Archives de août, 2018

Pensée du 31 août

Publié: 31 août, 2018 dans Bonheur, Pensée du jour, philosophie

Pensée du jour

Pensée du jour

Pensée du jour

Pensée du jour

Pensée du jour

Réussir

Publié: 26 août, 2018 dans Bonheur

IMG_0269Hier, nous étions invités, Josée et moi, chez ma nièce pour une épluchette de blé d’inde. Le traitement de chimio de cette semaine avait passablement amoché Josée, aussi elle m’a dit: « Vas-y toi, ça va faire plaisir à Catherine ».

L’année dernière, elle et son copain ont fait l’acquisition d’une petite fermette à la campagne et ils ont considérablement progressé dans leur rêve d’autonomie alimentaire. Ils ont une petite maison qui nécessite pas mal d’amour, trois variétés de canard, de poules pondeuses, des lapins, un grand (grand tu dis?) jardin où ils ont récolté d’énorme quantité de légumes divers, de tomates, de piments fort, plusieurs variétés de courge, différentes sortes de fines herbes, ils ont planté des arbres fruitiers, un pommier, un poirier, un prunier, une vigne. Tout cela, en occupant tous les deux un travail à plein temps et en rénovant la maison qui date d’une cinquantaine d’années. Disons que la réalisation de leur rêve est bien parti et que ça anime leur vie, leurs pensées et ils en sont très fiers.

En soirée, après s’être rempli l’estomac de blé d’inde et de hotdogs, on s’est tous assis autour d’un généreux feu de camp. J’ai alors jasé un bon bout de temps avec un de leur ami que je connaissais peu. Il est musicien, un auteur-compositeur. Il y a quelques années, il a réussi au-delà de ses espérances en publiant un premier album dont plusieurs chansons tournent encore à la radio. C’était son rêve de jeunesse et à l’époque, il vivait intensément le sentiment d’avoir atteint son objectif, d’avoir réussi. Et puis, une grande déception s’est installée, celle de voir qu’il est devenu quasiment impossible aujourd’hui pour un musicien de vivre de son art, de sa passion. Il a perdu des sous dans l’aventure d’auto-production et surtout ses illusions sur tout le système qui exploite les artistes. Déçu, blessé, son inspiration s’est mise en veilleuse. Il ne compose plus, n’écrit plus et s’est tourné vers un boulot alimentaire. Juste l’idée de faire de la musique lui ramenait trop des sentiments négatifs, alors qu’à la base, c’était une passion transmise de père en fils qui avait toujours été présente dans sa vie.

Ça m’a fait penser combien la notion de réussir peut varier d’une personne à l’autre selon nos attentes. Pour Josée, par exemple, avoir pu assister au mariage de notre fille à la fin juin était une réussite, une victoire. Elle craignait au départ ne pas avoir la santé nécessaire pour se rendre jusque là, pour y participer, mais ça s’est bien passé. Puis, ces effets secondaires qu’elle redoutait tant avec le nouveau traitement de chimio ne l’ont pas affecté autant qu’elle le craignait. Une autre victoire. La réussite complète, finale n’existe pas. Chaque victoire, chaque bataille gagnée est une réussite et ce qui compte, n’est pas tant de comparer ses victoires face à celles des autres, ou à l’Everest de nos rêves, mais bien face à soi-même. En jasant avec Frank, j’ai clairement senti qu’il manquait peu de chose pour que l’inspiration lui revienne, que c’était à fleur de peau, que la musique était encore là bien presente en lui, que les paroles ne demandaient qu’à revenir. Le premier pas étant sûrement de faire la paix avec le passé, de se pardonner de n’être pas allé au sommet de l’Everest et juste retrouver le plaisir de sa passion. Ça, ce serait déjà une belle réussite.

 

 

Pensée du jour