Philo 101

Publié: 20 octobre, 2012 dans Réflexions, souvenirs

Écrire un texte de 500 mots sur quelque chose dont on ne sait absolument rien. Voilà le devoir confié à une amie de ma fille pour un cours de philosophie.

Intéressant comme sujet non?

Intéressant, parce qu’il amène au coeur de la réflexion philosophique. En effet, si on ne sait absolument, absolument rien d’une chose, on ne peut en parler de façon pertinente et rigoureuse.

On ne peut que lui inventer des attributs invérifiables.

Si par exemple, je voulais parler du fantôme qui se cache dans tiroir du haut du comptoir de la cuisine. Déjà, ça pose un problème, parce que ça présuppose que je sais ce qu’est un fantôme et que je sais où il se cache, donc, je ne pourrais affirmer ne savoir absolument rien sur cette chose.

Voyez-vous où ce prof de philo veut amener les élèves? Je trouve l’approche assez brillante.

Quand j’ai suivi des cours de philo, autrefois, on se contentait d’étudier Platon et Socrate et je trouvais ces cours d’un ennui total. Je préfère de beaucoup l’approche de ce prof qui, à travers cet exercice, va susciter des débats philosophiques parmi ses élèves. Voilà ce que j’appelle un cours de Philo. Plutôt que d’étudier ou d’apprendre la pensée des philosphes célèbres, il amène les jeunes à réfléchir par eux-même.

commentaires
  1. Grand-Langue dit :

    Malheureusement, je crois que plusieurs politiciens ont suivi ce cours, ils savent parler de ce qu’ils
    ignorent.

    Grand-Langue

  2. pierforest dit :

    @Grand-Langue: Le plus grand talent, c’est de ne rien dire, tout en donnant l’impression d’avoir dit quelque chose d’intelligent. Il faut un certain talent pour y arriver.

  3. Laluna dit :

    J’adore cette approche aussi!
    Comme j’ai adoré mes cours de Philo au Cégep, où on ne parlait pas que de Platon et Socrate, les débats faits sont encore frais dans ma mémoire près de 23 ans après les avoir fait!
    Je trouve dommage que l’on tente par tous les moyens de donner un tournant où les cours de Philo au Cégep ne soient plus obligatoires…
    Je pense que d’apprendre à penser par soi-même est un incontournable pour devenir des gens qui illuminent la société!

  4. michèle dit :

    Quelle bonne idée! Je trouve que cette façon de faire laisse la place au jeune de construire son identité, de réfléchir, de se positionner. Belle approche!

  5. Éléonore dit :

    Intéressant ! Au lieu d’étudier la philo ils font de la philo 🙂 J’aim eça !

  6. Air fou dit :

    Des milliards de pages sur cet ami imaginaire (la plupart du temps muni d’un zizi métaphysique) nommé Dieu, Allah, Zeus, etc… Écrire sur ce qu’on en connait pas… ne connaitra jamais n’existe pas, le sens tant recherché de tout cela, de nous, de la vie, de la mort, de la souffrance.

    Des milliards d’hommes qui écrivent et décident de ce qu’est et devrait être la sexualité féminine, condamnant l’avortement, excisant, mutilant, violant.

    Et des choses bien moins tragiques!

    Je pense qu’on ne fait qu’écrire au sujet de ce qu’on ne connait pas. Ainsi peut-on continuer à écrire mille fois sur le même sujet. Quand une chose est prouvée, vérifiée, en sciences, prend-on encore la peine d’écrire dessus sauf pour l’enseigner, aller plus loin?

  7. pierforest dit :

    @Zed: Il y a aussi bien des abominations qui ont été commises au nom de la science. Si l’homme a utilisé la religion pour soumettre la femme à sa sexualité, il a également utilisé la science pour soumettre des populations entières. La faute est-elle à la science ou à la religion? Je pense, personnellement, que la faute revient plutôt à cette caractéristique primitive du monde animal où le mâle cherche à imposer sa domination génétique et que c’est en s’élevant au-dessus de ces instincts primitifs, notamment par l’éducation des hommes et des femmes que l’on s’en sortira.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s