Ma première commande d’épicerie

Publié: 8 juin, 2013 dans famille, Juste du bonheur, plaisir, souvenirs

pateAtarteQuand j’ai eu mon premier appartement, début vingtaine, je me souviens avoir acheté de la pâte à tarte crue, lors de ma première commande d’épicerie. Et aussi de la crème fouettée en canette sous pression. La pâte à tarte, c’était pour manger crue, comme ça.

Enfant, je me souviens que ma mère nous donnait quelques retailles de pâte à tarte crue quand elle cuisinait. C’était un délice, mais toujours en quantité insuffisante. Ce n’était pas bon d’en manger trop, paraît-il.

Alors, pour cette première commande, où je décidais seul, j’ai eu envie de me faire plaisir avec ces aliments longuement désirés, sans que personne ne vienne me dire de ne pas trop en manger. J’ai également vidé la canette de crème fouettée sans même passer par un bol.

J’ai l’impression que c’est ainsi pour plusieurs, qui s’en sont donné à cœur joie avec les aliments limités ou interdits, lorsqu’ils sont devenus autonomes. D’ailleurs, aller outre ces tabous est aussi une façon d’assumer son autonomie et marquer son territoire. 

 

Et vous, c’était quoi vos aliments tabous?

commentaires
  1. J. Leblanc dit :

    moi quand j’ai eu mon premier appartement je me suis enfin abboné au câble

  2. Anonyme dit :

    Tu me fais sourire mon frère….
    Cette semaine, je faisais une tarte et j’ai pensé exactement à la même chose que toi….me suis même gardé une p’tite retaille à manger….et Ô que je l’ai dégustée! : )

  3. Genevieve dit :

    Les petits chaussons Pillsbury. J’avais droit à 1 et demi. En appart, j’en mangeais au moins 4 🙂 que de plaisir 🙂

  4. pierforest dit :

    @J.Leblanc: Enfin une image claire et une bonne sélection de canaux, hein?

    @Loulou: Chanceuse! 🙂

    @Geneviève: Ah, tiens, ça aussi je m’en étais fait. Et j’ai aussi mangé de la pâte Pillsbury crue, celle des brioches rondes à la canelle.

  5. Nanoulaterre dit :

    Tu m’as rappelé de bien bons souvenirs avec ta première commande d’épicerie.Aliments tabou…Hum… Je dirais le Pepsi et le Coke.En fait, j’ai satisfait ma curiosité lorsque, pendant une semaine, au travail j’ai commencé à boire du Coke à tous les jours et que je me suis rendue compte qu’au bout de la semaine j’avais engraissé de 3 lbs! Ce fut la fin de l’expérience Coke…
    Ma première épicerie fut traumatisante. En effet, je suis allée faire ma commande au grand dépanneur en face de chez moi. $20.00 pour un petit sac à peine rempli! (C’était en 1980) Ensuite, j’ai décidé de faire mon épicerie ailleurs, question de ne pas lancer mon argent par les fenêtres…

  6. pierforest dit :

    @Nanou: Il y a des gens qui deviennent vraiment accro au Coke ou au Pepsi. Je me souviens d’un collègue de travail qui était presque toujours sur la route et son habitude était toujours d’acheter un 2 litres de Pepsi avant de regagner sa chambre en fin de journée. C’est fou la quantité de sucre qu’il y a là-dedans. Heureusement que ta curiosité a été satisfaite au bout d’une semaine. J’ai aussi vu plusieurs personnes faire leur épicerie au dépanneur et je me souviens de l’avoir fait également, mais j’en étais arrivé à la même conclusion que toi.

  7. Zoreilles dit :

    J’ai beau chercher, je ne trouve pas d’aliment tabou dans lequel je me serais garroché à ma première épicerie… Ou peut-être que c’est trop loin!

    Mais ma mère me raconte souvent que lorsque j’étais petite, je volais des petites bouchées de viande hachée crue que je dévorais littéralement! C’est très étonnant parce qu’aujourd’hui, c’est tout juste si je ne suis pas végétarienne, je tripe pas fort sur la viande rouge, je préfère le poulet, le poisson, le fromage, etc.

    Quand mes parents arrivaient avec les sacs d’épicerie, nous, les trois enfants, on se dépêchait de tout sortir sur la table et le comptoir pour savoir s’ils avaient acheté quelque chose de bon, genre de nouvelles céréales « sexy » (tout sauf des Corn Flakes!…) ou des biscuits (pour nous changer des galettes à M’man). Le summum, c’est quand ils achetaient du Sun Up, une poudre qu’on mélangeait à de l’eau pour faire semblant que c’était du jus d’orange. Quelqu’un se souvient de ça? On voulait que Maman achète du Quick mais non, elle disait que du cacao, ça faisait pareil si on ajoutait du sucre!!!

  8. pierforest dit :

    @Zoreilles: Les Frootloops étaient pas mal plus sexy que les Corn Flakes. 🙂

  9. Zoreilles dit :

    Ouiiiiiiii, Nanou, je me souviens du Tang mais le Sun Up, c’était autre chose, en fait, presque pareil et tout aussi dégueulasse. Le Sun Up, ça se vendait en pot, le Tang en enveloppes… comme le Kool Aid!

    D’ailleurs, pour ajouter au fait que c’était probablement pas fait pour consommation humaine, le Tang, le vieux truc pour nettoyer (presque décaper) ton lave-vaisselle, tu fais une brassée vide avec une enveloppe de Tang à la place du savon!!! Je te jure, ça marche, je l’ai déjà essayé!!!

    Et Pierre, on ne rêvait même pas d’avoir des Frootloops, c’était trop sexy, au mieux, on pouvait parfois trouver des Capitaine Crouch (il fallait qu’on ait fait un sacré bon coup!…) ou des Sugar Crisp (tu te souviens de l’ourson qui chantait dans les publicités « Je n’ai jamais assez de Sugar Crisp… ».

    Tu me fais penser qu’une fois, j’avais acheté des Frootloops lors d’une de mes premières épiceries… C’était carrément des bonbons… dans une boîte de céréales! ;o)

  10. J’ai beau faire des efforts mais je n’arrive pas à me rappeler de ma première commande d’épicerie! Ce dont je me rappelle avec clarté par contre, c’est qu’on recevait dix personnes, oui, dix, avec un gros spaghetti à la viande maison, du pain crouté et du beurre et que ça coûtait dix dollars en tout et pour tout le monde! Chacun apportait son vin alors ça ne rentrait pas dans le prix de la réception.

  11. pierforest dit :

    @Zoreilles: Si ma mémoire est bonne, les Capitaines Crouch était la marque de céréales avec le plus haut niveau de sucre, mais c’est sur qu’en apparence, les FrootLoop étaient dures à battre.

    @UneFemmeLibre: Les spaghettis sont le met par excellence, quand on veut juste profiter d’un bon moment, sans chercher à épater la gallerie avec un repas raffiné.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s