Arts martiaux et pissenlits

Publié: 16 mai, 2017 dans Bonheur, Expérience nouvelle, famille, motivation

IMG_1211C’est la guerre, ça y est.

À toutes les années, la guerre aux pissenlits reprend. Habituellement, je laissais d’autres soldats (ma conjointe) aller au front, mais cette année, suite à ses traitements de chimiothérapie, elle n’a plus la force de s’en occuper, alors j’ai suivi un cours intensif de lutte aux pissenlits et je prend la relève (elle m’a tout expliqué). Elle me disait, entre autre, qu’il est préférable de s’attaquer uniquement aux pissenlits qui sont en fleur, sinon, il y en aurait trop (Toujours s’attaquer d’abord à l’adversaire le plus menaçant). Ensuite, il est important de suivre la tige jusqu’à la racine, pas juste enlever le tout en surface (ne donner aucune chance à l’adversaire de se relever). J’étais un peu sceptique quand elle me disait qu’à tous les matins, elle  arrachait une pleine chaudière de pissenlits. Pourtant, c’est bien ça. Hier soir, j’ai rempli une chaudière et ce matin encore une pleine chaudière (Ne jamais sous-estimer les ressources de l’adversaire, une bataille ne fait pas la guerre).

Mon esprit analytique étant, je me dis aussi qu’en enlevant les pissenlits, je laisse tout de même un trou significatif qui pourrait très bien se remplir à nouveau de « mauvaises herbes », celles qu’on dit mauvaises, mais qui sont en fait diablement bonne pour s’implanter n’importe où. Je songe donc à une approche où pour chaque pissenlit enlevé, je sèmerais un peu de gazon dans le trou ainsi exposé. Peut-être même qu’un gadget a déjà été inventé et qu’il fait les deux en même temps, ce qui serait un bon gain d’efficacité. Je vais fouiller le web.

Évidemment, mon voisin aura pas mal de travail s’il veut s’y mettre lui aussi. C’est quasiment s’avouer vaincu avant même d’avoir commencé le combat. Voyez par vous-même!

Dans son cas, il ne lui restera probablement qu’une seule option: Les armes de destruction massives.

voisin

commentaires
  1. Unefemmelibre dit :

    Premierement, tu dois faire plaisir à ta femme et suivre ses instructions à la lettre pour éradiquer l’ennemi. Vous vous en sentirez tous les deux unis et complices, et ces moments heureux et de connivence, ça n’a pas de prix!

    Mais dit tout bas et écrit en tout petit (si je savais comment faire), j’adore la pelouse de pissenlits de ton voisin, les pissenlits sont des fleurs charmantes et … je suis contre la guerre! ;o)

    H2x

  2. Aragonne dit :

    Personnellement j’adore les pissenlits. Quand j’étais petite, on avait un immense terrain et au printemps, il était tout jaune. C’était magnifique 🙂

  3. Zoreilles dit :

    Tu t’attaques à un monstre là : le pissenlit!

    Pour qu’il prolifère à ce point, je me dis que le sol où il s’épanouit si bien doit être favorable sinon tu finirais par prendre le dessus.

    Et si on avait tout faux? Si on s’était mis un jour à trouver ça beau, ces fleurs éclatantes de soleil, au lieu de vouloir les anéantir à tout prix. De toute manière, la pelouse, à quoi ça sert, à part sur les terrains de golf? Si on cultivait des légumes, des fines herbes, des fleurs, des arbustes, au lieu de la pelouse?

    Il est triste que ta conjointe ne soit pas assez forte pour t’accompagner dans ces tâches qui deviennent plus agréables quand on le fait ensemble. Vivement qu’elle récupère… toute sa santé et ses forces. Vous allez trouver les pissenlits pas mal beaux le printemps prochain…

    • pierforest dit :

      @Zoreilles: Oui, je sais, c’est une plante assez envahissante et en fait, si je lui fais la guerre, c’est pour garder en évidence toutes ces fleurs vivaces que ma conjointe a planté au cours des années. J’aime bien ton idée de planter des légumes. Je me souviens d’un couple du centre-du-Québec qui avait décidé de remplacer la pelouse avant de leur maison par un jardin. Ils avaient eu toutes sortes de démêlés avec la ville parce que ce n’était pas conforme au règlement municipal, mais ils avaient tenu leur bout et face à la pression populaire et aux médias sociaux, la ville avait décidé de changer le règlement.

  4. Solange dit :

    J’ai longtemps fait ce travail à chaque année, pour finir par m’apercevoir que ça leur donne plus de force et que d’une année à l’autre il y en a plus.

    • pierforest dit :

      @Solange: Pour l’instant, je trouve que ca va bien. Je demeure en contrôle. Le pissenlit peut être vraiment invasif parce qu’il fleurit e meurt rapidement, puis aidé par le vent, disperse toutes ses graines dans les environs. La fleur du pissenlit est jolie, mais je n’aime pas toutes les tiges qui restent par la suite. J’ai laissé ceux qui étaient dans les plate-bande, mais je continue d’enlever les autres un à un. Il faudrait que j’adopte une chèvre ou un lapin. Je pense qu’ils rafollent des pissenlits.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s