Mon grand-père votait Bleu

Publié: 3 février, 2014 dans Politique, Réflexions, Science

garnotteMon grand-père votait « Bleu ». Il faut dire qu’il était propriétaire d’un commerce et à cette époque, pour lui, les conséquences d’une élection étaient majeures.

Dans le village, il y avait deux commerces principaux qui se disputaient le permis de vente d’alcool. Un rouge (Libéral) et un bleu (Union Nationale).

Quand les bleus l’emportaient aux élections, mon grand-père obtenait ou conservait son permis de vente d’alcool, sinon c’était l’autre qui en héritait, dès le lendemain des élections.

C’était aussi une époque où la fonction publique n’était pas protégée par des syndicats, de sorte que même les fonctionnaires pouvaient perdre leur job du jour au lendemain. J’avais un grand-oncle, bleu également, qui était ouvrier pour les travaux publics. Si le mauvais parti l’emportait, il se retrouvait au chômage.

À cette époque, l’allégeance politique n’était pas qu’une question d’opinion, c’était lié directement à la survie économique pour plusieurs électeurs. Mon grand-père répétait souvent à ses enfants que c’était grâce aux élections qu’il avait pu payer leurs études.

Depuis plusieurs mois, on entend beaucoup parler de corruption et de collusion, mais il faut bien se le dire, ce n’est pas nouveau et en fait, c’est probablement moins pire qu’à l’époque.

commentaires
  1. Jackss dit :

    Mon grand père aussi votait bleu. Son député était bien bon pour lui. Il avait même déjà eu un frigidaire en cadeau. Tu as raison: la corruption ne date pas d’hier et elle est probablement moins pire. Ce qui est inquiétant pour un système, ce n’est pas d’entendre parler de corruption, mais plutôt de ne pas en entendre parler.

    Personnellement, je ne vote jamais plus que deux fois de suite pour le même parti politique.

  2. pierforest dit :

    @Jackss: J’avais entendu cette rumeur sur les promesses de réfrigérateur si on votait du bon bord. D’ailleurs, on peut même se demander si ça n’aurait pas un lien avec la popularité de la marque frigidaire au Québec. J’avais aussi entendu que d’autres donnait un soulier et promettait l’autre s’ils était élus.

    Au moins, tu as maintenant plus de choix d’une élection à l’autre, avec la CAQ et Québec solidaire. Ça change de l’alternance PQ-PLQ comme autrefois.

  3. unautreprof dit :

    Nous sommes tellement informés de tout que tout nous semble pire, alors que la violence diminue, la corruption aussi sûrement.

  4. Zoreilles dit :

    Moi, mon grand-père votait… Crédit social, plus précisément Réal Caouette. Aujourd’hui, c’est du folklore quand j’y repense… et merci de m’y avoir fait penser, j’ai revu plein d’images (j’avais en bas de 7 ans) de cette époque où Réal Caouette avait ses émissions de télé hebdomadaires à notre télévision régionale, le dimanche après le dîner, où il s’enflammait littéralement en parlant de politique fédérale, à tel point qu’il cassait sa craie sur le tableau noir, ça lui en prenait plusieurs dans la même émission! Il a fait ça bien avant que René Lévesque le fasse à son tour. Et mon grand-père suivait ça religieusement. Il applaudissait dans le grand salon de la maison du Rang 7 à La Sarre!

  5. Grand-Langue dit :

    La corruption… c’est tellement naturel chez l’homme. Certains parleront des « bons intérêts », c’est-à-dire, d’une ‘corruption limitée », celle qui ne concerne pas le citoyen dans son quotidien. Sinon, croire que la corruption puisse disparaître serait plus que naïf.

    Grand-Langue

  6. Polina dit :

    A force de corruption, les gens commencent à développer des « complotites », voyant le mal partout même là où il ne s’est pas encore introduit, même si ces cas-là sont rares.

  7. Une femme libre dit :

    C’est pire aujourd’hui.

    Pourquoi?

    Avant, tout était ouvert. Le réfrigérateur et la rue devant sa maison pavée si on avait voté du bon bord, oui, tout à fait exact. Mais c’était fait au grand jour. Une corruption ouverte, c’est déjà moins de la corruption, c’est une monnaie d’échange, une formalité et on ne dépasse pas les promesses. Pas de cuisinière avec le frigo et on ne fera pas ton entrée de garage en plus de la rue asphaltée devant chez toi. On ne va pas t’emmener en croisière dans un yach luxueux non plus. Les cadeaux demeuraient des cadeaux de pauvres: avoir le permis d’alcool comme le grand-père de Pierre, c’est pas mettre un million dans sa poche.

    Maintenant, ça joue gros et caché. La commission Charbonneau fait la lumière sur des escroqueries que le commun des mortels ne soupçonnait pas. La collusion avec les syndicats, la pègre, les pots-de-vins pour chaque contrat, les voyages à répétition, la saleté institutionnalisée. C’est plus laid aujourd’hui, plus gros, plus répugnant. Et ça a cessé d’être drôle et anecdotique.

  8. pierforest dit :

    @UnAutreProf: C’est la conséquence de cette inondation d’information. Un tueur en série fait des ravages en Thaïlande et on va verrouiller nos portes.

    @Zoreilles: Et ce n’était sûrement pas juste pour le spectacle qu’il cassait sa craie, il devait vraiment être passionné.

    @Grand-Langue: Tout est question de proportion. D’une certaine façon, un médecin qui traitera plus rapidement un ami que le prochain prévu sur la liste d’attente commet aussi un acte dirigé par ses intérêts personnels, plutôt que par son rôle professionnel.

    @Polina: Nécessairement. Un politicien honnête paraîtra toujours suspect. Il doit bien cacher quelque chose.

    @UneFemmeLibre: Je pense surtout que les fruits de la corruption sont maintenant davantage concentrés dans les poches de quelques uns et c’est ce qui donne cet effet. Peut-être devrions-nous être plus transparent et créer un ministère de la corruption, de façon à mieux la gérer. Un peu comme pour la marijuana ou la prostitution, puisqu’on ne peut l’éliminer, permettons-la et tentons de l’encadrer. Enfin…je sais pas si c’est une si bonne idée, mais bon.

  9. Zoreilles dit :

    Non, Pierre, quand Réal Caouette cassait ses craies sur le tableau noir en expliquant quelque chose qui lui tenait à cœur, ce n’était pas du show business, tu peux en être certain!!! Cet homme est devenu une légende tellement il était authentique et sincère… Son fils a été maire de Rouyn-Noranda il y a quelques années, peut-être pas le meilleur administrateur mais il avait les qualités d’authenticité, de charisme, de sincérité de son père et c’est ce que les gens appréciaient beaucoup chez lui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s