Archives de la catégorie ‘voyages’

Pensée du jour

Pensée du jour

silenceQuel était donc ce rêve dont je me souvenais pourtant si clairement au réveil?  Je n’en ai plus maintenant qu’une trace, une émotion particulière, quelques images diffuses. Pourquoi oublie-t-on ses rêves au réveil?

À ma mort, oublierais-je ma vie, comme si ça n’avait été qu’un rêve?

Musique: Frozen Silence

Les mots qui font peur

Publié: 1 mars, 2013 dans motivation, Réflexions, voyages

LeCheminIl y a des mots qui font peur, des mots chargés d’émotions, de douleur, des mots qui nous rappellent ceux qui ne sont plus. Ces mots font parfois plus mal, que ce qu’ils désignent, parce qu’ils portent en eux des souvenirs douloureux, des parcours difficiles et des larmes aux yeux.

Ces mots, trop gros, ne peuvent être avalés d’une seule bouchée, alors on les décortique, on les analyse, on en fait d’autres mots, plus petits, plus fragiles, des mots que l’on regarde droit dans les yeux sans broncher, avec courage et détermination.

Et ces mots, un à un, on les écrase du pied pour en faire une bouillie de lettres inoffensives, qu’on laisse derrière soi, comme des petites pierres blanches qui témoignent du chemin suivi et qui tracent la route pour ceux qui se sentiront perdus.

La zone

Publié: 19 janvier, 2013 dans Expérience nouvelle, motivation, plaisir, Science, voyages

languesJ’ai lu les infos, il y a peu de temps, sur une formation disponible en auto-hypnose, permettant d’atteindre un niveau de concentration optimal lors de nouveaux apprentissages. Ainsi, selon ce qu’on en disait, il était notamment possible, dans cet état de totale réceptivité, d’apprendre jusqu’à 1000 mots d’une nouvelle langue en une seule journée.  Quand on sait qu’une connaissance de 850 mots sont suffisants pour s’exprimer correctement dans plusieurs langues notamment l’anglais(*), ça ouvre des perspectives intéressantes.

J’aimerais notamment maîtriser l’espagnol, mais aussi d’autres langues et je trouve l’idée plutôt attirante.

Peut-être vous est-il déjà arrivé d’entrer dans cet état de conscience que j’appelle « La zone ». C’est un état mental qui permet d’être totalement concentré sur un objectif particulier. On retrouve fréquemment cet état mental chez les athlètes  de haut niveau, puisque lors d’une compétition, c’est souvent cet état mental qui fait la différence. Ayant beaucoup joué au billard à une époque, je me souviens qu’il m’arrivait par moment d’entrer dans ma Zone et je devenais alors quasiment imbattable.

 Bon, la plupart des gens à qui j’ai parlé de ces cours d’auto-hypnose sont plutôt sceptiques, parce que 1000 mots, c’est tout de même pas mal, surtout si on les maîtrise tous suffisamment pour être en mesure de les utiliser dans une conversation, mais je ne me ferme pas à l’idée pour autant.

 

* Les 850 mots de l’anglais de base

boraboraJe me souviens d’une émission, à la radio, où l’on interviewait un Québécois qui s’était exilé à Bora Bora durant quelques années et qui revenait maintenant vivre au Québec.

L’interviewer s’étonnait de l’intérêt de vouloir vivre au Québec quand on peut profiter d’un paradis ensoleillé quotidiennement, ce à quoi l’autre a répondu que le rapport au temps que nous avons ici au Québec, lui manquait.  Là-bas, disait-il, le climat chaud est à peu près le même toute l’année. Nous n’avons pas conscience du temps qui passe.

Par contre, ici au Québec, nous bénéficions de 4 saisons bien distinctes qui marquent le temps. C’est ce rapport au temps qui lui manquait et que nous prenons parfois trop souvent pour acquis.

Vous vous êtes-vous déjà fracturé un bras, une jambe? C’est généralement dans ces situations que l’on réalise le bonheur d’avoir tout nos membres fonctionnels. Il suffit de tomber malade pour penser avec nostalgie au bonheur d’être en pleine santé. Ces bonheurs quotidiens, tel vivre au Québec, admirer le paysage enneigé, être en santé, avoir ses grand-parents, parents, frères, soeurs, enfants, amis près de nous, bien vivants, avoir un toit pour se protéger du froid, avoir des vêtements, de la nourriture, l’eau courante, l’électricité, un travail, des fruits à l’épicerie, font tous partie de ma définition du bonheur. On passe parfois tant de temps à rêver à ce qu’on n’a pas qu’on oublie d’apprécier ce qu’on a. Et bien c’est en appréciant tout ces bonheurs qui m’entourent que je débute cette nouvelle année 2013 et je vous en souhaite une très bonne.

Source de la photo: Bora Bora

La Mingamie c’est…

Publié: 18 août, 2012 dans Juste du bonheur, plaisir, voyages

La Mingamie, ce sont des petits arbres rabougris et des sommets rocheux souffrant de calvitie. c’est un sol couvert de moussse, favorable à la croissance des bleuets, qui poussent allégrement ici et là en toute liberté, sans pesticides ni engrais.

La Mingamie, ce sont des anses qui se succèdent sans fin le long du chemin qui serpente. L’anse à Louis, à François, à Ours, du Portage, des Lapierre, du Wreck, à Isaie, du Dock, des Doe, à Goémon, des Cayens, à Harengs. Chacune ayant son histoire, un point d’ancrage du pêcheur, un lieu propice à la pêche, le territoire préféré d’un animal.

La Mingamie, ce sont des paysages lunaires, vestiges des 4 kilomètres de glace qui la recouvrait il y a quelques milliers d’années.

La Mingamie, ce sont aussi ces plages de sable doux qui longent la côte à perte de vue, ce sont de délicieux repas qui nous viennent directement de la mer et ce sont ces gens sympathiques, pas stressés pour deux sous, en harmonie complète avec une nature très présente.

La Mingamie c’est ça et bien plus.

La Mingamie est une région magnifique de notre grand Québec qu’il vaut la peine de visiter.