Aller et retour

Publié: 15 novembre, 2014 dans Écriture

Atelier d’écriture: Une photo quelques mots

Site: Bricabook

bricabookLa musique plein la tête, Camille n’est plus, n’existe plus. Elle s’est désincorporée pour la durée de sa toune, l’esprit libre, volatile, en expansion dans l’univers, totalement absorbée par le rythme dense, intense qui explose en éclairs de couleurs vives sous ses paupières closes. Camille adore cette chanson de Gun’s and Roses qui la fait voyager, qui endort sa peur, qui prend toute la place, lui fait oublier un instant son mal de vivre. Elle balance la tête, en suivant le rythme, emportée par ces notes qui collent à sa vie comme un coup de poignard en plein cœur.

Les lumières intenses de la station Namur l’incitent à ouvrir les yeux. Elle sera bientôt au bout de la rame de métro. Il ne reste plus que deux stations. Elle connaît ce trajet par cœur pour l’avoir fait si souvent. Il faudra en sortir, revenir sur terre, lourde, embrumée, les yeux qui piquent, le corps fatigué d’avoir peu dormi depuis des jours. Elle pourra reprendre le trajet dans l’autre direction et profiter d’un autre 45 minutes, au chaud, à somnoler, à ne pas être, à s’abandonner à la voix rauque d’Axl Rose. Il faudra pourtant décider, prendre action et c’est épuisant juste d’y penser.

Revenir à la maison? C’est hors de question. Ce serait donner raison à sa mère qui lui fera encore la morale. Aller encore une fois cogner à la porte de l’Accueil Bonneau pour y prendre un repas chaud et passer la nuit? Elle s’était pourtant promise de ne plus y mettre les pieds, d’être autonome, de prendre sa vie en main, de se trouver un boulot, un petit appart et adopter un chien, mais rien de tout cela ne s’est réalisé et la voilà à nouveau à la case départ. Un échec sur deux pattes, comme lui a tant répété sa mère. Il n’y a pas de place pour elle ni ici ni ailleurs. Elle sortira et attendra sur le quai qu’arrive le prochain serpent métallique et hésitera encore une fois, entre un aller-retour et un aller-simple fatal.

commentaires
  1. milleetunefrasques dit :

    Très joli texte même s’il pique ce matin où le froid commence déjà à tirer pour ceux qui vivent comme elle, dans l’ombre…

  2. sabariscon dit :

    Très joli texte en effet. Beaucoup d’émotions!

  3. trezjosette2 dit :

    l’émotion partagée dans cette hésitation… bien vu !

  4. Lydie Hanesse dit :

    une participation émouvante avec cette jeune fille dans le doute !
    et combien sont dans ce cas ?
    j’ai apprécié !! bonne journée- à lundi prochain !

  5. paikanne dit :

    « Jouer » au funambule…

  6. Leiloona dit :

    Très joli texte, mis en musique en plus, on s’immerge vraiment dans la tête de la jeune fille ! 🙂 N’hésitez aps non plus à commenter les textes des autres ! 🙂

  7. blogadrienne dit :

    s’entêter, ne pas réussir à ravaler sa fierté, ne pas revenir au bercail… oui, ces choses-là arrivent!

  8. Fred Mili dit :

    Du rythme mais avec Gun’s and Roses en toile de fond il fallait s’y attendre. J’aime bien l’idée du serpent métallique.

  9. Solange dit :

    C’est un très beau texte, qui ne laisse personne indifférent en ce début d’hiver ou plusieurs vont souffrir du froid.

  10. pierforest dit :

    @tous: Merci de vos commentaires, ça me fait chaud au coeur.

  11. saxaoul dit :

    La dure réalité évoquée dans ce texte me prend aux tripes. Au début, je pensais qu’elle se vidait la tête pour des raisons moins graves….

  12. C’est une brillante idée que d’allier texte et musique. J’ose penser que tu as écouté la musique d’abord et qu’elle t’a inspiré le texte? En tout cas, les deux se correspondent parfaitement. Quel chanteur ce Axl Rose!

  13. Très joli texte, j’ai été très émue par Camille et en écoutant la musique on se sent encore plus proche de son univers 🙂

  14. pierforest dit :

    @Saxaoul: La fin de l’adolescence est une période difficile où des idées noires peuvent nous traverser la tête, surtout chez ceux qui n’ont pas encore trouvé leur place ou réalisé qu’ils peuvent la faire eux-même.

    @UnefemmeLibre: Oui, tu as bien compris le processus. Je me suis d’abord demandé quelle musique elle pouvait écouter et j’ai cherché à gauche et à droite, jusqu’à ce que je tombe sur celle-là (qui n’est généralement pas dans mon style musical), mais je peux imaginer, c’est aussi une forme d’exutoire et tout est parti de là.

    @UneLectrice: Merci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s