Le témoin rouge

Publié: 23 mars, 2014 dans Écriture, Expérience nouvelle, Juste du bonheur

 Atelier d’écriture d’après photo, de  Skriban.

Consigne:  Écrire une histoire d’au plus 800 mots inspirée de l’image proposée:

AndrewWyeth

Comme l’image d’un vieux poste de télé se précisant lentement dès on l’allume, mes rêves s’estompent peu à peu et mes idées se remettent en place. J’ai le corps lourd, engourdi.  Je m’éveille gardant les yeux fermés. Le sol est piquant sous moi. J’entends le grésillement d’insectes entrecoupé de silences. Au loin, en sourdine, il y a  des chants d’oiseaux. Ma peau est moite.  Où suis-je? J’ouvre les yeux, me redressant brusquement, le cœur battant. Où suis-je? Qu’est-ce que je fais ici? Je me sens confuse, je n’y comprends rien. Je devrais pourtant être…dans mon lit. Oui, je devrais être dans mon lit. Je me souviens clairement m’être allongée sur mon lit dès mon retour du travail,  toute habillée, épuisée de ma journée. La peur me noue soudain l’estomac. Ai-je été droguée, enlevée? Je m’examine rapidement touchant mon corps. Je n’ai  pas de douleur, je n’ai pas été agressée, je suis intacte.  Je porte mon regard autour de moi et il n’y a que des champs à perte de vue. Non, là derrière, une maison, des édifices au loin, une ville peut-être. Je ne connais pas cet endroit. Comment ai-je atterri ici? Mon Dieu, ma tête tourne, j’ai peur. Je me lève et me mets en marche en direction de cette maison. Je progresse lentement, c’est piquant et je suis pieds nus. Serais-je devenue amnésique? Non, pourtant, je me souviens parfaitement de ma journée d’hier et des précédentes. Le soleil est bas, estompé sous une couche nuageuse diffuse. On doit être en fin de journée.  J’ai donc dormi très longtemps, pourtant je n’ai ni faim, ni soif. Oui en fait, j’ai soif maintenant.

En approchant la maison, je perçois du mouvement à gauche. Au fond de la cour arrière,  il y a un homme en salopette bleue, affairé à réparer son camion, la tête penchée sous le capot. Je m’approche.

***

Ce doit être les câbles de l’alternateur qui sont trop usés, je devrais penser à les remplacer, me dis-je, m’essuyant les mains contre ma salopette. Je me redressai, refermant le capot quand je vis une jolie jeune femme en robe rouge s’avancer vers moi pieds nus en titubant. On pouvait lire la détresse dans son regard. Bougre, elle semble mal en point.

– « Hé, ça va ma petite dame? » Lui lançais-je m’avançant à sa rencontre. Elle se mit à me parler très vite dans une langue que je ne comprenais pas, de l’espagnol ou de l’italien peut-être.

– « Ho, un instant. Parlez-vous français? ». Elle me regarda et se tut un instant, prenant la mesure de la situation et je vis  des larmes lui monter aux yeux. Elle se laissa choir à genou, les mains contre le visage. Lui prenant les épaules, je l’aidai à se relever en lui parlant doucement.

***

Je terminais la vaisselle, quand j’aperçu mon volage de mari tenir une jolie femme rousse par les épaules. « Ahhh, misère, il a recommencé! ». Ce vieux cochon a encore ramené une conquête à la maison. Je l’avais pourtant clairement avisé que s’il me refaisait encore le coup, ce serait la dernière fois de sa vie. Je vais lui régler son compte, une fois pour toute, à celui-là.

***

Je m’étais posé sur une branche, attiré par de magnifiques fruits rouges, quand j’entendis des cris d’homme plus bas. Ils étaient trois à se chamailler, et l’un d’entre eux, un peu à l’écart  était aussi rouge et magnifique que ces petits fruits. Tout ce rouge me donna envie de chanter et j’entonnai un cri de joie. Soudain, il y eu une terrible déflagration et je m’envolai à toute vitesse pour me réfugier plus loin sur le toit de l’édifice, alerte et l’œil inquiet, près à décoller à la moindre menace. En bas, deux d’entre eux se tenaient debout, à côté du troisième, couché par terre, bleu et couvert de taches rouges. Décidément, c’est la journée du rouge, me dis-je, m’envolant au loin vers les champs.

commentaires
  1. Gwenaëlle dit :

    J’aime bien l’alternance des points de vue. Cela fait penser à la manière dont on peut analyser une photo en fonction du cadrage… pile poile dans le sujet quoi! 🙂

  2. pierforest dit :

    @Gwenaëlle: L’exercice fut amusant. Merci pour l’atelier.

  3. Solange dit :

    La vision de plusieurs personnes même celle de l’oiseau. C’est bien pensé bravo.

  4. pierforest dit :

    @Solange: Je voyais un peu comme une course à relais où les personnages se passent le témoin rouge.

  5. cleoballatore dit :

    Je découvre le jeu. C’est original. Le texte est très dynamique grâce aux différents point de vue. Un fait divers bien raconté.

  6. pierforest dit :

    @CleoBallatore: Une autre façon de s’amuser en écrivant.

  7. marlaguette dit :

    Un plaisir à te lire… J’aime les visions de chacun, ce rouge, ce bleu et encore ce rouge…

  8. pierforest dit :

    @Marlaguette: J’avais surtout envie d’explorer le changement de plans et ce fut un bon prétexte pour le faire. Je ne suis pas totalement satisfait du résultat, mais ça reste de l’apprentissage.Merci de votre visite.

  9. NAd dit :

    Très sympa cette succession de narrateur, c’est une façon vraiment intéressante de raconter une histoire. Je pense que je piquerai l’idée un de ces jours…

  10. pierforest dit :

    @Nad: Pourquoi pas. On s’inspire tous les uns les autres. C’est le plaisir de ces ateliers.

  11. Ethunelle dit :

    Très sympa l’histoire!!!Enfin….pas pour la femme du …mari !!

  12. pierforest dit :

    @Ethunelle: En fait, le seul gagnant dans tout cela c’est sans doute l’oiseau. 🙂

  13. Intéressants oui, ces changements de narrateur, le dernier est surprenant et bien choisi pour une fin …..imprévisible mais bien amenée, bravo. je reviendrai !

  14. Je n’avais pas vu que tu avais participé. 🙂 J’aime l’alternance des points de vue, et la chute est originale. 🙂

  15. pierforest dit :

    @Olivia: Il y a tant d’atelier ici et là, c’est difficile de ne pas participer à tous et en même temps, ce serait difficile de participer à tous, alors pour l’instant, je me limite à quelques’un, dont les tiens, ceux de Ghislaine et Gwenaelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s