Climat polaire et capteur solaire

Publié: 30 décembre, 2013 dans Bonheur, Coup de coeur, Juste du bonheur, L'essentiel, motivation, plaisir

soleilpolaireDepuis 4 ou 5 jours, le ciel était nuageux, triste, gris, alors quel plaisir ce fut de matin en ouvrant les rideaux de voir ce ciel dégagé, bleu intense et le soleil éblouissant. Je comprends les plantes d’avoir tant besoin de lumière, puisque je suis également RA-dépendant.

Le soleil est pour moi une puissante drogue qui agit directement sur mon énergie, mon humeur, ma santé. Quelques heures au soleil et j’ai refait le plein.

Évidemment, il faisait un petit peu froid ce matin. -15 degrés Celsius c’est OK sans vent, mais avec des vents de 40 km/h, c’est un peu froid. Alors j’ai enfilé une salopette d’hiver, mon gros parka, mon chapeau de cuir amérindien avec rabats de fourrure, mes grosses mitaines et je suis sorti prendre une longue marche, profitant pleinement du soleil, respirant l’air froid et revenant les yeux brillants et les joues rouge.

Quand je pense à ceux qui vivent dans le Grand Nord et qui connaissent des nuits polaires durant près de 6 mois. C’est fou, la résilience que doivent avoir ces gens-là. J’en serais incapable, je pense.

commentaires
  1. Fleur d'âme dit :

    Comme je te comprends! Je fonctionne à l’énergie solaire. J’ai passé deux semaines en Islande l’été dernier, 24 heures de soleil par jour!!! Tu aurais dû me voir !!! Énergisé au max!

  2. pierforest dit :

    @Fleur d’âme: Ah, que ça doit être beau l’Islande. Après avoir lu sur ton magnifique voyage dans ce pays, je l’ai mis sur ma liste de « À voir absolument! ».

  3. La Rouge dit :

    L’Islande… mon rêve. Le soleil est la vie.

    • Fleur d'âme dit :

      Si les quelques mots que j’ai pu écrire vous ont fait rêver, je le ferai encore… l’été prochain, c’est direction Alaska !

      Il y a tant d’endroit qu’il faut  »voir absolument »!

      P.S. Les photos de la majorité de mes billets les plus récents proviennent de mon voyage en Islande… j’y suis toujours imprégnée par le pays!

  4. Zoreilles dit :

    C’est vrai que le soleil, ça rend tout le monde de bonne humeur! Même que le froid qui l’accompagne pendant les mois d’hiver, ça peut être énergisant, comme tu l’as si bien démontré.

    Tu te demandes comment font les gens qui vivent dans le Grand Nord pendant les mois d’obscurité? Mon mari l’a déjà fait juste avant qu’on sorte ensemble, il a travaillé à la Terre de Baffin, une run de 3 1/2 mois. Il a vécu les soleils de minuit comme la grande noirceur puisqu’il y a passé les mois de transition.

    Ses photos du soleil de minuit sont étranges, ce n’est pas la clarté qu’on connaît, nous, ici. C’est une lumière blafarde, un peu rose dans l’horizon glacé à perte de vue, le ciel n’est pas bleu, ça fait vraiment bizarre, tiens je l’ai, on dirait une photo jaunie par le temps, couleur sépia. Les gars travaillaient sur plusieurs quarts, ça devient mêlant, il n’y a plus de différence entre le jour et la nuit, certains ne résistent pas. Il a connu un gars qui a dû redescendre en avion d’urgence, il déraillait complètement, il avait perdu tous ses repères. Pendant un blizzard, une fois, les gars devaient tous sortir en même temps des bunkhouses et se tenir fortement serrés les uns contre les autres pour se rendre jusqu’à la cafétéria. Ai-je besoin d’ajouter qu’ils ne mangeaient pas souvent des fruits et légumes, une denrée rare là-bas.

    Une vie rude. Il est devenu un homme à la Terre de Baffin, qu’il dit. Ce fut une expérience formidable et formatrice pour lui. Il dit qu’on ne peut pas en revenir comme quand on est partis, on en revient changés forcément. Pour l’anecdote, c’est au retour de là qu’on avait commencé à sortir ensemble. Ça l’avait changé en pas pour rire, hein???

    En terminant, puisqu’on tourne aujourd’hui la page 2013, je te souhaite de le faire en beauté et de commencer 2014 pareillement. Santé!

  5. Jackss dit :

    Merci pour ton commentaire, suite à mon dernier billet,

    Savoir que tu me rends visite à l’occasion m’est très agréable. Je sais qu’on ne peut être partout à la fois et il est sage de savoir s’imposer des limites. Le plaisir d’être lu est déjà très précieux et l’impact de nos billets à de quoi nous renverser. Ce qui me surprend encore plus, c’est l’origine de nos visiteurs. Ça m’intrigue. Pendant plusieurs jours la semaine dernière, ce sont les Russes qui m’ont le plus visité. Il y a eu 356 pages visitès par des Russes durant la semaine, soit un peu plus que du Canada. Et dire qu’il fait si froid en Russie.

    J’adore le froid, la neige, et je devrai encore bientôt composer avec des journées plus courtes. Nous partons le 7 janvier pour Havre-Saint-pierre. Nous y passerons les 13 prochains mois. À ce temps-ci, le jour tombe vers 15h30. Lors des jours les plus longs, la durée totale d’ensoleillement est plus importante qu’à Sherbrooke. Mais le soleil se léve à 2h30 du matin.

  6. Jackss dit :

    Je viens de lire le mot de Zoreilles.

    Encore une fois les hasards et coïncidences me renversent. Mon père à déjà travaillè comme cuisinier sur la terre de Baffin. J’ai même des photos de lui à cet endroit pour confondre les sceptiques. Ça me donne l’idée d’un billet.

  7. pierforest dit :

    @Zoreilles: Même si les nuits de 6 mois me font peur, je dois dire que le Grand Nord m’attire malgré tout et j’envie Crocodile Dundee d’avoir pu vivre l’expérience. Le grand froid du Nord Québécois évoque pour moi une certaine pureté, un lien avec nos ancêtre amérindiens. Si vous avez commencé à sortir ensemble à son retour, ça veut donc dire qu’un voyage dans le nord est toujours bénéfique. 🙂

    @Jackss: Havre-Saint-Pierre, c’était déjà un peu « chez toi », alors ça va juste le devenir encore plus. Souvent, ce qui rapproche les gens c’est ce qu’ils ont en commun. Espérons que ce soit tes billets sur l’hiver québécois qui a attiré les amis de Russie et non pas ceux parlant de corruption. Qui sait, peut-être que ton père, quand il était cuisinier a parlé à un type de l’importance de bien choisir la femme de sa vie et que ce type en a parlé à un autre, qui en a parlé à un autre, qui en a finalement parlé à Crocodile Dundee et qui l’a amené à choisir Zoreilles à son retour. Les détours du destin sont parfois étonnants et les liens tissés par hasard devaient tout simplement l’être.

  8. Zoreilles dit :

    Hahaha, comme c’est drôle, vous me faites bien commencer l’année 2014, vous autres!

    D’abord, Jacks, j’ai bien hâte de lire un prochain billet au sujet de ton père qui a travaillé à la Terre de Baffin. De mon côté, je me propose d’en écrire un aussi, avec les photos numérisées de cette drôle de lumière et des paysages nordiques. Je vais redemander des précisions à Crocodile Dundee pour savoir l’endroit exact mais je crois qu’il travaillait à Strathcona Sound, parce qu’il avait un T-shirt de l’endroit quand il est revenu! En tout cas, il avait signé un engagement pour 3 mois mais sa run a duré 2 semaines de plus, tout simplement parce que l’avion ne pouvait pas atterrir. Ce furent les deux pires semaines de sa vie, parce que dans sa tête, son temps était fait…

    Et Pierre, je ne voudrais pas péter ta balloune au sujet des bienfaits d’un séjour de travail dans le Grand Nord mais Crocodile Dundee et moi, on était déjà les meilleurs amis du monde avant qu’il parte travailler là-bas, c’est juste qu’après une « séparation » de 3 1/2 mois, l’évidence nous a frappés que c’était de l’amour et non pas de l’amitié. Son père était là-bas aussi, pour la même compagnie, mais curieusement, les deux ne se sont presque pas parlé pendant toute la durée de leur contrat. Une longue histoire…

  9. Nanoulaterre dit :

    Wow, quel courage de sortir par ce temps si froid! Mais au fond, suffit simplement de penser à s’habiller chaudement et le tour est joué. Mais oui, les gens dans le grand nord qui manquent de soleil 6 mois par année… J’y pense aussi souvent, j’aurais énormément de difficultés. Mais pour eux qui n’ont jamais connu autre chose, j’imagine que tout n’est qu’une question d’habitude. C’est comme les gens du sud qui se demandent bien comment on fait pour vivre au Québec avec ces moins 22 celcius. Tout n’est que question d’adaptation et d’habitudes.
    J’en profite pour te souhaiter une très Belle Année 2014 et une pensée bien spéciale à ta femme. Je la transporte dans ma bulle de protection magique xxx
    Bizous xxx

  10. pierforest dit :

    @Zoreilles: Certains disent « loin des yeux loin du coeur », mais c’est parfois justement la distance qui nous fait réaliser l’importance qu’on certaines personnes à nos yeux. Au fond, il y a peut-être même là une thérapie d’appréciation de ce qu’on a. Si on se privait volontairement de certains trucs (électricité, ordinateurs, cellulaire, ne pas se servir du bras gauche durant une journée, se voiler les yeux, ne pas dire un mot, etc), peut-être apprécierait-on encore davantage tout ce que ça nous apporte.

    @Nanou: Oui, au fond c’est ça, il suffit d’être bien habillé. Une journée comme aujourd’hui (-25 au thermomètre), il faut par contre porter également une cagoule, parce que ça gèle vite. À Gillam (Manitoba) aujourd’hui, c,est -36 au thermomètre et -50 de température ressentie. Je ne me souviens pas avoir expérimenté ce genre de froid.

  11. Polina dit :

    Il n »y a rien de plus revitalisant que le soleil, le retour à Paris se fera à grands manques de vitamine D. Belle année 2014, mes meilleurs voeux pour ce renouveau, qui j’espère sera accompagné de beaux rayons de soleil 😉 !

  12. pierforest dit :

    @Polina: Merci. Une super dose de vitamine D c’est aussi efficace qu’un coup de pied au cul pour se mettre en marche, le reste c’est juste la loi de l’inertie. 🙂

  13. Grand-Langue dit :

    Bien des gens semblent avoir cette dépendance au soleil. Ces deux derniers furent certainement tristes.

    Le soleoil ne me manque jamais, surtout la nuit!

    Grand-Langue

  14. Grand-Langue dit :

    Heu… je crois avoir oublié de me relire… il y a quelques erreurs dans mon texte… ça commence bien l’année!

    Grand-Langue

  15. pierforest dit :

    Grand-Langue: Qui sait, c’est peut-être le manque de soleil qui fait manquer des mots. 🙂

  16. Anonyme dit :

    Durant l’hiver , le soleil est tellement important! Je déteste le froid, mais j’ai besoin de sa lumière et de sa chaleur. Je compte les jours jusqu’au printemps…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s