Articles Tagués ‘marcher’

Marcher, c’est permettre à l’esprit de s’envoler.

La semaine dernière, j’ai dû changer mes bottes de marche qui avaient déjà plus de 1000 km  au compteur. Les semelles de  mes Vasques  étaient vraiment trop usées. Par chance, j’ai trouvé le même modèle en spécial chez Sail à 50% moins cher que celles achetées en 2006.

J’aime beaucoup marcher. J’ai découvert le plaisir de la marche assez tardivement. J’y ai pris goût en Espagne, sur le Chemin de Compostelle, alors que j’y étais surtout pour passer du temps avec ma mère. Marcher côte à côte pendant des centaines de kilomètre est une belle façon de resserrer les liens, en autant, bien sûr, que l’on marche au même rythme, sinon, çà peut provoquer des frictions.

Je me souviens d’un couple qui marchait à des rythmes différents. Ils se disaient au revoir le matin et se retrouvaient au gîte plus tard, en fin de journée. Une belle façon de respecter le rythme de l’autre. Marcher à un rythme qui n’est pas le nôtre, c’est à coup sûr se retrouver avec des ampoules aux pieds. Il faut donc connaître son propre rythme et apprendre à le respecter, à se respecter.

Ah que voilà une belle métaphore de la vie également.

Pour ce qui est de la marche en solitaire, le la compare à une forme de méditation. Elle ne requiert pas la concentration du jogging ou d’un sport intense, mais occupe le corps juste assez pour laisser l’esprit vagabonder.  Le risque de se blesser est minimal et on a le temps de savourer ce qui nous entoure, le paysage, les bruits, les odeurs. Je marche par plaisir et plus je pratique cette activité près de la nature, plus le plaisir est grand.

marcherSelon ce qu’on m’a raconté, tout petit, je détestais marcher. je me fatiguais vite parait-il et je voulais qu’on me prenne. Je n’en ai pourtant pas souvenir. Aujourd’hui, marcher est pour moi un réel plaisir, surtout depuis que j’ai parcouru une partie du Chemin de Compostelle. Marcher, c’est occuper mon corps et libérer mon esprit.

Depuis deux semaines, avec le retour du beau temps, je me suis remis à la marche. Une heure et demie ou deux heures, tous les soirs, au retour du travail, en longeant le canal de Chambly. Juste du bonheur!!

Habituellement, j’ai horreur des lecteurs MP3 en marchant, préférant les bruits de la nature, mais là, c’est devenu passablement utile. Je me suis inscrit à des cours en gestion de projet, il y a quelques semaines, avec l’intention d’aller chercher la très convoitée certification PMP qui augmentera ma valeur et ma mobilité. Sauf que pour passer l’examen de certification, on doit vraiment maîtriser la matière qui fait environ 400 pages et vous le savez maintenant, la note de passage ne me satisferait absolument pas, alors j’y met les efforts nécessaires. J’ai donc trouvé un podcast qui diffuse l’essentiel du contenu de ce guide du parfait gestionnaire de projets et je l’ai téléchargé sur mon lecteur MP3. Alors, tout en marchant, j’absorbe cette information des plus diversissantes. 🙂