Censure et anonymat

Publié: 21 novembre, 2013 dans humour, Société

censure

commentaires
  1. Une femme libre dit :

    C’est quand même une triste histoire. Mon petit-fils a fréquenté une garderie musulmane excellente pendant deux ans et demi. Éducatrices voilées, universitaires, à l’écoute de l’enfant, stimulantes et chaleureuses. Je suis persuadée que l’éducation qu’elle lui ont donné fait beaucoup dans son adaptation actuelle si réussie à l’école. Sa « remarquable culture générale » à quatre ans selon son professeur de maternelle, elle lui vient de ces femmes bien plus que de ses parents (que je ne diminue pas et qui lui ont donné plein d’autres choses) qui ont complété un secondaire faible de justesse et n’ouvrent plus un livre depuis lors. J’ai appris par petit-fils que les livres que je vais chercher pour lui à la bibliothèque, il les regarde tout seul dans son lit, sa mère ne les lui lit pas. Elle n’a pas nié « pas le temps ni le goût, je déteste lire, tu le sais ». Bon, j’arrête de raconter ma vie sur ton blogue! ;o)

  2. Une femme libre dit :

    Précisons ma pensée: la triste histoire, ce n’est pas le voile intégral de ces éducatrices qu’elles ne portent d’ailleurs pas devant les enfants à l’intérieur de la garderie. Ce qui est triste, c’est que les gens ne puissent pas vivre en paix et que des enfants innocents et leurs parents soient victimes d’une polémique raciste. Il fût un temps où les choix des gens étaient pleinement respectés au Québec. Plus maintenant. Avec la Charte, tout un chacun se donne le droit de juger son prochain.

  3. pierforest dit :

    @Une Femme Libre: Personnellement, le voile, le Hidjab, ne me pose aucun problème. Si, par contre, j’avais un enfant en garderie et que l’éducatrice refusait de m’adresser la parole parce que je suis un homme, ça me poserait un sérieux problème. Si l’éducatrice portait constamment un uniforme de Spiderman et que je ne pouvais non plus voir son visage, ça m’indisposerait. J’ai besoin, au minimum, de voir le visage des gens avec qui je fais affaires et encore plus s’ils s’occupent de mon enfant 6 à 8 heures par jour. Je m’attend également à une certaine neutralité de la part des éducatrices, qu’elles soient professionnelles et qu’elle ne cherchent pas à imposer leurs croyances personnelles aux enfants en usant de leur ascendant implicite. Les valeurs de ces personnes auront un impact sur celles de l’enfant. Si l’éducatrice est intégriste et qu’elle cherche à imposer ses croyances à mon enfant, ça me poserait un sérieux problème.

    À une époque, j’ai eu une gardienne à la maison. Ma plus jeune avait à peine 2 ans. Nous avions rencontré plusieurs candidates et l’une d’entre elle se distinguait du lot. Seul problème, elle nous avait avoué être Témoins de Jéhovah. C’est donc avec des réticences que j’avais accepté, justement parce que les TJ sont généralement assez intégristes dans leurs croyances religieuses.

    Finalement, ce fut la meilleure gardienne que nous ayons jamais eu et encore aujourd’hui, les enfants s’en souviennent très positivement. Mais, en aucun temps, elle n’a mis ses croyances de l’avant auprès des enfants et je l’ai apprécié.

    Si une candidate s’était présentée avec un niqab, j’aurai refusé. Idem, si elle était arrivée avec une coupe punk, les cheveux vert et des anneaux dans tous les orifices. Ça ne signifie pas pour autant que ces personnes ne feraient pas bien leur travail, mais cela laisse supposer que l’expression de leurs valeurs personnelles un peu marginale est plus importante à leurs yeux que la neutralité qui aurait été de mise dans les circonstances. Il y a des codes vestimentaires implicites ou explicites dans tous les emplois et en ce qui me concerne, que le vêtement soit porté pour des raisons religieuses ou par choix personnel ne devrait pas faire exception à la règle.

    Pour reprendre mon exemple du début, je ne pense pas que le ou la responsable de cette garderie où les éducatrices portent le niqab aurait accepté qu’une de ses éducatrices viennent travailler tous les jours en portant un uniforme de Spiderman.

    Je ne pense pas que la charte fasse en sorte qu’on juge plus qu’avant. Je pense surtout que la charte a été un prétexte pour permettre aux médias de mettre de l’avant tous les cas problématiques auxquels on n’aurait pas forcément pensé et qui amènent les gens à se prononcer.

  4. Une femme libre dit :

    Il y a la lettre des parents de ces enfants sur Cyberpresse qui dit qu’ils se sont assuré que les éducatrices ne tentaient pas de transmettre leur foi. Même chose à la garderie de Petit-fils, aucune référence à la foi musulmane. Je n’ai pas de réticence à confier Petit-fils à une dame voilée si elle est compétente, je n’en aurais pas non plus avec une éducatrice aux cheveux verts et aux percings si elle est également compétente. Ce qui prime pour moi, c’est le bien-être de l’enfant et les valeurs transmises, pas l’apparence de l’éducatrice. Si toutes les éducatrices maghrébines très scolarisées que nous avons la chance d’avoir dans nos garderies actuellement s’en vont, ce sera une grande perte pour les services de garde. Ces dames avec des diplômes longs comme le bras se sont recyclé en petite enfance en bonne partie parce que c’est difficile quand on immigre de trouver un emploi qui répond à ses compétences. Elles sont surqualifiées et il est prouvé que le niveau de scolarité des éducateurs(trices) est un des premiers éléments pour juger de la qualité d’un service de garde.

    Pour ce qui est de la photo que vous montrez, les éducatrices ont eu des menaces de mort après sa publication. Me semble que ça ne serait pas allé aussi loin que ça avant la fameuse Charte.

  5. pierforest dit :

    @Une Femme Libre: À mon avis, malgré le dicton, l’habit fait toujours un peu le moine. Ce qu’on décide de porter nous ressemble et divulgue une partie de qui l’on est. Tu dis ne pas avoir de problème à confier Petit-Fils à une dame voilée et je n’en aurais pas non plus. On parle ici du voile. Est-ce que ça fait une différence pour toi que l’éducatrice soit entièrement cachée sous un niqab? Pour moi oui. Je comprends que ces éducatrices qui nous viennent du Maroc, De Tunisie ou d’Algérie soient surqualifiées et c’est à la fois un avantage pour la société d’accueil et le signe évident des problèmes d’intégration qu’ils peuvent vivre. Par ailleurs, si cette photo a fait autant de vague, c’est le signe d’un malaise profond au sein de la société. Évidemment, dès qu’il y a controverse, il y aura des gens qui utiliseront ce prétexte pour justifier la violence verbale ou physique, mais je ne pense pas que ce soit une raison pour faire comme si de rien n’était.

    • Polina dit :

      « L’habit fait toujours un peu le moine », entièrement d’accord puisqu’il s’agit d’un moyen comme un autre d’exprimer sa personnalité et son « moi » intérieur. Néanmoins, le voile intégral ne poserait pas tant de problèmes en France s’il n’était pas révélateur d’un malaise plus profond avec la population concernée. On finit toujours par s’attaquer aux « détails » lorsque l’agacement monte…

  6. pierforest dit :

    @Polina: Oui, on dit aussi: « Quand l’amour est mince, les défauts sont épais ».

  7. Fille à Pierre dit :

    Le niveau de scolarité est « un » des critères dans la qualité d’une garderie ou d’une installation, tout comme la stabilité du personnel, le ratio enfants/éducatrice et l’application du programme éducatif.
    Mais lorsqu’on parle de scolarité, on parle de « formation spécialisée », donc reliée à la formation. Sans démentir le fait qu’avoir un diplôme universitaire amène un lot de connaissances à celui qui le possède, avoir une formation en droit avec un DEC en sciences humaines, n’apporte pas tant de connaissances pouvant être appliquées en garderie.

    Le milieu de garde en petite enfance est l’un des premiers agent de socialisation des petits, avec la famille rapprochée.
    Il y apprend donc les rouages de la société, apprend comment se comporter, comment les hommes et les femmes agissent. Il y développe son identité, apprend à agir comme une femme ou comme un homme.

    Les enfants sont curieux et doivent développer des relations significatives avec leurs éducatrices, pour considérer le milieu garde comme de qualité.
    Ils vont donc nécessairement poser des questions, sur la raison qui les pousse à se voiler lorsqu’elles sortent à l’extérieur.

    Je m’intéresse alors à ce qu’elles leur donne comme explications.

    Les enfants en bas âge n’ont pas encore développé de pensée abstraite comme nous, et ils feront plus difficilement la différence entre, moi je ne me montre pas le visage en public, mais les hommes oui parce ma religion l’exige, mais toi tu n’es pas obligé parce que tu n’as pas encore décidé en quoi tu crois…etc.

    Pour lui, ce sera simplement, mon éducatrice ne peut pas sortir en montrant son visage, mais les hommes oui…et elle est d’accord. Comme il est très influençable à cet âge, il va donc intérioriser cette idée, que les femmes peuvent ne pas avoir les mêmes droits que les hommes…même si cela peut être inconsciemment.

    De plus, les sorties à l’extérieur sont les moments ou l’enfant découvre son environnement et fait des liens entre les éléments qui l’entourent. Comment l’éducatrice peut-elle intéresser l’enfant à ce qui l’entoure, si elle ne montre pas avec sa mimique comment une chose peut-être merveilleuse (des fleurs, des insectes), ou une autre dangereuse (les voitures, la rue)…

    Plus les enfants sont petits…plus les expressions du visage sont importantes dans leur communication…parce qu’ils n’ont pas la même compréhension du langage que la notre. J’ai alors de la difficulté à croire que les sorties extérieures deviennent autre chose que simplement marcher en rang, avec un serpentin, pour respirer de l’air pur, et rentrer de nouveau à l’intérieur. À quel point, est-ce qu’on perd de ces moments importants pour le quotidien de l’enfant?

    Je ne suis donc pas d’accord avec cette idée de voiler complètement son visage lorsqu’elles sortent pour marcher.

    Le voile seulement sur les cheveux ne me dérange pas, cependant, je ne pense pas qu’il a d’impact sur les enfants.

    À vous de me dire ce que vous en pensez.

    Étudiante en éducation à l’enfance et passionnée par les enfants.

  8. Zoreilles dit :

    @ Fille à Pierre :J’aime beaucoup entendre tes arguments, ils font réfléchir, surtout parce que tu te positionnes clairement du point de vue d’un enfant, c’est ce qu’on devrait considérer comme le plus important dans un CPE et aussi dans notre société. .

  9. pierforest dit :

    @Anne-Marie: Très bien dit. Effectivement, l’impact sur des enfants en bas âge sera significatif et toutes les sorties publiques seront teintées par cet aspect de leurs croyances religieuses, qu’on le veuille ou non. Évidemment, ça soulève une question plus profonde qui n’est pas simple à résoudre: Comment s’assure-t-on de la neutralité dans le discours et les comportements des employés de l’état? On touche ici aux allégeances politiques autant qu’aux croyances religieuses.

    @Zoreilles: J’ai eu la même réaction.

  10. Une femme libre dit :

    Bon, là, j’avoue que Fille à Pierre a des arguments-massue dont il est impossible de ne pas nier la pertinence. Je m’incline. Bons points. C’est tout à fait exact qu’un enfant de quatre ans comme mon petit-fils va poser des questions. C’est tout à fait vrai que de dire d’admirer les nuages, ou la nature ou quoi que ce soit sans montrer son visage est un peu contre-productif. Bon, oui, le voile qui couvre le visage, c’est comme …. un peu trop! Pour les enfants en tout cas. Je suis d’accord. Par contre pour les cheveux verts, je vois très bien l’éducatrice expliquer à l’enfant qu’elle aime le vert et voilà, finito pour cette discussion. On a droit à nos goûts! Et à nos piercings aussi.

  11. Fille à Pierre dit :

    @ Une femme libre : Je suis d’accord pour les cheveux verts et les pierçings (sauf s’il y a danger qu’un bébé tire dessus et la blesse)…la fille voit simplement la vie en couleur 🙂

  12. pierforest dit :

    La fille a moins de préjugés que le père. C’est positif pour l’avenir de la planète de savoir que les choses s’améliorent d’une génération à l’autre. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s