Act of God

Publié: 25 septembre, 2011 dans Coup de gueule, Réflexions

Il semble que les haies de cèdre soient un endroit particulièrement propice à la construction de toiles d’araignées.

Je le sais parce que je taille ma haie, à tous les mois d’août et c’est fou le nombre de toiles d’araignée que j’y trouve, quand ce n’est pas carrément ces grosses bestioles dégoûtantes à huit pattes…

————–
Sur une branche de cèdre, vivait Charlotte, une grosse araignée bien en santé. Elle avait construit une large toile pour capturer ses délicieuses proies et nourrir sa progéniture.

À tous les mois d’août, c’est bien connu, c’est la période des ouragans pour les araignées des cèdres. De terribles tempêtes surgissent, sans prévenir, détruisant tout sur leur passage. Ce matin-là, sans prévenir, un « Act of God » a complètement détruit la magnifique toile de Charlotte ainsi que son garde-manger, l’épargnant de justesse. Un peu secouée et le ventre vide, elle s’est vaillamment remise à l’ouvrage pour reconstruire une toile toute neuve en remplacement de l’ancienne.

Charlotte s’était dit ce matin-là: « Mais qu’est-ce que j’ai fait à Dieu pour mériter cela! »

commentaires
  1. Nanoulaterre dit :

    Est-ce la Charlotte du « petit monde de Charlotte »? C’était tellement un beau film… Est-ce toi qui a pris cette photo? Impressionnante, oui, elle est presque belle cette Charlotte avec son doux visage. N’eut été de ses grosse pattes velues…

  2. pierforest dit :

    @Nanoulaterre: C’est le seul nom sympathique que j’avais en tête pour une araignée :). C’est ma fille qui a pris la photo dans la haie de cèdres derrière la maison.

    • Et c’était vous le God du act of God pour la pauvre araignée? Je les aime les araignées, utiles, elles capturent des insectes nuisibles, industrieuses, elles travaillent tout le temps, persévérantes, elles refont inlassablement les toiles que les méchants détruisent, inoffensives, elles sont bien trop occupées pour se soucier du genre humain. Celle prise en photo par votre fille est assez !impressionnante!

  3. Air fou dit :

    Elle t’épargne ainsi de devoir administrer toutes sortes de trucs à tes haies!

    Je n’ai encore jamais vu d’ours à gants. Être une Charlotte, je me demande s’ils se prendraient les pattes dans ma toile géante.

    J’aime quand même mieux les tarentules, sans venin. Animal super sympathique, si gros qu’on ne le conçoit plus comme une araignée qui a le don de se pointer là où on l’attend le moins.

    Zed ¦D

  4. pierforest dit :

    @UneFemmeLibre: Oui, vous avez bien compris, c’était moi son « Act of God ». Personnellement, je les trouve utiles les araignées. Tous les maringouins qu’elles capturent ne viendront pas nous piquer. C’est leur façon de se déplacer qui suscite généralement un certain dégoût. Ma blonde les a en horreur. Dès qu’elle en voit une dans la maison, elle sort les armes de destruction massive (Elle jette un kleenex dessus et les écrase avec une de MES chaussures) ou alors elle m’appelle à la rescousse. Elle a d’ailleurs communiqué sa peur des araignées à nos filles, aussi, cette photo est d’autant plus impressionnante.

    @Zed: Nous n’utilisons aucun pesticide, herbicide, insecticide ou même engrais chimique, que ce soit pour la pelouse, la haie de cèdre ou les arbres, mais il est vrai que les araignées ont un rôle important à jouer dans le contrôle des insectes. Curieusement, c’est plus au sud que l’on retrouve davantage d’ours à gant. Étonnant, quand on y pense.

    Ça ronronne une tarentule quand on la flatte? 🙂

  5. Solange dit :

    À cette période de l’année il y en a partout des araignées et leurs toiles, c’est souvent ce qu’on embrasse en sortant le matin. La photo est bien réussie.

  6. étoile dit :

    J’adore voir une araignée au travail,mais seulement si elle est à l’extérieur… Mais là où j’habite , le problème n’est pas les araignées dans les haies de cèdres, car ces haies se font manger par les chevreuils. Pas moyen d’en sauver.Votre photo est jolie,bravo à votre fille!

  7. Air fou dit :

    Je n’ai rien entendu, mais je peux te dire que c’est très étrange, à la fois lourd et léger et magnifique. J’en ai encore le souvenir, de cette unique fois où par bonheur j’ai pu en avoir une déposée su la paume de ma main. Comme tout ce qui nous entoure, ça fait certainement un bruit, une vibration. Mais comme ça a plus de pattes qu’un minou, je ne sais pas si ronronner serait le bon terme. je te laisse chercher! Ou alors demande à Charlotte… 😀

  8. pierforest dit :

    @Solange: Passer la tête dans une toile d’araignée est très désagréable, d’autant qu’on ne sait jamais si on se retrouvera avec une araignée dans le cou ou sur la tête. brrr.

    @Etoile: Peut-être qu’un chevreuil, sous régime contrôlé pourrait venir tailler ma haie de cèdres. Ce serait tout à fait écologique. 🙂

    @Zed: Je n’oserais pas flatter Charlotte pour voir si elle ronronne et d’ailleurs, je pense qu’elle se retirerait dans son antre si j’approchais le doigt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s