De la classe à la casse

Publié: 13 avril, 2012 dans Politique, Société

Quand la coalition devient moins large, on passe de la classe à la casse.

Fallait s’y attendre.

La classe est l’acronyme pour la « Coalition Large de l’Association pour une Solidarité Syndicale Étudiante ». C’est l’association qui représente la majorité des étudiants grévistes.

commentaires
  1. Grand-Langue dit :

    Hier soir je me suis retrouvé au métro Mont-Royal. Il y avait là des étudiants qui protestaient mais autour d’eux s’étaient réunis des groupes pro homosexuels qui avaient organisé un « french-o-thon, il y avait de nombreux représentants de la Croix-Rouge qui recrutaient des donnateurs, il y avait un autre groupe qui affirmait que le gouvernement « écrasait » les voies alternatives… etc. Bref, les étudiants étaient minoritaires.

    J’ai l’impression que plusieurs groupes profitent de la révolte étudiante pour vendre leur « marchandise ». C’était tout et n’importe quoi. Serait-ce le printemps Québécois?

    Les casseurs constituent peut-être une entitée distincte. Je doute que les étudiants soient des casseurs.

    Grand-Langue

  2. Laluna dit :

    Je ne crois pas que les étudiants soient les casseurs non plus. C’est tellement facile de le croire. Je suis d’accord avec Grand-Langue, les gens commencent à se mobiliser et trouver que les étudiants ont raison de contester. Il n’y a pas qu’eux qui ont des revendications à faire…
    Quand on entend des médecins demander un réajustement du calcul des impôts, car ils considèrent qu’ils n’en paient pas assez, qu’ils trouvent injustes les traitements contre certaines classes sociales… Je pense qu’on doit s’arrêter et réellement se poser des questions!
    Je pense que c’est le rôle des jeunes de brasser la carcasses des « vieux » (comme moi), qui courront dans tous les sens pour travailler, éduquer et nourrir ces mêmes étudiants. Il est temps que des choses changent.
    Et j’espère vraiment qu’on pourra trouver une solution afin que le mouvement citoyen soit entendu!
    (plan nord, crises médicale, étudiante, non-confiance en nos gouvernants, j’en passe et des meilleures)

  3. pierforest dit :

    @Grand-Langue: J’ai aussi l’impression que ce boycott devient un prétexte à mousser toutes sortes de cause. Je ne pense pas que les étudiants, en général, soient des casseurs, mais je ne serais pas surpris que les casseurs soient aussi des étudiants. Dans la plupart des cause, on retrouve des intégristes prêt à user de violence pour faire valoir leur position, surtout quand les autres voies ne leur laissent que peu de chance de réussir.

    @Laluna: Ce mouvement de grève a été suffisant pour forcer les partis d’opposition à se définir par rapport à celui-ci. Ainsi, le PQ dit qu’il annulera les augmentations, mais ne dit pas comment il gèrera le problème. Québec Solidaire s’affiche ouvertement en faveur d’une gratuité progressive de la formation universitaire, en le finançant à même les profits des banques. Même si les étudiants retournent en classe maintenant, il y a néanmoins une victoire de gagnée: Aux prochaines élections, au plus tard en janvier 2013, ce sera immanquablement un enjeu électoral et là, 50,000 votes représentent 1% de l’électorat. Dans un contexte serré entre les partis politiques, le vote étudiant (pourrait décider du parti qui prendra le pouvoir.

    • Zoreilles dit :

      J’aime beaucoup ce pouvoir (50 000 étudiants qui représentent 1 % du vote) que tu accordes à ce qui se passe présentement. Je serais même plus généreuse, ces étudiants ont des parents, des frères et soeurs, des amis…

  4. étoile dit :

    Je suis comme tout le monde contre la casse bien sur. Je ne comprends surtout pas pourquoi certains portent des foulards pour cacher leur figure. Si je crois à ce que je fais,je suis fière d’avoir le visage découvert. Comme plusieurs mouvements de grève il y a malheureusement des casseurs. Suffit de penser aux pompiers, aux cols bleus, et autres. C’est très malheureux pour ceux qui croit à la cause. Moi,je portais un petit carré rouge à l’épicerie et je me suis fait invectiver pas mal fort par une dame. Je respecte son choix mais j’aimerais bien être respecté aussi.Ce sont parfois des incidents isolés comme celui -ci qui peuvent porter à la violence et c’est très malheureux. J’entends tous les jours des gens se plaindre qu’on se fait avoir de tous les côtés mais qui fait quoi pour que ça change? J’espère que les jeunes vont aussi sortir aux prochaines élections. Merci et bon mardi.

  5. pierforest dit :

    @Zoreilles: Tu as tout à fait raison. Les associations étudiantes regroupent 169,000 étudiants, mais il faut aussi penser aux amis, à la famille. Ça pourrait faire un pourcentage considérable lors des prochaines élections.

    @Étoile: Je suis bien d’accord. Manifester à visage masqué laisse penser que ces personnes envisagent possiblement des actions illégales. Il me semble que ça ne devrait pas être permis. Quand les gens tombent rapidement dans les invectives, comme cette dame qui vous a apostrophée à l’épicerie, c’est généralement parce qu’ils n’ont pas beaucoup d’arguments pour défendre leur position.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s