Articles Tagués ‘médicaments’

Héritage et handicap

Publié: 20 novembre, 2008 dans famille
Tags:, , , , ,

 

handicapQuand j’ai répondu au téléphone, j’ai tout de suite senti dans sa voix qu’il y avait un truc qui n’allait pas…

D’ordinaire, quand ma plus jeune m’appelle au travail, c’est pour me demander une permission, emprunter mon appareil photo numérique ou l’autorisation pour installer un programme « certifié-sans-virus-par-toutes-mes-amies » sur l’ordinateur familial. 

Hier, elle était restée à la maison, parce que la veille, un ami lui avait foutu un cartable dans l’oeil par accident pendant ses cours de théâtre et elle avait encore passablement de douleur. 

Mais ça n’avait rien à voir avec les appels habituels. Elle me dit que le médecin a rappelé pour donner les résultats suite à sa prise sanguine visant à mesurer son taux de TSH. Vous vous souviendrez qu’au printemps dernier on lui avait dit qu’elle faisait de hypothyroidie,  puis une seconde prise de sang avait donné des taux normaux, alors on avait remis à plus tard, se disant qu’on surveillerait. Il y a quelques semaines, suite à un épisode de palpitations cardiaques, nous sommes donc allé refaire un test sanguin. Cette fois, elle était suffisamment au dessus de la limite pour que le médecin suggère de médicamenter. 

– « Je vais devoir prendre des médicaments À VIE! », me dit-elle, la voix enrouée. 

– « Qu’est-ce que ça te fait? »

– « Ben…c’est plate…j’ai l’impression que c’est comme une béquille…Et puis, j’ai peur que ça me fasse grossir… ».

– « Quel est le médicament que tu vas devoir prendre? »

– « Je ne sais pas…ça commence pas S ».

Alors elle et moi, au téléphone, chacun devant un ordi, avons fait une recherche ensemble sur Google (vive Google!)…Rapidement, on est tombé sur le fameux médicament, le Syntroid et on a regardé cela ensemble, commentant nos découvertes respectives et finalement en arriver à la conclusion que même si personne ne souhaite devoir prendre des médicaments à vie, ça ne semblait pas trop mal…et pas de prise de poids à l’horizon, ce qui  l’a soulagée. C’est qu’elle a vu des proches prendre pas mal de poids parce qu’ils prenaient des médicaments (anti-dépresseur), alors je pense que c’est ce qui lui faisait le plus peur. 

On a rigolé un peu et j’ai senti qu’elle était mieux, qu’elle ne s’en faisait plus outre mesure.  Et puis, ça ne remettait en rien nos projets de voyage pour la fin Décembre.