Articles Tagués ‘hasard’

Contrôler le hasard

Publié: 8 novembre, 2008 dans Société
Tags:, , ,

coup-de-des

J’ai mis les pieds dans un casino une seule fois dans ma vie et ce fut suffisant. 

J’était au Lac Leamy pour un de ces congrès sur le Grand Prix du tourisme où l’objectif semble être essentiellement de s’applaudir les uns les autres et en fin de soirée, pour me changer les idées, je me suis rendu au casino juste à côté. 

J’ai converti $20 en jetons et j’ai flâné ici et là, observant les joueurs plus expérimentés aux tables de Black Jack et essayant les différentes machines à sous. Je m’étais dit que je cesserais quand les jetons seraient épuisés.

Ce fut un peu plus long que prévu, puisque j’ai gagné, remplissant mon seau de jetons à 2 reprises. Finalement, je m’en suis lassé. Je trouvais l’ambiance et l’activité plutôt abrutissante. J’avais également un sentiment désagréable, face à ceux qui semblaient y être pour des raisons qui n’avaient pas grand chose à voir avec le plaisir. Je voyais peu de sourire, à cette heure tardive, des regards ternes et des comportements inquiétants.

Je me souviens de cette dame, qui portait une carte de crédit ou de débit, attachée autour du cou par une cordelette et qui était directement branchée sur une machine, SA machine à sous. On aurait dit un cordon ombilical. Un autre, un peu plus loin, jouait simultanément sur deux machines à sous, ne prenant même pas le temps de regarder ce qui se passait, se contentant d’insérer jeton après jeton sur une machine, puis sur l’autre à un rythme fou…

« Penser que l’on peut contrôler le hasard », voilà semble-t-il, le signe du jeu compulsif.

Je ne suis pas gambler. J’achète, à l’occasion un billet de 6/49 quand le montant est énorme et même si je ne gagne rien, je considère en avoir eu pour mon argent, simplement en pensant à qui j’en donnerais, les trucs que je m’offrirais, aux vies que ça pourrait changer en investissant dans des projets communautaires et au sentiment que ça procurerait de se savoir complètement à l’abris de tout soucis financiers. 

Mais bien que je ne sois pas gambler, « contrôler le hasard » est venu à ma portée à quelques reprises et à des moments inattendus. N’avez-vous jamais eu, vous aussi, à l’occasion, ces instants de certitude absolue que vous étiez dans une période de grâce et que TOUT vous sourirait?

Quand ces moments arrivent, on a l’impression de toucher le filament du destin et de pouvoir le diriger, orienter toutes les forces de l’univers. C’est un sentiment assez grisant.  Je me dis parfois, que les gamblers sont peut-être des gens qui ont vécu ces moments de grâce, mais qui pensent ensuite pouvoir les reproduire sur commande.