Jogging, lecture et brioche à la cannelle

Publié: 1 décembre, 2012 dans Bonheur, Coup de coeur, famille, Juste du bonheur, L'essentiel, Questions existentielles, Réflexions

joggingRetour de jogging…un oeuf miroir, une clémentine, une demi-brioche à la canelle, un morceau de bris et un chocolat chaud. fait avec du cacao 100%, dans ma tasse préférée et brassé avec ma cueillère préférée. Le bonheur quoi!

Je me sens si bien, heureux et privilégié. Privilégié surtout d’être entouré de personnes si magnifiques, que j’aime et que j’admire.

Hier soir, j’étais confortablement installé à lire un bon thriller policier quand ma plus jeune s’est approchée avec son portable. – « Papa, tu veux lire mon texte? », me demande-t-elle. Elle terminait la rédaction d’une critique de film dans le cadre d’un cours au cégep. Son texte était vraiment impressionnant, j’ai aimé, le choix des mots, sa façon de s’exprimer. Une critique que j’aurais très bien vue dans un magazine. Elle donnait vraiment envie d’aller voir « Le bal des vampires » de Roman Polanski, présenté au cinéma Excentris. Elle écrit si bien…D’ailleurs, mes trois enfants sont particulièrement doués en rédaction et en réflexion ( et dans la plupart des domaines quand j’y réfléchis). Pas étonnant qu’ils aient tous les trois aimés leur cours de philo et qu’ils l’aient réussi avec brio. Je pense que la lecture, très présente chez nous a contribué à cette faculté d’articuler leur pensée,de réfléchir, de voir le monde.

Il y a des livres partout chez moi. Mon amoureuse a ses auteurs préférés et elle achète tout ce qu’elle peut trouver, dans les ventes de garage ou les commerces de livres usagés. Elle s’est bâti des listes de tous leurs titres et coche au fur et à mesure. Elle a toujours des dizaines de livres, non lus qui se retrouvent entassés un peu partout dans la maison et qu’elle sortira au moment opportun pour s’offrir un petit bonheur. Une habitude héritée de sa famille, grands lecteurs eux-aussi. De mon côté, c’est un peu la même chose. Ma petite soeur, amoureuse des mots depuis toujours, travaille dans une bibliothèque et elle choisi toutes les semaines de nombreux livres qu’elle apporte à ma mère, lectrice boulimique qui « consomme » plus de 200 livres par années.

Pour ma part, au cours des dernières années, j’ai surtout lu des livres de références ou des livres techniques. Je termine l’année prochaine un Bac en Science de la Gestion, après 10 années d’études à temps partiel. Cela me laissait peu de temps pour faire autre chose et généralement je n’avais plus très envie de lire durant mes temps libres, même un roman d’un de mes auteurs préférés. Mais là, ça va bien. Les deux cours de la session actuelle ne sont pas aussi exigeants que d’autres suivis antérieurement et le goût du roman m’est revenu.

Bon, bon bon…Je vais retourner à ce travail de programmation dans un langage drôlement amusant utilisé dans les systèmes d’intelligence artificielle. Demain, ce sera la début de ma révision de toutes les lois entourant le Droit lié aux technologies de l’information, droits d’auteur, propriété intellectuelle, brevets, entente de confidentialité, cybercrimes, bref un weekend des plus passionnant en perspective.

Au boulot mon Pierre!

source de la photo: Jogging Plus

commentaires
  1. unautreprof dit :

    Lire m’apporte beaucoup de liberté. C’est aussi un gage de bonheur à venir, tous les livres à lire.
    Ton texte est plaisant à lire en ce matin.

  2. Fleur d'âme dit :

    La lecture, un très bel héritage!

  3. aragonne dit :

    Chez nous aussi il y avait toujours plein de livres partout, de toutes sortes : histoire, politique, religion, science-fictin, fantastique, ésotérique, vraiment de tout. Notre salon était une vraie bibliothèque, des livres sur tous les murs. J’en garde d’excellents souvenirs. Et maintenant que j’ai mon chez moi, avec ma propre famille, il y a aussi des livres partout, en tout genre : 7 sur ma tables de chevet, une cinquantaine dans la chambres de mes filles, une bibliothèque de six pieds pleine à craquer dans le corridor, et au moins une dizaine de boites pleines dans mon garage qui attendent bien sagement le moment où je pourrai de nouveau les exposer fièrement sur mes étagères quand j’aurai de nouveau une pièce rien que pour eux. Nous avons du défaire notre bureau/bibliotheque à l’arrivée de notre petite dernière.

    Ah les livres… Ma source d’évasion par excellence. Il n’y a pas meilleure drogue.

  4. étoile dit :

    Les parents sont les premiers à faire découvrir les livres et l’amour de la lecture. Mes parents ont encore plein de livres à la maison.J’en ai aussi beaucoup chez moi.J’en achète des neufs,usagés,où encore j’en reçois en cadeau.Il y a près de chez moi,un arbre à livre.Il est magnifique.à l’intérieur il y a plein de livres que l’on peut emprunter où bien en laisser un pour en faire profiter à d’autres.J’ai commencé depuis de nombreuses années à « oublier » des livres sur des bancs,en autobus,à l’hôpital,partout.J’aime savoir que ces livres voyagent.Mon fils est aussi passionné de lecture de toutes sortes.On se prête souvent des livres ensuite on en jase.C’est intéressant d’avoir ces échanges.J’aime beaucoup quand tu écris que ton amoureuse sort des livres pour se faire un petit moment de bonheur au moment opportun.je te souhaite une bonne fin d’année d’étude.Bon Dimanche Pierre et merci pour tes billets.

  5. Grand-Langue dit :

    Laisser traîner des livres un peu partout constitue un incitatif majeur pour nos jeunes qu’on voudrait lecteurs et lectrices.

    Vos enfants jouissent d’une ouverture d’esprit et d’un sens critique par ce que vous les avez encouragés à la chose.

    Pour être franc, je ne peux pas dire le droit lié aux technologies de l’information soit ma tasse de thé mais c’est à coup sûr d’actualité.

    Grand-Langue

  6. Zoreilles dit :

    Ce n’est pas le fruit du hasard si vos trois enfants écrivent et réfléchissent sur le monde qui les entoure!

    J’ai grandi dans une famille où les livres avaient une grande valeur et jamais on n’a été obligé de nous dire d’y faire attention ou de ne pas barbouiller ou déchirer les pages, ni rien du genre. Ça allait de soi. On avait un grand respect pour tout ce qui est écrit et c’était grâce à ma mère, ainsi qu’à sa mère qui vivait avec nous. La lecture et l’écriture, chez nous, ça faisait partie du quotidien. Nous avons reçu cet héritage et l’avons fait fructifier sans même l’avoir cherché ni voulu. Pour ma part, j’en suis à la génération de ma petite-fille qui a des livres partout, chez elle, chez nous, chez ses autres grands-parents et je trouve ce joyeux désordre tout à fait stimulant, pour elle comme pour nous.

    Je regrette infiniment d’avoir perdu, depuis quelques années, ce goût de la lecture qui m’a procuré tant de bonheur depuis toujours. Mon travail m’oblige à lire des documents tout à fait inintéressants pour gober des tonnes d’information que je dois ensuite résumer, vulgariser et recracher de manière à les communiquer à l’ensemble de la population, à travers les médias qui fonctionnent à coups de topo de 30 secondes à 2 minutes. C’est là que j’ai perdu tout le sens à ce que je fais et du même coup, la capacité de m’abandonner à une lecture,, quelle qu’elle soit. Heureusement qu’il me reste encore le plaisir d’écrire…

    J’ai refusé de faire mon deuil de ça. Je ne l’accepte pas. Un point, c’est tout. C’est pourquoi à la fin de ce mois-ci, après 40 ans et 6 mois sur le marché du travail, je tire ma révérence et l’un de mes objectifs les plus pressants, c’est de retrouver ce plaisir de lire qui me manque terriblement.

  7. pierforest dit :

    @UnAutreProf: Voilà bien la preuve que la liberté, c’est surtout un état d’esprit.

    @Fleur d’âme: Un magnifique héritage en effet.

    @Aragonne: Ce que tu décris ressemble beaucoup à ce qu’on vit chez moi.

    @Etoile: J’aime beaucoup cette idée de laisser délibérément un livre dans un endroit public.

    @Grand-Langue: Le Droit informatique est une excellente lecture, le soir, quand on est au lit. Ça favorise le sommeil! 🙂

    @Zoreilles: Je comprends tout à fait l’état d’esprit que tu décris. L’année 2013 sera alors l’opportunité de redécouvrir le plaisir de lire, juste pour le plaisir.

  8. Nanoulaterre dit :

    Super les livres… Dans le salon, j’ai ma petite table avec 6 compartiments qui fonctionnent par thèmes. C’est mon petit plaisir de choisir selon mon humeur ce que je vais prendre comme lecture. Bravo pour le bac, il faut le faire quand-même!

  9. pierforest dit :

    @Nanou: Quels sont les thèmes? Ça éveille ma curiosité. 🙂

  10. Une femme libre dit :

    Pas tout le monde qui lit et aime lire, ça m’a pris des enfants non-lecteurs pour constater et finalement accepter ce fait. Non-lecteurs malgré les livres partout, l’exemple de leur mère un livre à la main, les visites nombreuses à la bibliothèque, l’heure du conte et surtout, surtout, les heures de plaisir à leur lire des livres sous la couette. Et puis, pas de télévision ou si peu. Elle était contrôlée et très occasionnelle, la télévision chez nous. Mon fils qui a une maîtrise, lit… peu! Ma plus vieille était la seule lectrice de mes enfants mais ça me surprendrait beaucoup que sa vie actuelle favorise la lecture. Ma plus jeune, avec des immenses problèmes d’apprentissage, ne lit pas. Reste ma fille du milieu, celle qui vient d’avoir 22 ans et qui a un petit garçon de trois ans et demi. Je ne l’ai jamais vue lire. On est allées hier chez le doc ensemble et dans la salle d’attente, elle a sorti un livre de son grand sac à main. J’étais estomaquée! Fifty shades of Grey était le titre! Bon, ne pas porter de jugements. Elle lit, c’est bien! Et puis, elle lit tous les soirs à Petit-fils, ce qui est bien aussi

    Ça paraît que je n’ai plus de blogue. Je viens squatter le vôtre!

  11. pierforest dit :

    @Nanou: Merci!

    @UneFemmeLibre: C’est vrai que la lecture n’intéresse pas tout le monde et pas tout les enfants. Certains enfants, incapable de rester en place n’apprécieront pas et il y a ceux pour qui la lecture n’a rien d’agréable à cause de problème de dyslexie ou autres difficultés d’apprentissage. Si l’activité n’est pas agréable, nécessairement, on l’évitera. Votre fils a peut-être perdu le goût de lire par surdose de lecture durant ses études. Honnêtement, je pourrais comprendre, ça.

    Chez moi aussi, les histoires avant le dodo ont fait partie de la tradition. Il n’y a que ma plus jeune qui a eu une relation plus tumultueuse avec les livres. Toute petite, elle se sentait exclue lorsque son frère ou sa soeur s’installait pour lire, alors qu’elle ne savait pas encore lire elle-même. Heureusement, le problème s’est résolu de lui-même plus tard.

    N’hésitez pas à venir squatter quand bon vous semble, vos visites sont toujours appréciées.

  12. michele dit :

    Moi, j’accroche pas sur les livres, j’accroche sur votre excellent déjeuner et sur le fait que, tout comme vous, j’ai une tasse et une petite cuillère préférée pour boire mon café au lait!!!!!!!

    Bon weekend!

  13. Nanoulaterre dit :

    Bon… Bien j’ai hâte de te revoir ici. Je viens te souhaiter la Bonne Année 2013 Pierre xxx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s