Archives de décembre, 2016

Pas de tataouinage

Publié: 21 décembre, 2016 dans Environnement, Politique, Société

tataouineCette expression est bien connue au Québec et signifie d’arrêter de tergiverser, d’hésiter, bref de se grouiller le cul.

Mais d’où peut bien venir cette expression?

Il existe, en Tunisie, une ville appelée Tataouine, qui tient son nom de tittawen, qui, en berbère, est le pluriel de tît qui signifie source. Ce lieu était connu à l’époque pour être un simple relai sur la route des caravanes où on s’arrêtait pour s’abreuver puisqu’on y trouvait une source d’eau.

Comme c’était uniquement un relai, on ne voulait pas d’y attarder trop longtemps, d’où l’expression dérivée du verbe tataouiner et utilisée au Québec.

Je pense à cette ville aujourd’hui, parce que j’ai lu dans les médias que le suspect recherché par la police allemande suite aux attentats de Berlin était originaire de Tataouine.

Évidemment, ce n’est pas la meilleure façon de faire connaître sa région.

Ombre et lumière

Publié: 11 décembre, 2016 dans amour, Écriture, Bonheur, Juste du bonheur, L'essentiel

Atelier d’écriture de Leiloona.

En s’inspirant d’une photo de Marion Plus, écrire un court texte, juste pour le plaisir d’écrire.

ombres-fantomatiques-marion-pluss

Alors que j’écoutais le silence des flocons de neige tombant paresseusement vers le sol, une image de toi m’est revenue en tête. Celle d’un matin où, ouvrant les yeux, je t’ai vue là, nue face au miroir, à peigner tes longs cheveux sans te soucier de ma présence, me croyant sans doute endormi. La tête un peu penchée comme ça,  tu te regardais dans les yeux, sans pudeur, à la fois concentrée et perdue dans tes pensées tout en appliquant machinalement de longs coups de brosse à tes cheveux, les laissant retomber ensuite librement et bien dressés sur tes épaules. Un filet de lumière pointant par les rideaux entrebaillés, dessinait sur ton dos d’envoutantes ombres chinoises qui ondulaient en racontant une histoire sans début ni fin. Et puis dans tes yeux, j’ai vu cette étincelle indiquant ton retour en ce monde. Tu m’as regardé de l’autre bout du miroir, tu m’as souri et tu es venue me rejoindre en grimpant lentement sur le lit dans une démarche toute féline.

En direct du futur

Publié: 10 décembre, 2016 dans Bonheur, Juste du bonheur, L'essentiel

Par je ne sais trop quel moyen, j’ai reçu ce matin un courriel de moi-même qui me venait du futur:

Mon très cher Pierre,

Je sais que tu doutes beaucoup actuellement, que tu remets bien des choses en question, mais ne t’en fait pas, car tout rentrera dans l’ordre d’ici peu. Tu as un bel avenir devant toi, je peux te le prédire, mais je ne t’en dirai pas plus, parce que savoir son avenir, c’est s’exposer à faire des choix différents, à ne plus suivre son instinct et à s’égarer de son destin. Aies confiance et gardes en tête que le meilleur est devant toi, que tu vivras de très grandes joies et aussi de grandes peines,  mais qu’au final, la balance te sera favorable. Ne te tracasse pas trop de l’avenir, le bonheur n’est pas là-bas ou plus tard, il est ici, avec toi, en toi, aujourd’hui. Le bonheur n’arrive pas d’ailleurs, il se développe à partir du regard que tu poses sur ce qui t’entoure, sur ce que tu vis, sur les relations que tu entretiens avec tes proches. N’aies pas peur d’aimer, de toute les formes d’amour et d’amitié possibles, parce c’est le plus grand don qui nous est offert à tous et c’est ce qui te fera grandir à toutes les époques de ta vie.

Aujourd’hui, oublies tes tracas et soit attentif à ce qui se passe autour de toi, aux chansons que tu entendras, aux gens que tu rencontreras, aux paysages que tu verras, soit attentif aux parfums des fleurs ou même à celui des passants, observe le détail de tout ce qui t’entoure et donnes-toi une raison, n’importe laquelle pour aimer, parce que le bonheur de plus tard, se construit aussi sur tout ce que tu auras semé à compter d’aujourd’hui.

De toi,

Pierre

Regret sincère

Publié: 3 décembre, 2016 dans bêtise humaine, BD, Politique

regrets