scènes réinventées

Publié: 21 juillet, 2012 dans Questions existentielles, Réflexions, souvenirs

Il m’arrive fréquemment de rejouer mentalement des scènes passées, réinventant mon rôle et réécrivant le dialogue des personnages, surtout le mien.

Je le fais peut-être en pensant naivement pouvoir ainsi soulager des blessures qui tardent à guérir. Les scènes que j’ai tendance à rejouer sont celles où, en rétrospective, j’estime que ma réaction n’a pas été la bonne et qui a laissé des blessures émotives ou un égo écorché.

« Ça aurait été mieux, si j’avais dit ceci ou fait cela. »

Ce sont parfois des séquences récentes ou alors d’autres survenues plusieurs années auparavant et qui me reviennent en tête spontanément sans que j’ai identifié clairement le contexte de leur apparition.

J’imagine que c’est probablement la même chose pour plusieurs d’entre vous, puisqu’il n’y a pas de parcours parfait.

Je me raisonne, malgré tout, en me disant qu’il vaut mieux éviter de trop regarder derrière quand on avance, parce que c’est encore la meilleure façon de trébucher à nouveau.

commentaires
  1. aragonne dit :

    Lol je fais la même chose 🙂

  2. Fleur d'âme dit :

    Il m’arrive aussi de rejouer des scènes de ma vie avec de nouveaux personnages, de nouvelles répliques, de nouveaux dénouements… J’évite toutefois les  »j’aurais dû », je ne fais qu’améliorer la scène. N’y a-t-il pas toujours une fin heureuse dans les film, même après une série de maheurs ?

  3. Fleur d'âme dit :

    Il m’arrive aussi de réinventer des scènes, d’ajouter des répliques et des personnages… J’évite toutefois les  »J’aurais dû ». Les films, ne se terminent-ils pas majoritairement bien, malgré une série de malheurs ?

  4. Grand-Langue dit :

    Si au moins cet exercice pouvais nous aider pour l’avenir. Là encore, j’en doute!

    Grand-Langue

  5. unautreprof dit :

    Ah! J’ai plutôt tendance à imaginer que la scène se poursuit ou encore, que je puisse faire une genre de «mise au point». J’aime penser et analyser après coup(bon des fois ça m’épuise un peu) mais ça ne se fait pas avec la personne concerné, mais bien dans ma tête, quoique souvent je parle à voix haute, c’est le luxe d’habiter seule;)

  6. étoile dit :

    Je le fais aussi.Je me pars des fois dans des histoires…Mais je m’arrange toujours pour que la fin soit bonne ça fait travailler le coco. Ouff,je suis soulagée de lire ici que je ne suis pas la seule à me parler à voix haute. Merci Pierre bon billet.

  7. pierforest dit :

    @Fleur d’âme: Oui, les films se terminent majoritairement bien et d’ailleurs je suis toujours très déçu quand ce n’est pas le cas. Dans mon modèle de vie, les gens biens gagnent toujours à la fin.

    @Grand-Langue: En fait, je ne crois pas que ce soit très utile, mais c’est une sorte de réflexe qui s’impose un peu malgré moi.

    @UnAutreProf: J’ai aussi le sentiment que cette façon de faire draine pas mal d’énergie mentale. Tiens, il m’arrive aussi de parler à haute voix quand je prends une marche ou que je fais du vélo. Parfois, je dois admettre que c’est un peu gênant.

    @Etoile: Si on est suffisamment d’anormaux, ça pourrait devenir normal. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s