Le typhon Haiyan II

Publié: 10 novembre, 2013 dans Réflexions, Société

phil

commentaires
  1. Zoreilles dit :

    Mine de rien…. C’est tout un éditorial, ton billet!

  2. pierforest dit :

    @Zoreilles: J’ai l’impression que c’est un des effets secondaires de la surcharge d’information, notamment de mauvaises nouvelles que l’on peut lire quotidiennement. Malheureusement, ça nous insensibilise toujours un peu plus face à ce genre de catastrophe.

  3. pierforest dit :

    @La Rouge: Oui, c’est ça le plus terrible.

  4. Une femme libre dit :

    Il y a aussi l’impuissance. Quand il y a eu le tremblement de terre en Haïti, j’ai été très touchée, je venais de vendre ma maison avec profit et j’ai envoyé un vraiment gros montant pour les sinistrés par l’intermédiaire de la Croix-Rouge. Pour me rendre compte que cet argent avait été dilapidé et que des années plus tard, les gens vivaient encore dans des tentes. J’ai également appris que les personnes qui recrutent des dons pour la Croix-Rouge ou d’autres organismes de « charité », les gentils « bénévoles » qui nous parlent sur la rue, sont en fait grassement payés, leur salaire commence à 14$ et monte rapidement à 18$ s’ils recrutent suffisamment de bonnes poires comme moi. Et là, on ne parle que des jeunes employés. Les patrons des organismes d' »aide » internationale vivent en roi, séjournent dans les meillleurs hôtels, ont des chauffeurs et des bonnes quand ils daignent visiter les pays dont ils s’occupent et dans bien des cas, ils nuisent plus qu’ils n’aident. Alors, non, moi je n’envoie plus d’argent. Et que faire d’autre? Se rendre dans le pays? Ben voyons donc, là encore, à moins d’être un médecin urgentologue, on risque plus de nuire que d’aider.

  5. pierforest dit :

    @UneFemmeLibre: Je suis un peu sceptique comme toi, en ce qui concerne les gros organismes gérant les dons de charités. Dès qu’on commence à avoir des salariés pour gérer les dons de temps ou d’argent, on se retrouve avec des cas où il y a un usage questionnable de ces dons et c’est fâchant quand on apprend que de l’argent donné a été utilisé autrement que ce qu’on croyait lors du don et souvent, si on avait su dès le départ, on se serait peut-être abstenu. Plus l’organisme gère des sommes importantes, plus il y a risque d’abus. Je rêve d’une méthode où les dons se rendraient à destination avec le minimum d’intermédiaires et technologiquement, ça devrait pourtant se faire. Je pense à la campagne kickstarter utilisée par mon fils et ses amis pour financer leur film d’animation. Il y a eu des dons provenant de partout dans le monde sans que ça nécessite des tas d’intermédiaires et le montant prélevé par kickstarter était de 10%, ce qui couvrait l’opération du site transactionnel. Ça reste raisonnable, mieux que tous les organismes de charité actuels qui ont souvent des tas d’employés salariés permanents. Si on pouvait facilement envoyer directement un don à une personne x, inscrite sur un site du genre, il suffirait ensuite d’avoir un système bancaire sur place pour donner cet argent aux personnes. Si l’argent est là, sur place, localement, ça serait pas long qu’il y aurait des gens qui s’organiseraient pour y amener des denrées ou que des consultants seraient présents pour reconstruire, mais ça se ferait un client à la fois et non pas par une organisme qui va tout gérer globalement en y pigeant une bonne part au passage pour son propre fonctionnement.

  6. Une femme libre dit :

    La charité est devenue une grosse industrie. Il y a même des cours qui se donnent à l’université. Fini le bénévolat, maintenant on veut des professionnels et on est prêt à bien les payer. Tu regarderas le programme de Gestion Philanthropique de l’université de Montréal. Carrière recherchée et bien rénumérée en vue après ce diplôme!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s