue totalement objectif des faits passés. » Je peux répondre en historienne que je suis, il n’y a jamais d’histoire totalement objective. Objectivité est une vue de l’esprit, on peut la rechercher mais on l’atteint jamais.

    Prenons ton exemple, il n’est pas faux de dire que les grands explorateurs « on découvert l’Amérique », la nuance étant qu’ils l’ont découvert et cartographiés pour les Occidentaux et à des fins commerciales, mais la seconde nuance étant que les pêcheurs venaient déjà sur nos côtes, que les Vikings avaient déjà établis des colonies et que les autoctones l’avaient déjà peuplées dans leurs lentes migrations (mais que ceux-ci n’avaient probablement aucune cartographie du continent) Et tout cela existe bel et bien dans les livres d’histoire, on a quand même évolué depuis l’époque du méchant indien et du bon blanc, donnons-nous quand même ce mérite là 🙂

  12. pierforest dit :

    @Éléonore: Je pense que son analyse reposait sur davantage que seulement ces 3 cas, compte tenu du bagage et de la réputation du monsieur. J’aimerais bien lire l’histoire du Canada, racontée par les amérindiens. Il y a le film « Le nouveau monde » que j’ai beaucoup aimé. Dans ce film, on montre les deux perspectives, celle des conquérants qui débarquent sur une terre de « sauvages » et leur vie à eux, quand ils sont envahi. Un très beau film.

  13. Éléonore dit :

    Le problème avec l’histoire vue par les Amérindiens en Amérique du Nord est l’absence d’écriture, l’absence de monuments, etc. Les peuples nomades ont les défauts de leurs qualités, s’ils ne laissent pas trop de blessures écologiques, ils ne laissent pas non plus de traces historiques autres qu’archéologiques.

    Le second problème est l’idéalisation actuelle « du bon sauvage » à la Avatar. Une extrème n’est pas mieux qu’une autre. On oublie parfois que les Amérindiens pratiquaient aussi l’esclavagisme, que les Incas pratiquaient des sacrifices humains etc etc.

    Si ce genre de questionnement t’intéresse (avec raison) je te suggère fortement L’Alliance de James Mitchener, un excellent roman (enfin le tome 1) qui présente le peuplement de l’afrique avant les blancs, puis avec eux, petit à petit, passionnant je te dis !

    PS je devrais venir plus souvent jaser avec toi, c’est très plaisant, au fait tu es professeur ?

  14. pierforest dit :

    @Éléonore: Oui, je comprend. Il y a cette tendace à l’idéalisation des peuples autochtones « très en harmonie avec la nature » qui fait abstraction de bien des choses. Dans le film Apocalypto, on présente d’ailleurs très bien ces rituels horribles que tenaient les peuples incas. Je retiens le titre du livre que tu suggères, merci. Je ne suis pas professeur, je suis d’ailleurs étudiant depuis que j’ai décidé de compléter un Bac en cours du soir. Durant le jour, je suis cadre intermédiaire et je dirige un équipe en TI.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s