Archives de novembre, 2018

Sous la peau

Publié: 18 novembre, 2018 dans amour, Écriture, Réflexions

Pour l’atelier d’écriture de Leiloona. En s’inspirant d’une photo de  Moren Shu, écrire un court texte, juste pour le plaisir d’écrire.

On n’efface pas une blessure de vie en l’enfermant dans une petite case verrouillée, à l’abri des regards, puisqu’ elle reste là, bien présente, se rappelant à nous dans les moments de silence, hurlant au travers de la porte trouée, de ne pas l’oublier, de ne pas la laisser enchaînée au fond d’un cachot. On pense, souvent à tort, qu’en enfouissant une douleur bien profondément dans l’invisibilité matérielle, elle finira par disparaitre à tout jamais. Pourtant, on sait tous que la blessure la plus douloureuse est celle qui ne laisse aucune trace en surface et qui s’enkyste sous la peau, continuant à se consumer comme le coeur d’un volcan silencieux.

Ne pas nier sa présence, accepter ce qu’elle a à nous dire, même si ça fait mal, l’apprivoiser en ouvrant la porte, lui tendre la main, elle fragile, méfiante, échaudée, elle qui se tapit dans l’ombre, tout au fond du casier, rester patient avec elle, bienveillant, créer un climat de confiance, ne pas refermer la porte. Ne pas refermer la porte. Pour la libérer enfin et ne laisser d’elle qu’une belle cicatrice blanche, un souvenir que l’on caresse doucement du bout du doigt et qui nous rappelle comment on est maintenant plus fort et plus en paix.

Pensée du 15 novembre

Publié: 15 novembre, 2018 dans Bonheur

Pensée du jour