Le bouchon de liège

Publié: 14 janvier, 2017 dans Bonheur, Juste du bonheur, L'essentiel

bouchon-liegeMême si la mer est agitée, jetez-y un bouchon de liège et il reviendra toujours à la surface.

Depuis le début janvier, j’ai repris mes marches matinales avant d’aller au travail et c’est fou comme on devient rapidement accro. Ce matin, même si c’est samedi, j’étais éveillé à 5h et je suis sorti. En fait, je dis matin, mais on aurait pu croire que c’était la nuit, puisque le soleil n’avait pas encore pointé son nez à l’horizon. Et là, comme ça, tandis que je marchais sous les étoiles, j’ai ressenti ce bonheur paisible me parcourir tout entier et je me suis dit que le bonheur, c’est comme un bouchon de liège.

commentaires
  1. Zoreilles dit :

    Quelle formidable allégorie! Ce que tu as ressenti, cette grande vague qui te submergeait en marchant sous les étoiles au petit matin, tu la méritais à la suite de tes efforts et de ton attitude dans la vie. Moi, j’appelle ça de la gratitude et c’est une vertu qu’on devrait pratiquer, la mettre au même rang que les saines habitudes de vie parce que c’est bon pour la santé et en prime, ça n’apporte que du bonheur pour soi-même et pour les autres.

  2. pierforest dit :

    @Zoreilles: C’est vrai, « gratitude » exprime parfaitement ce que j’ai ressenti et ça me rappelle les « Merci la vie » de Zed.

  3. Zoreilles dit :

    Zed… Qu’est-ce qu’on s’ennuie, n’est-ce pas, de ces gens qui sont disparus de la blogosphère?

  4. Il suffit de peu pour être heureux. Une marche, un bol d’air. Saisir ces moments, les vivre intensément, être là, être présent, être heureux..

    • pierforest dit :

      @Sana: L’essentiel tient à peu de chose, en effet et quand il est atteint, il apporte une certaine paix du coeur et de l’esprit. Ce qu’on acquiert par la suite n’apporte pas nécessairement plus de bonheur, mais plutôt un plaisir éphémère qui demande continuellement à être renouvelé. Mais qu’est-ce que l’essentiel? Un toît, de quoi manger à sa faim, se vêtir, mais surtout l’amour de soi-même et de nos proches et souvent le plus difficile, c’est d’arriver à s’apprécier soi-même. C’est pourquoi je pense que la tâche la plus importante, la plus essentielle que l’on a face à nos enfants, c’est de leur permettre de découvrir et apprécier qui ils sont.

  5. Polina dit :

    Oh que oui ! Le bonheur est comme un bouchon de liège…Surtout à l’instant ou on le fait sauter 🙂 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s