L’euthanasie budgétaire

Publié: 8 septembre, 2010 dans Réflexions, Société
Tags:, ,

Imaginons le pire des scénarios: Être frappé de paralysie complète et avoir toute sa tête.  C’est dans ce genre de scénario que l’euthanasie trouve une certaine légitimité, puisque cette personne ne serait plus en mesure de mettre fin à ses jours par elle-même. Au fond, le droit à la mort demeure un droit fondamental, même s’il est interdit par la loi et par la plupart des religions (quoique mourir en martyr…enfin…). Chaque personne peut, s’il en a envie mettre fin à ses jours et ça se produit quand vivre est une souffrance trop grande et qu’il n’y a plus d’espoir de voir la situation s’améliorer.  Le Gouvernement a décidé d’entreprendre une vaste consultation sur ce sujet délicat. N’est-il pas d’ailleurs curieux qu’un Gouvernement si controversé, attaqué de toutes parts et en baisse constante dans les sondages décide de mettre de l’avant une telle initiative?

À prime abord, ça semble un bien mauvais moment pour un tel choix politique. Évidemment, on veut peut-être détourner l’attention du public du parfum de scandale et de corruption qui flotte au-dessus du parti Libéral depuis le début de la Commission Bastarache, mais ça me laisse tout de même perplexe. C’est jouer avec le feu que d’entreprendre des débats sur des sujets susceptibles de diviser l’opinion publique, surtout quand les sondages sont déjà défavorables au Gouvernement en place.

Alors, on peut se demander pourquoi le Gouvernement entreprend une telle initiative, qu’a-t-il vraiment derrière la tête.  On sait que le Québec est dans une situation budgétaire difficile, les déficits s’accumulent et la dette devient de plus en plus lourde. Tous les moyens sont bons pour tenter d’améliorer la situation et la réduction des dépenses en fait partie. On sait, par ailleurs, que les soins de santé représentent une part de plus en plus importante du budget provincial et que cette part croît plus rapidement que tous les autres secteurs. Le vieillissement de la population pose d’ailleurs un défi important à cet égars.

Se pourrait-il, j’émet l’hypothèse, que le Gouvernement essaie de rendre l’euthanasie acceptable, légale pour des considérations budgétaires? Çà semble gros comme proposition, pourtant, une étude démontre que les soins accordés aux 6 derniers mois de vie des personnes malades représentent 13% de la facture. C,est énorme.

Dans certains cas, c’est soins sont sûrement raisonnables et justifiés, mais dans d’autres cas, le tout s’apparente à de l’acharnement thérapeutique. Par la bande, sans le crier haut et fort, de nombreux médecins pratiquent déjà une forme d’euthanasie, avec le soutien des proches, en augmentant la dose de morphine pour abréger la souffrance. En ouvrant la porte au débat, le Gouvernement a nécessairement une idée en tête et même s’il ne l’avouera pas ouvertement, l’euthanasie pourrait fort bien l’aider à résoudre son problème budgétaire.

Références: Le coût du temps ultime

commentaires
  1. dunjournalalautre dit :

    L’euthanasie et l’expulstion des Roms pour faire diversion, le scénario tient la route. L’euthanasie pour faire des économies, j’y crois un peu moins. Toutefois, le débat mérite d’être lancé.

  2. Zoreilles dit :

    Je me posais la même question que toi : pourquoi maintenant ce débat déchirant, éthique et fort complexe, dont personne n’a envie d’entendre parler?

    J’espère que ton hypothèse n’est pas la bonne, sinon, nos stratèges politiques sont encore pires que je pensais. Je croyais plutôt que c’était pour faire diversion sur des sujets hautement politiques et socioéconomiques où l’on devrait prendre position et s’impliquer comme citoyens et faire entendre nos voix et nos revendications. À la place, on parlera d’euthanasie et on s’opposera les uns aux autres, selon nos croyances et nos consciences, nos vécus et nos expériences.

    La dose fatale de morphine « pour soulager la douleur » existe bel et bien, elle se pratique couramment et discrètement. L’acharnement thérapeutique, plusieurs personnes s’y opposent et même par écrit, longtemps avant d’être dans la situation de pouvoir l’exprimer, pourquoi devrait-on légiférer et s’astreindre à voir défiler les opposants, avec chacun sa liste d’arguments?

  3. dunjournalalautre dit :

    Suis-je sur un blog français ou alors canadien ? Pour ma part je parlais du cas français ^^

  4. pierforest dit :

    @dunjournalalautre: Je me dis que Sarkozy a tout simplement, avec la délicatesse d’un éléphant, voulu régler un problème qui dure depuis un bon moment et que personne ne voulait vraiment attaquer. Ou alors, comme vous dites, c’était pour détourner l’attention médiatique de projet tel la refonte des pensions. J’avais bien compris que votre document évoquait la situation Française et je le trouvais par ailleurs très pertinent dans le cadre de la vaste consultation sur l’euthanasie que le Gouvernement Québécois vient de lancer.

    @Zoreilles: Je me demande honnêtement si les sujets hautement politiques et socioéconomiques font encore partie des préoccupations de ce Gouvernement qui ne cesse d’improviser. Il faudra rester alerte et lire entre les lignes.

  5. Solange dit :

    Moi je ne serais pas surprise que ce soit pour une raison économique, il ne se passe pas une journée sans qu’on nous parle du vieillissement de la population. Bientôt on va nous dire vous êtes pas tanné de vivre? Faites donc un petit effort pour le bien de vos enfants.

  6. pierforest dit :

    @Solange: On n’est pas si loin du thème d’un vieux film de Science-Fiction qui avait pour titre « Soleil vert ». En gros, on transformait nos petits vieux en biscuit pour nourrir les plus jeunes. Brrr!

  7. xjanesatticx dit :

    Hmm c’est un sujet très délicat mais j’trouve très intéressant de l’aborder.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s