Le grand départ

Publié: 18 avril, 2018 dans amour, Écriture, Bonheur, famille, L'essentiel

Atelier d’écriture pour le défi À vos clavier #6 consistant à écrire un court texte inspiré des mots suivants:

Energie, Partir, Destins, Cachemire, Belle, Soins, Mourir, Demain, Corps, Amant

envolÀ la veille du grand départ, tu auras ce regain d’énergie, te permettant, avant de partir, de rapiécer les trous, de raccommoder les destins pour qu’ils puissent, sans regret, continuer leur chemin. Comme un arbre qui se fait beau à l’automne, tu porteras ton cachemire rouge, tu te feras belle pour le grand voyage et nous, nous serons aux petits soins près de toi, te tenant la main. Dans cet univers en constante transformation, l’enveloppe peut mourir, mais pas l’essence de qui on est, de qui on a été. Quand demain tu n’y seras plus, quand ton corps ne sera plus à mes côtés dans ce grand lit trop vide, je sais que tu flotteras tout autour et que sans même te toucher, je resterai à jamais ton amour, ton ami, ton amant.

commentaires
  1. Estelle dit :

    Beaucoup de douceur se dégage de ce texte malgré le thème…

  2. iotop dit :

    Bon jour,
    Comme Estelle j’ai le même ressenti … Un beau texte.
    Max-Louis

  3. pierforest dit :

    Merci pour la précision Estelle. Peut-être qu’en tirant les mots des textes précédents, on arrive naturellement à une certaine cohérence qui suggère un thème. Je faisais référence aux mots aléatoires, parce qu’ils introduisent parfois des mots à des années-lumière les uns des autres, ce qui demande parfois de drôle de détour pour les rattacher et qui force un peu l’imagination à sortir des sentiers battus.Au final, toutes les méthodes sont bonnes, parce qu’après tout l’essentiel c’est d’écrire.

  4. […] Brève, par Entre Vous et Pau Poisson missile, par Emmanuel du blog ManuRaanana’s blog Le grand départ, par Pierforest du blog Derniers mots de nudité, par Max-Louis du blog Le dessous des mots Comme […]

  5. Récit intimiste qui exprime beaucoup en peu de mots 🙂

  6. Marie Kléber dit :

    Un récit tendre et douloureux. Le grand départ l’est même si l’être ne disparait jamais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s