L’impulsivité

Publié: 27 février, 2013 dans Réflexions

reculL’impulsivité, c’est agir sur un coup de tête, sans réfléchir, en se laissant porter par l’émotion du moment.

Certains diront que la première idée est toujours la meilleure, mais ce n’est pas le cas pour tous. Pas pour moi en tout cas.

Les décisions impulsives sont généralement teintées des travers de la personnalité qui sont également liés à la protection de l’ego, à l’image de soi.

L’égo blessé peut réagir fortement et pour se défendre, contre-attaquer avec la force qu’il croit nécessaire. Or, ce n’est pas parce qu’on se sent agressé qu’il y a un agresseur. Il y a une large part d’interprétation dans les blessures que l’on peut subir. Il y a aussi matière à réflexion.

Pourquoi est-ce que ça fait si mal? Est-ce que la personne qui nous adresse ces mots est importante dans l’équation ou si elle a simplement éveillée une blessure plus ancienne qui n’a que peu à voir avec la situation du moment.

Il est parfois préférable de prendre un peu de recul, question d’avoir une meilleure vue d’ensemble de la situation avant de réagir à chaud. Avec un peu de recul, on voit plus loin que le bout de son ego.

Source de l’image: Source

 

commentaires
  1. julielaluna dit :

    Ce soir ce texte me fait du bien.
    Merci.

  2. Fleur d'âme dit :

    Je travaille avec une petite boule d’impulsivité que j’apprends toujours à dompter. Il faut d’abord le reconnaître puis apprendre à mieux la gérer. Lorsque ça vient de l’autre, ça peut faire très mal, mais encore là, c’est la surprise et ce que les paroles ou les gestes que ça réveille en nous qui font le plus mal…

    Pas facile. Certains jours, il est plus facile d’y faire face. D’autre pas… nous sommes si fragile à l’intérieur.

    Un beau billet rempli de réflexion…

    Merci !

  3. Zoreilles dit :

    Ta photo est spectaculaire, juste à la regarder j’ai peur d’être aspirée par le vide!

    Je me méfie quasiment autant de mon impulsivité, ma première réaction très instinctive serait toujours fortement teintée de mes émotions si je m’écoutais mais j’ai appris avec le temps que je dois prendre mon temps pour différer tout ça dans une réflexion plus approfondie.

    On ne se refait pas à 100 % mais on apprend!

    Le pire, c’est quand ça vient jouer dans nos blessures anciennes, profondes, celles qu’on croyait avoir oubliées ou surmontées…

  4. Y a quelqu’un qui vous a dit quelque chose qui vous a fait de la peine. Des paroles pas réfléchies peut-être, mais la bonne question est bien celle que vous vous posez: « Pourquoi donc suis-je si touché par ces paroles? » C’est cependant bien tentant de ne pas trop se poser la question et de répondre sur le même ton et de blesser à son tour. On ne peut pas toujours être parfait. C’est vrai cependant, comme le souligne Zoreilles, qu’avec le temps on apprend à faire la part des choses et à se taire avant de réagir. Me semble d’ailleurs que ça fait longtemps que je ne me suis pas chicanée. Quand une de mes filles me met à bout, je me tais maintenant systématiquement, C’est devenu un réflexe. Il sera toujours temps de reprendre la conversation quand tout le monde sera calmé.

  5. pierforest dit :

    @Laluna: Ça me fait du bien de savoir que je t’ai fait du bien.

    @Fleur d’âme: Tout à fait. Les blessures d’ego sont tenaces et peuvent teinter nos réactions très longtemps.

    @Zoreilles: J’ai eu le même sentiment en voyant cette photo. D’ailleurs, je n’aurais pas eu le courage (ou l’inconscience) d’aller m’asseoir au bout de ce rocher.Et tu as également raison. On ne se refait pas à 100%, bien qu’on passe une partie de sa vie en rénovation.

    @uneFemmeLibre: Oui, ça s’est produit à quelques reprises, au cours de ma vie. Dans le cas présent, je pensais surtout à une connaissance qui, impulsivement, a posé un geste drastique face à son employeur en se mettant, du coup, dans une position précaire, professionnellement. Je pense qu’il n’a tout simplement pas été en mesure de prendre le recul nécessaire et évaluer les conséquences de ses actions avant qu’il ne soit trop tard.

  6. mammouth dit :

    C’est une belle réflexion sur l’impulsivité. Vous avez souvent des mots, des phrases qui vont au coeur des choses et visent juste. Et la photo est splendide.

    Mes enfants semblent tous avoir hérité de ce trait de caractère que j’essaie de dompter depuis qu’ils sont dans ma vie. Justement pour leur éviter ses affres. J’ai d’autres qualités par ailleurs. Il me semble qu’ils avaient du choix. Et pourtant, ils ont pris celle-là…

    Ah, Femme Libre, j’espère un jour dans un avenir proche arriver à me taire systématiquement. Beau réflexe. J’ai beaucoup progressé ces derniers mois. Mais la nature revient vite au galop dans les moments de fatigue. Toujours dangereux le manque de sommeil.

  7. pierforest dit :

    @Mammouth: je trouve cette photo tellement impressionnante. Je n’oserais pas aller m’asseoir tout au bout, même pour avoir une vue plus objective. Je n’ai pas le goût du risque aussi développé!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s