Articles Tagués ‘perfection’

a+J’ai finalement reçu mes résultats pour les cours suivis durant la session hiver au HEC. C’est fou le plaisir que ça me fait de voir un A+.  

Certains me trouvent perfectionnistes. C’est vrai, je suis comme ça. J’aime mettre la barre haute, viser la perfection, c’est plus fort que moi, c’est presque maladif.

Je pense que Caro est comme ça aussi. 🙂

Il y a sans doute là un besoin de reconnaissance, j’en suis conscient et je sais également que j’ai transmis cette « maladie » à mes enfants.

Tous carburent aux résultats et il y a pas mal de  Bourses et  de Méritas sur leur parcours scolaires. Je sais aussi que cette recherche constante du dépassement amène son lot de stress, mais elle amène aussi le plaisir de découvrir ses limites et de pouvoir ainsi pousser juste un petit peu plus, s’améliorer, constamment. Au fond, derrière tout cela, ce qui m’importe, c’est la culture de l’effort, davantage que le talent. Le talent pur qui permet à certain de réussir sans effort ne m’inspire pas beaucoup. La première question qui me vient en tête c’est: Avec le talent qu’il a, imagines ce que ce serait, s’il y mettait l’effort!!! 

 

9,4

Publié: 10 octobre, 2008 dans Coup de gueule
Tags:

10, ça aurait été mieux pour ce quiz de comptabilité. D’ailleurs, je prépare déjà mes arguments au cas où on m’aurait injustement amputé de quelques dixièmes, parce que je ne vois pas où on aurait pu, en toute justice, m’enlever ces précieux dixièmes qui font pour moi la différence entre la lune et les étoiles. 

Vous vous souvenez du film de Bo Derek, « 10 »?

Misère que j’en ai rêvé, à l’époque…Ce fut mon premier contact avec la musique classique (notamment).

Imaginez si le film s’était intitulé 9,4. Ça n’aurait pas été la même chose, parce que 9,4, c’est pas 10. 

 

Le truc embêtant, c’est toujours de dire que je ne suis pas satisfait de 9,4 alors que d’autres sont très heureux avec 8. Et puis, il y a ceux qui s’en foutent totalement, mais pas moi…Pas capable!

Mon premier examen arrive, dès le weekend prochain dans ce passionnant cours d’étude des états financiers et d’analyse des ratios.

Et là, je me prépare comme toujours avec une seule idée en tête: atteindre la perfection. Me semble que me contenter de l’excellence, ça devrait être suffisant pourtant.

Pourquoi en suis-je incapable?