Archives de novembre, 2011

Sur un parcours de vie, on fait tous face à des portes fermées. Certains vont s’acharner à les défoncer, puisqu’elles leur bloquent le chemin. D’autres préféreront prendre un peu de recul et faire d’abord le tour du bâtiment, à la recherche d’une autre porte ou d’une fenêtre ouverte.

Quelle est la meilleure approche? La vôtre, bien sur, parce qu’elle correspond nécessairement à vos besoins fondamentaux.

Si une porte fermée représente pour moi un défi et que mon besoin est de tirer une satisfaction de l’ avoir défoncée j’ai raison de m’acharner. Si mon besoin est d’abord et avant tout d’atteindre une destination se trouvant de l’autre côté, le moyen par lequel je traverserai devient secondaire et moins je consacrerai d’énergie pour passer et mieux cela sera. Si mon besoin est de m’affirmer et qu’un NON nuit à cette affirmation, l’acharnement à défoncer la porte deviendra fondamental.

Par ailleurs, une porte à toujours deux côtés. Que se cache-t-il de l’autre côté? Cette porte n’est peut-être pas aussi fermée qu’on le pense. Peut-être l’a-t-on fermée simplement parce qu’il faisait trop froid ou parce qu’on avait peur des  brigands. Savoir et comprendre qui l’a fermée et pourquoi peut aider à la rouvrir en communiquant avec celui ou celle qui l’a verrouillée.

Faire face à une porte fermée est toujours une ouverture sur soi-même et sur les autres.

Un langage universel

Publié: 26 novembre, 2011 dans humour, Juste du bonheur, Réflexions

Les émotions sont un langage universel. Voyez par vous-même!

Arme de destruction passive

Publié: 26 novembre, 2011 dans humour, Politique, Réflexions

Le ridicule ne tue pas, mais l’humour peut parfois devenir une arme redoutable. Peut-être avez-vous vu ce vidéo, où un policier asperge généreusement et sans raison pertinente les indignés du campus de l’université California Davis.

En réponse à cette intervention musclée et abusive, circule maintenant sur le web des montages-photos où l’on montre ce même policier asperger tout et n’importe quoi. Très efficace, hilarant et bien moins coûteux qu’une poursuite devant les tribunaux. à voir absolument pour bien débuter la journée: Pepper Spraying Cop

Quelle incroyable histoire que celle de Monique Van der Vorst. Suite à un accident, à 13 ans, elle se retrouve paraplégique et en fauteuil roulant.

Sa condition ne l’empêchera toutefois pas de devenir une athlète de haut niveau, gagnant même une médaille d’argent aux jeux paralympiques de Pékin en 2008. En 2010, lors d’un entraînement, elle est victime d’un nouvel accident qui, de façon tout à fait incroyable, rétablit les connexions dans ses jambes. Elle recommence à marcher!!!

Je trouve rafraîchissant, ces coups du destin qui sont heureux comparativement à ceux qui ruinent une vie. Remarquez, c’est souvent la suite que l’on donne à une malchance  qui déterminera si cela ruine notre vie ou pas.

Cette jeune femme ne s’est pas laissée abattre après être devenue paraplégique à 13 ans. Elle a plutôt construit sur ces nouvelles bases pour tirer le maximum d’une situation qui lui avait été imposée.  On n’a pas nécessairement de contrôle sur les situations que la vie nous impose, qui arrivent par hasard, mais on a le pouvoir de décider de l’attitude à adopter face à ces revers de l’existence.

Être un gagnant est une question d’attitude davantage que de médaille.

J’aime côtoyer des gens talentueux, mais plus encore, j’aime côtoyer les battants. Le talent sans effort est désolant.

J’ai côtoyé de ces gens brillants, mais paresseux, qui se démarquaient facilement par rapport aux autres, mais qui s’assoyaient sur leurs lauriers. Dans tous les domaines, on retrouve à la fois des personnes qui réussissent sans effort et d’autres qui réussissent de façon moins glorieuse, mais qui y ont mis tout leur coeur. Cette dernière catégorie illustre ce qui devrait tous nous animer.

Nous avons tous hérité de forces et de faiblesses et il me semble que ce devrait être une responsabilité personnelle que de faire profiter ces habiletés.

Peut-être avez-vous déjà entendu la parabole des talents. La voici:

« La parabole racontée dans Matthieu dépeint un maître qui quitte sa maison pous s’en aller voyager. Il confie avant de partir sa propriété à ses serviteurs et pour cela donne au premier cinq talents (somme fort importante à l’époque), au deuxième deux talents et au dernier un talent, selon leurs capacités. De retour après une longue absence, le maître demande les comptes à ses serviteurs. Les deux premiers répondent qu’ils ont placé cet argent, ce qui a permis de doubler la valeur des biens du maître. Le dernier déclare qu’il a caché son talent en creusant un trou dans la terre. Les deux premiers reçoivent la gratitude de leur maître, le dernier en revanche est puni pour sa paresse. » 

Je ne sais pas si l’expression « avoir du talent » est inspirée de cette parabole, mais je trouve qu’elle illustre magnifiquement cette responsabilité que l’on a, chacun d’entre nous, de faire profiter ce qui nous a été donné. Imaginez ce qu’auraient pu devenir les gens talentueux, s’ils avaient exploité au maximum, les habiletés dont ils ont hérités.

Regardez attentivement l’image ci-contre. Elle me faire rire à chaque fois, mais bon Dieu qu’elle représente bien ce que signifie ne jamais abandonner.

Il y a plusieurs années que je souhaite suivre des cours de RCR.

À deux reprises, je me suis fait quasiment arnaqué par des organismes bidons qui exigeaient un chèque en disant que nous pourrions suivre les cours n’importe quand. Je dis quasiment, parce que les deux fois, j’ai soit récupéré, soit annulé le chèque avant qu’il ne soit encaissé. Dans les deux cas, il s’agissait d’organisme contre qui de nombreuses plaintes avaient été déposées auprès de l’office de protection du consommateur.

Ces deux épisodes m’avaient rendu méfiant face à ces cours, mais voilà qu’au travail, on avait besoin de volontaires pour des cours de secourisme. Pas besoin de vous dire que j’ai sauté sur l’occasion. J’y serai donc demain et jeudi, toute la journée.

Je me suis toujours dit que plus les années passaient, plus la possibilité de vivre une situation d’urgence face à un proche augmentait. Je pense que suite à ce cours, je serai outillé, si je vis une telle situation et que cela permettra peut-être de sauver une vie.

Et puis je verrai bien si j’arrive à réanimer ce fameux mannequin sans lui briser les côtes!

Raté!

Publié: 8 novembre, 2011 dans Réflexions, Société

De peu, mais raté quand même.

Enfin…c’est une question de perspective. L’astéroïde 2005 YU55 « frôle » la terre ce soir, vers l’heure du souper, en passant à environ 325,000 km de la terre. Cet astéroïde de 400M de diamètre aurait pu, s’il avait foncé sur la terre, provoquer une catastrophe semblable à celle qui a menée à l’extinction des dinosaures. Et qui sait d’ailleurs s’il s’agit vraiment d’un astéroïde. On dit qu’il a la taille d’un porte-avion…et si c’en était un?

N’est pas une journée parfaite pour une invasion extraterrestre?