Capturer le parfum des mers

Publié: 26 juin, 2011 dans Juste du bonheur, plaisir, souvenirs, voyages

Capturer un paysage, capturer le bruit des vagues, c’est facile avec la technologie actuelle.

Il y a une centaine d’année, on aurait eu de mal à croire qu’on puisse maintenant le faire aussi aisément et avec une telle fidélité. On garde ainsi des éléments qui servent à partager ce que nos sens ont perçus ou à raviver nos souvenirs, plus tard. Il ne manque, à ces technologies que la capture des parfums, des odeurs.

En parcourant la plage, à Sainte-Anne-Des-Monts, hier matin, de vifs souvenirs de l’Ile-du-Prince-Édouard me sont revenus en tête. Le bord de mer a ces odeurs particulières qui me plaisent tant et qui font naître en moi d’intenses moments de bonheur. J’aimerais pouvoir les capturer et les ramener de vacances avec moi, pas juste en souvenir, mais à travers une reproduction fidèle de ce que j’ai vu, senti et entendu. Imaginez un appareil photo qui capturerait aussi les odeurs. Ce serait pas génial?

commentaires
  1. unautreprof dit :

    Pourtant, un peu tel le parfum des lilas, c’est parce que ces odeurs sont fugitives et rares qu’on les aime tant. Quoique… il y a des odeurs familières desquelles on ne se lasse pas.

    La mer me fait aussi cette effet. Plénitude et grand bien-être.

  2. Nanoulaterre dit :

    Ah bon? Peut-être suis-je anormale mais il m’est très facile, depuis toujours, simplement en me concentrant un peu, de faire revenir facilement des odeurs, même si elles ne sont pas présentes dans la pièce. Je serais bien curieuse de savoir s’il y a d’autres personnes qui le font.
    Tes billets sont toujours très intéressant Pierre F. Bonne semaine à toi!

  3. Solange dit :

    Ça viendra c’est certain, mais je ne suis pas sûr qu’on y gagnera au change. Ce qu’on a à volonté est moins beau que ce qu’on peut désirer.

  4. Zoreilles dit :

    L’odorat est celui de nos sens qui est le plus lié à notre mémoire affective…

    Comme Nanou, je suis choyée, ma mémoire affective est hypersensible, elle me ramène toutes les odeurs que j’ai « vécues » juste à les évoquer.

    C’est quand je voudrais les partager que survient un problème! Le jour où il y aura un logiciel « odorama », j’écrirai deux ou trois petits billets qui seront pas piqués des vers!!!

  5. pierforest dit :

    @UnAutreProf: « Je suis de mer et de montagnes ». C’est là que je me sens le mieux.

    @Nanou: Je pense que tu as une excellente mémoire olfactives, ce qui n’est pas mon cas. Si j’essaie, par exemple de me souvenir le parfum d’une rose, là, tout de suite, c’est très confus dans ma tête. Si je sens une rose, je vais la reconnaître, mais je n’arrive pas à évoquer ce parfum de mémoire. Je te trouve chanceuse d’avoir cette aptitude.

    @Solange: Tu me rappelles la Sagouine qui disait: « Le bonheur, c’est pas de l’avoir, mais c’est de savoir qu’on va l’avoir ».

    @Zoreilles: Comme Nanou. Tu es choyée en effet. Un billet « odorama » piqué des vers pourrait être difficile à lire en entier. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s