Bonheur spontané

Publié: 3 février, 2012 dans Juste du bonheur, L'essentiel, motivation, plaisir, Société

Hier soir, je revenais à la maison après une assez longue journée (travail+université). Je roulais lentement, en bas des limites maximales permises. La radio diffusait du violon endiablé, typique du folklore Québécois et tout à coup, j’ai senti le bonheur me fourmiller jusqu’au bout des doigts. Comme ça, sans raison apparente. Je me sentais juste parfaitement heureux et bien dans ma peau.

Vous savez, on ne s’étonne pas de voir une personne se lever de mauvais pied ou juste être de mauvaise humeur sans véritable raison, mais on ne s’imagine pas non plus être tout à coup parfaitement heureux sans raison. Pourtant, ça arrive.

commentaires
  1. étoile dit :

    J’ai vécu un beau moment de bonheur qui est arrivé comme ça sans que je m’y attende. Mon fils ,mon père de 83 ans et moi allions à Boisbriand pour que papa rencontre une spécialiste de la vue. J’accompagne alors mon père dans la salle d’examen. Il s’assoit un peu inquiet et la spécialiste commence à lui poser des questions. Papa qui n’entend pas très bien lui dit que chez nous on a tous des beaux yeux. bleus comme des bleuets..Sa réponse n’avait aucuns rapports avec la question de la spécialiste. Alors celle-ci m’a regardé en riant et m’a dit : wow c’est vrai votre père est pas mal beau bonhomme et m’a fait un clin d’oeil. J’ai mis ma main sur l’épaule de papa pour le rassurer et je me disais à quel point je suis chanceuse de l’avoir encore à mes côtés. J’ai placé cet instant de bonheur dans ma boîte à souvenirs pour quand il ne sera plus là.J’aurrai de quoi me consoller.Parfois on attend le bonheur mais très souvent il est si près de nous qu’on ne le voit pas. Merci pour ce beau billet et bonne journée.

  2. Un rush de bonheur! Je connais… super quand ça arrive.

  3. pierforest dit :

    @Étoile: moments magiques!

    @UneFemmeLibre: Faut en profiter quand ça passe.

    @UneAutreProf: Si j’en comprenais la mécanique, je pourrais peut-être les reproduire volontairement. J’ai déjà exploré l’hypnose pour y arriver, mais sans réels succès. Ça reste spontané et ça frappe sans avertissement.

  4. Accent Grave dit :

    Faut en profiter et se laisser aller!

    Accent Grave

  5. pierforest dit :

    @Accent Grave: Oui, tout à fait!

  6. unautreprof dit :

    J’ai régulièrement des ces moments en moins intense : lorsque je regarde autour de moi par exemple. Je prends quelques secondes et je constate que je suis bien-chanceuse-et cie.

    Quant à la mécanique, je ne le connais pas nécessairement, mais souvent, c’est en auto avec de la musique, tel le moment que tu décris…

    Parlant d’hypnose, je vais en faire l’expérience bientôt… je t’en reparlerai!

  7. Zoreilles dit :

    Ah oui, je vois ce que tu veux dire… Ça m’arrive parfois, sans que je sache comment ni pourquoi, comme un petit buzz, un surplus d’oxygène au cerveau, une overdose de dopamine, je ne saurais pas chimiquement l’expliquer… et je prends pas de dope! Comme une ivresse lucide… sans alcool…

    Après, j’essaie de le comprendre… pour le revivre… J’ai remarqué que c’était quand je me sentais libre et très très très vivante. Ce sont de rares moments où je ne ressens plus l’urgence de vivre mais une prise de conscience très intense de la beauté de la vie. Ça m’arrive plus souvent en forêt, dans la nature en tout cas, loin du monde. Pourtant, j’aime le monde?

    Quand je suis longtemps sans vivre ça, je commence à m’inquiéter de moi!!!

  8. pierforest dit :

    @UneAutreProf: Oui, je suis très intéressé de savoir comme ça ira pour toi avec l’hypnose.

    @Zoreilles: « Ce sont de rares moments où je ne ressens plus l’urgence de vivre mais une prise de conscience très intense de la beauté de la vie ». C’est exactement ça!!! Ça décrit parfaitement comment je me sens dans ces moments. Ah que c’est intéressant­. J’aimerais comprendre la mécanique, parce que se faisant, je pourrais peut-être ensuite la répéter à volonté. C’était d’ailleurs un peu mon objectif quand j’avais pris contact avec une hypnologue, me disant qu’ils pourrait peut-être créer un ancrage que je pourrais déclencher quand j’en aurais envie.

  9. Laluna dit :

    J’ai une amie qui me dit à toutes les fois où ça m’arrive et que je lui en parle : « prends une photo mentale!!! Comme ça tu vas pouvoir te rappeler que tout ça existe en toi! »
    Et ça marche!
    Beau texte qui met un sourire ce matin!
    Merci!

  10. pierforest dit :

    @Laluna: Quand j’étais ado, je me souviens d’une amie qui, lorsqu’on lui racontait une blague ne riait pas mais disait: « Je vais la mettre dans ma petite poche ». Puis, à un autre moment, sans qu’on s’y attende, elle se mettait à rire, vraiment rire, en disant avoir ressortie la blague de sa petite poche. C’est une forme d’entraînement mental, je suppose. Les états d’esprit, ça se contrôle comme le reste, il suffit de s’y entraîner.

  11. Nanoulaterre dit :

    Les éléments étaient tous réunis; rouler à basse vitesse et la mémoire de tes racines enfouie… Quel beau moment de bonheur! J’ai bien envie de te donner un ou 2 petits filons:
    Si tu es dans la région de Montréal:

    Les veillées du Plateau et L’École des Arts de la veillée (rue Jean-Talon)

    Bizous xxx

  12. pierforest dit :

    @Nanou: Merci pour l’info Nanou!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s